Suppositoire <...for green girl lol...>

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par maximo-27, 20 Juillet 2010.

  1. maximo-27

    maximo-27 Ghost

    J'aime reçus:
    224
    Points:
    63
    Suppositoire

    Un suppositoire est une forme galénique de médicament destinée à être introduite dans le rectum par l'anus. Le suppositoire fond doucement dans le rectum.

    On distingue trois types de suppositoires :

    _les plus nombreux, qui administrent une substance active par absorption à travers la muqueuse rectale ; en France, leur prescription est plus courante que dans d'autres pays, notamment pour les enfants[réf. nécessaire], car ils peuvent être plus faciles à leur administrer que des formes orales telles que sirops ou comprimés ;
    _ceux administrant localement une substance, notamment pour le traitement des hémorroïdes ;
    l_es laxatifs locaux libèrent une substance, comme de la glycérine, ayant un effet laxatif.
    Les suppositoires médicamenteux les plus courants comprennent notamment ceux administrant des analgésiques (paracétamol), des anti-inflammatoires, des substances à visée eupnéisantes (eucalyptol). Un suppositoire médicamenteux doit être administré dans un rectum vide, sous peine de risquer d'être expulsé prématurément lors de la défécation. Il est donc recommandé que le patient aille à la selle avant l'administration. Malgré cette précaution il est plus difficile de prédire la diffusion des substances dans l'organisme que par voie orale. De plus certaines substances peuvent provoquer des rectites.


    La composition des suppositoires comprend un excipient gras (naguère, du beurre de cacao) qui fond à la température corporelle ; cet excipient est expulsé aux prochaines selles, et parfois lors de flatulences plus ou moins glutineuses.

    Contrairement aux suppositoires à excipient gras, les suppositoires de glycérine ne sont pas naturellement lubrifiés. Il est éventuellement indiqué d'utiliser un lubrifiant intime , voir de la salive, pour faciliter leur administration. Dans la plupart des cas, il suffit de les humidifier.

    Erreur de voie
    Une erreur classique, appelée "erreur de voie" consiste à administrer le suppositoire par une autre voie naturelle, généralement la bouche. C'est la forme d'administration médicamenteuse qui est la plus affectée par ce type d'erreur.

    L'erreur de voie est néfaste aux effets thérapeutiques du suppositoire.

    Sens d'introduction

    La façon la plus naturelle d'introduire le suppositoire est par la partie pointue en premier. Cependant, il est plus indiqué d'introduire le suppositoire par son extrémité plate[1]. L'introduction par l'extrémité plate a les avantages suivants : le suppositoire reste et fond juste en dessus du canal anal, et il n'est pas poussé par les contractions naturelles de l'intestin qui agissent dans le sens de la remontée de l'objet. Cela permet à la substance active d'être directement absorbée dans la circulation, sans passage par le foie, ce qui engendrerait un effet de premier passage hépatique qui aurait pour conséquence de réduire l'activité du médicament.

    Histoire

    Les premiers suppositoires sont sans doute d'origine égyptienne, et ils ont été utilisés également par les Grecs, les Hébreux, les Arabes (au Xe siècle, le savant arabe Ibn El Jazzar en fait mention), puis les Européens. Au début, ils étaient constitués d'un support solide et neutre (métal, corne) sur lequel était déposé le principe actif.

    Au XVIIe siècle, ils sont utilisés comme purgatifs en remplacement des lavements, par une action surtout mécanique. Cette substitution au lavement est peut-être à l'origine du mot : supponere signifiant en latin « substituer ».

    Ils sont alors constitués de miel solidifié (selon Nicolas Lémery), avec divers composants purgatifs. En 1762 les premiers suppositoires à base de beurre de cacao apparaissent, qui permettent d'encapsuler les principes actifs et donc de mieux les diffuser. Leur utilisation ne se généralise qu'au XIXe siècle.

    Après la Seconde Guerre mondiale, le beurre de cacao est remplacé par d'autres excipients.
    http://http://fr.wikipedia.org/wiki/Suppositoire
    ma3reftch 3lach [24h][24h] en copiant cet article
     
  2. sweet rajawiya

    sweet rajawiya ?????

    J'aime reçus:
    80
    Points:
    48
    merciiiii pour l info [22h]
    ghir houa wa7d l3iba

    Les premiers suppositoires sont sans doute d'origine égyptienne, et ils ont été utilisés également par les Grecs, les Hébreux, les Arabes (au Xe siècle, le savant arabe Ibn El Jazzar en fait mention), puis les Européens. Au début, ils étaient constitués d'un support solide et neutre (métal, corne) sur lequel était déposé le principe actif. [21h]
     
  3. maximo-27

    maximo-27 Ghost

    J'aime reçus:
    224
    Points:
    63
    je pense walaho a3lam ce sont des support qui seront eleminer par voie rectal apres l'absorption du principe actif .
     
  4. sweet rajawiya

    sweet rajawiya ?????

    J'aime reçus:
    80
    Points:
    48
    ahhhhhhh ewa sb7allah pcq si ils sont po éliminés ra mochkilaaa temma
     
  5. anasamati

    anasamati Accro

    J'aime reçus:
    109
    Points:
    63
    ila kounti ka3ya 3la wad3iya, diri waahed lafita ou khrouj lzen9a ou bda tghawwet: "la lil 9awalib!!!!"
     

Partager cette page