sujé entretien/ développement durable

Discussion dans 'Questions / Réponses' créé par basma880, 17 Mars 2010.

  1. basma880

    basma880 Touriste

    J'aime reçus:
    4
    Points:
    18
    Bonjour
    j passeré un entretien é je suis censé parler du développement durable, jé préparé un petit truc é jémeré avoir vos remarques sur ce qui manque à ma présentation é ce que je dois éviter é sur quoi se concentrer et quels sont les points que j'ai cité ici é k je dois pa me concentrer sur , voila ce ke jé préparé : ( je lé rédigé moi mém , pa du copier coller lol), merci à l'avance pour vos remarques :

    Le développement durable : un véritable challenge à relever

    Désormais, le développement durable est au centre de tous les débats. En effet, l’ensemble des secteurs de l’économie nationale sont concernés et tous les opérateurs sont impliqués.
    Certes le développement durable rime avec la rationnalisation de toutes les ressources nationales. Cependant, il est souvent associé à la rationnalisation des ressources énergétiques et au secteur marocain de l’énergie. Et ce pour plusieurs raisons.

    D’abord, l’énergie est un secteur qui suscite d’importants débats bien dans les pays disposant de ressources énergétiques suffisantes que dans ceux, énergétiquement dépendant vis-à-vis de l’extérieur. Le contexte international s’avère à la fois menaçant et instable.

    Ainsi, la situation énergétique marocaine caractérisée par la dépendance quasi-totale de l’étranger en est la principale raison. La dépendance marocaine avoisine actuellement les 98% et la facture énergétique, quant à elle frôle, les 71 milliards de dirhams.

    Et si le développement durable s’associe souvent à l’énergie, force est de reconnaître que sa rationnalisation passe inéluctablement par la bonne exploitation des ressources à la fois éoliennes et solaires et donc par les énergies renouvelables, considérées actuellement comme étant un challenge de premier ordre et un véritable cheval de bataille.


    En effet, le Maroc jouit d’un potentiel intéressant en matière d’énergies renouvelables, cependant son exploitation reste largement faible. il ne représente que près de 4% du bouquet énergétique national. Le but est ainsi de hisser cette part à 10% dans le bouquet énergétique et à 20% dans la production électrique à l’horizon 2012.

    Le développement durable est ainsi un processus que la rareté des ressources impose. Le Royaume, fortement impliqué dans le dit processus, a mis en place des actions qui ont été qualifiés de ‘louables’. Un nombre important de parc éoliens ont été réalisés, dont le parc éolien Abdelkhalek Tores, le parc éolien de Tanger, le pard d’Amogdoul d’Essaouira et bien d’autres.

    S’agissant des ressources solaires, le Maroc dispose également d’un potentiel important. Le taux d’ensoleillement global sur l’ensemble du territoire marocain avoisine les 2800 heures et peut atteindre les 3400 heures dans certaines régions et plus particulièrement au Nord du pays.

    Toutefois, l’ensemble des ressources nationales ne peuvent être réellement exploités que si l’ensemble des acteurs sont conscients de l’importance du processus de développement durable et y sont impliqués.
    De surcroît, la charte environnementale marocaine récemment initiée par la ministre marocaine de l’énergie, Amina Benkhadra, est un véritable chantier. Le but est ainsi d’impliquer tout et chacun dans la rationnalisation des ressources et d’imprégner au citoyen marocain la nécessité de préserver l’environnement et d’ancrer dans la culture des marocains l’importance de participer fortement à la préservation du potentiel marocain.
     

Partager cette page