Tenerife 0-5 FC Barcelone: 2010 démarre enfin

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 14 Janvier 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Plusieurs fois proches de la catastrophe en première période, les blaugranas ont su renverser la vapeur avant d'étriller leurs adversaires du jour, grâce notamment à un superbe triplé de Messi.

    Les faits et le jeu
    Après deux contre performances à domicile (Villareal en Liga 1-1 puis Séville en Copa 1-2), il était temps pour les hommes de Pep de sortir la tête de l'eau et définitivement tourner la page de l'année 2009, terminée de la plus belle des manières avec le trophée de la coupe du monde des clubs ramené à la maison.

    Fortement critiqué pour la déconvenue face aux andalous mardi dernier et ayant d'ailleurs accepté de porter la responsabilité de cette défaite, Guardiola prenait cette fois bien soin d'aligner une équipe de tout premier plan.
    Si l'absence de Piqué reste inexplicable, le reste de la composition ne fait aucun doute sur les intentions de Pep de s'emparer des 3 points. Derrière, le quatuor Maxwell-Puyol-Marquez-Alvés est aligné. Dans l'entrejeu, on a droit à du lourd avec le trio Busquets-Xavi-Iniesta. Enfin, Messi-Henry-Bojan se voient confier les clés de l'attaque.

    [​IMG]

    Les catalans sont extrêmement fébriles en début de rencontre. En fait, l'entame de match est catastrophique, à tel point que les blaugranas auraient pu être menés 3-0 après 20 minutes de jeu et doivent une fière chandelle à un Valdés impérial sur sa ligne de bout en bout. C'est d'abord une frappe d'Alfaro heurtant la transversale qui fait parcourir un vent de frisson sur les troupes blaugranas (5'). C'est ensuite Nino qui se casse les dents face à un Valdés à la main très ferme (9'). Et c'est une nouvelle fois Alfaro qui se fait remarquer en reprenant un centre à raz de terre mais Valdés se montre une nouvelle fois vigilant. 3 occasions très claires donc de faire le break, mais 3 occasions manquées pour les locaux. La même entame de match face à Chelsea ou Madrid aurait eu des conséquences autrement plus fâcheuses, mais ce n'était que Tenerife en face et le Barça décidait de faire payer très cher l'impudence des locaux.

    Passé la tempête du premier quart d'heure, les blaugranas vont tranquillement reprendre le contrôle de la partie. Même si Marquez se montre très imprécis dans son jeu long et que Busquets commet quelques étourderies, les barcelonais parviennent tout de même à progressivement priver les locaux du ballon. L'ouverture du score est le fruit d'un beau mouvement offensif où sont impliqués Xavi, Iniesta, Busquets et finalement Bojan et Messi. Le jeune espagnol d'origine serbe réalise un superbe débordement côté gauche et centre en retrait pour Messi dont la frappe du gauche ne laisse aucune chance à Aragones. 1-0 (35').

    Dès lors, les blaugranas sont complètement lancés et les vagues offensives vont affluer. Si Henry se loupe de peu sur un face à face avec le gardien adverse, il n'en est pas de même pour Puyol. Sur un superbe service de Messi sur coup franc, le capitaine saute plus haut que tout le monde et marque de la tête. 2-0 (43').
    Les blaugranas en rajoutent même un dernier avant la pause: Iniesta, très en verve se soir, parvient à résister à l'assaut de plusieurs joueurs avant de superbement servir Bojan qui à son tour décale un Messi presque seul dans le rectangle. 3-0 (46').



    Au retour des vestiaires, le rythme baisse d'un cran. Forts d'une avance de 3 buts, les blaugranas font tranquillement tourner le ballon. Hormis une bonne occasion de but d'Henry immédiatement après la reprise et un enchaînement contrôle-frappe du même Henry, c'est le calme plat. Jusqu'à ce dernier quart d'heure où les choses vont s'emballer rapidement. 75' donc: on prend les mêmes et on recommence. Bojan sert en retrait Messi qui sans contrôle décoche une somptueuse frappe lobbée qui laisse pantois Aragones. 4-0.
    Un dernier but est finalement inscrit à cinq minutes du terme, provoqué en grande partie par Pedro. Le jeune canterano hérite d'un ballon d'Henry, temporise dans la surface de réparation avant de se faire chiper le ballon par Luna qui... trompe son propre gardien. 5-0 (85').

    5-0, score final, un score loin de refléter la vraie physionomie de la rencontre. Les blaugranas ont souffert, beaucoup souffert dans les 20 premières minutes de jeu où ils auraient rapidement pu être menés 3-0. Les hommes de Pep, grâce à un Valdés des grands soirs, ont plié mais n'ont pas rompu. Surtout, ils ont fait preuve d'un rare pragmatisme, à l'instar d'un Messi à l'efficacité retrouvée. Scénario bizarre que ce match: dans les années antérieures, c'est Barcelone qui dominait outrageusement sans savoir concrétiser et perdait finalement ou concédait le nul. Dorénavant, Barcelone sait également jouer à l'opportuniste et frapper au bon moment, un autre trait de caractère signé PEP.



    Les joueurs
    Valdés: 8 Performance de très haut niveau du portier barcelonais. Ultra décisif durant tout le match et particulièrement sur les 20 premières minutes.

    Maxwell: 5.5 Une performance honorable mais somme toute limitée.

    Puyol: 7 Après une difficile première vingtaine de minutes, il a émergé pour offrir une solide prestation, ponctuée par un joli but de la tête.

    Marquez 5: Totalement à la rue en début de rencontre, il est ensuite monté en puissance passé l'orage. Une jeu long avec encore beaucoup de déchets.

    Alvés: 6 Beaucoup d'activité sur son couloir pour finalement peu d'impact. Une prestation pleine de sérieux cependant. Remplacé par Milito (84').

    Busquets: 5 Pas mal d'étourderies, surtout en début de rencontre. Globalement inconsistant.

    Xavi: 5.5 Invisible la quasi totalité du match. Remplacé par Chygrynskiy (86').


    Iniesta: 8 Du grand Andrés Iniesta. Il a illuminé le jeu avec une vista et une aisance remarquables. Sa percée sur le 3ième but est exquise. Remplacé par Pedro (77') qui trouve le temps de provoquer un but.

    Messi: 8.5 Le meilleur. Impressionnant de réalisme, son troisième but est d'une rare beauté.

    Henry: 5.5 Beaucoup de courage et d'abnégation, mais beaucoup de ratés également. Il a énormément tenté, s'est montré très disponible mais son apport dans les mouvements offensifs de grande envergure a été insuffisant.

    Bojan: 7.5 Décisif et totalement retrouvé ce soir. Sa percussion sur les côtés a fait beaucoup de mal à la défense canarie. 3 passes décisives pour couronner une performance de tout premier plan.

    Fiche Technique
    Tenerife: Aragoneses; Juanlu (Culebras m. 46), Luna, Sicilia, Bellvis; Kome (Ángel m. 85), Mikel Alonso, Ricardo, Ayoze (Dinei m. 68); Alfaro et Nino

    FC Barcelone: Valdés; Alves, Marquez, Puyol (Milito m. 84), Maxwell; Busquets, Xavi (Chygrynskiy, m. 86), Iniesta (Pedro m. 77); Messi, Bojan et Henry

    Buts: 0-1 (m. 35), Messi. 0-2 (m. 43), Puyol. 0-3 (m. 45), Messi. 0-4 (m. 75), Messi. 0-5 (m. 85), Luna (csc)

    Arbitre: Pérez Lasa. Carton Jaune: Márquez, Luna, Puyol, Kome.

    Stade: Heliodoro Rodríguez López (20.000 spectateurs)


    source
     

Partager cette page