Téléphonie : Le mobile cartonne, le fixe peine

Discussion dans 'Info du bled' créé par michele2010, 28 Octobre 2006.

  1. michele2010

    michele2010 Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    L'engouement des Marocains pour le téléphone portable se poursuit toujours. A fin septembre, le parc des abonnés a atteint près de 15 millions (14.900.000 plus exactement), soit une croissance trimestrielle de 12,5 % par rapport au deuxième trimestre (13.244.000 d'abonnés au 30 juin 2006), selon les dernières statistiques de l'Agence nationale de réglementation des Télécommunications (ANRT), communiquées le 26 octobre sur le site de l'Agence.


    Rappelons que l'évolution trimestrielle enregistrée au terme du deuxième trimestre s'est élevée à seulement 2,63 %. "L'été est une période qui enregistre toujours des hausses assez importantes dans le secteur de la téléphonie", souligne un professionnel. "La présence des MRE booste considérablement le marché", ajoute-t-il.


    Cette performance du parc de la téléphonie mobile s'est répercutée positivement sur le taux de pénétration qui a gagné un peu plus de cinq points et demi en affichant 49,85 % au troisième trimestre contre 44,31 % à fin juin 2006. A travers l'analyse de l'évolution des parcs des deux opérateurs qui se partagent le marché du mobile, on constate que Maroc Telecom a franchi le cap des 10 millions d'abonnés mobile lors de ce trimestre.

    L'opérateur historique a enregistré une évolution de 17,6 % (10.496.000 d'abonnés à fin septembre contre 8.924.000 trois mois auparavant). De son côté, Médi Telecom se ressaisit. Après le léger recul de 0,2 % lors du trimestre précédent, le deuxième opérateur a affiché une hausse de 1,9 %, soit 4.403.000 d'abonnés à fin septembre contre 4.320.000 trois mois auparavant.

    Au sein du second opérateur, on reste très confiant. Le taux de déperdition est très marginal, apprend-on auprès de Médi Telecom. En terme de part de marché, Médi Telecom continue de céder de la place à son concurrent direct, constate-t-on dans le rapport de l'ANRT. Cet opérateur ne détient plus que 29,55 % de part de marché à fin septembre, contre 32,62 % un trimestre auparavant. Celle de Maroc Telecom, elle, s'élève à 70,45 %.

    La téléphonie fixe continue sa dégringolade avec une baisse de 3,24 % par rapport au trimestre précédent et de 5,8 % sur une année. Le parc s'établit ainsi à 1.267.122 d'abonnés. Ce résultat est occasionné essentiellement par la chute vertigineuse du parc résidentiel qui a connu une baisse record de 4,19 %.

    Le taux de pénétration du fixe poursuit également sa baisse. Pour ce troisième trimestre, ce taux a chuté à 4,24 %. Selon un professionnel, le fixe présente une logique de commercialisation très lourde. Les efforts en matière de services à valeur ajoutée sont également très limités. Sans oublier aussi l'effet de cannibalisation entre les deux produits.

    De toute façon, le marché attend toujours le coup de pouce qui serait probablement apporté par l'entrée de Médi Telecom sur le segment de la téléphonie fixe résidentielle.

    A noter cet opérateur offre actuellement ses services fixes seulement aux entreprises. L'analyse des trois types d'abonnement qui constituent la clientèle de la téléphonie fixe fait ressortir que la part de marché des résidentiels s'élève à 64,23 %, suivie de celle des professionnels (23,27 %) et enfin, la part du parc publiphonie avec 12,50 %.
    Mohamed Akisra | LE MATIN
     
  2. mr.critic

    mr.critic Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Téléphonie : Le mobile cartonne, le fixe peine

    wach meditel ba3ou lmatch?
    serieusement, j'aimerai bien savoir kel strategie vont ils adopter pr avoir une part réelle du marché
     
  3. nadr

    nadr Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Téléphonie : Le mobile cartonne, le fixe peine

    je ne pense pas que le télephone mobile va être une alternative à la télephonie fixe, chaque marche à sa propre clientèle.
     

Partager cette page