Tenues traditionnelles du Maroc

Discussion dans 'Mode et Tendances' créé par passionmarocain, 2 Décembre 2012.

  1. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Salam, bonjour :)
    Je voudrais ouvrir ce sujet pour parler des tenues marocaines (autres que les caftans et takchitas que l'on peut voir un peu partout sur le web) qui tombent dans l'oubli, ou qui sont très peu connues dans le monde et au Maroc même.
    N'hésitez pas a mettre des photos ou rajouter des informations :)

    J'aimerais commencer avec ce très beau caftan de Fès (Qaftane fassi). Il est appelé ''Qaftane ennTa3'' et est un caftan en velours de soie brodé au fil d'or. Il y a souvent deux paons brodés au bas du caftan.
    Ce caftan, souvent vert ou rouge, est porté durant la cérémonie du henné par la mariée.
    Les bijoux que vous voyez sur la première photo sont typiques de la région de Fès-Meknès :

    Fnayer : qui pendent sur les tempes.
    Taj : le diadème
    Kheyt errih : sur le front. Ce bijou est appelé kheyt errouh dans le Nord du Maroc et kheyt el hajeb a Rabat-Salé. Il prend le nom de Zerrouf dans la région d'Oujda.
    Mdayej (pluriel de mdejja) dial jouher = colliers de perles
    Et bien sûr, el mdemma = la ceinture

    [​IMG]


    [​IMG]
     
    1 personne aime cela.
  2. سماهر

    سماهر اللهم صلى وسلم علىه

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
    salam

    C'est un TRES BON sujet !!!
    Je te félicite pour cette belle initiative en souhaitant que lkoulchi ycharek m3ana:)

    voila d'autres exemples de Caftans Marocains du début du siècle;


    [​IMG] [​IMG]
    la première photo représente une Marocaine de la région Doukkala.

    la deuxième photo représente un Caftan typique en soie à rayures (1920)

    Ce modèle date de la fin du 18ème siècle.
    [​IMG]
    originaire de Tétouan – Nord Est du Maroc – confectionné en tissage de Brocart mêlant soies et fils d’or, passementeries en « Berchmane ».


    [​IMG]
    Ce Caftan de Tétouan date de la fin du 19ème siècle, il est réalisé en tissage de soie flochée « Dania Jat ». La passementerie est originale car elle est constituée de liserés et de soie bourrée et brochée dans un décor en forme de zigzag.

    [​IMG]
    Caftan en tissus de soie Lyonnaise de la fin du 19ème siècle; décor zigzag et passementerie de boutons « Oqad ». Soie brodée de fils d’or.


    Ce karako est confectionné avec un tissage Kemkha – fil d’or « sqalli » & boutons et cordons « Berchmane » Il date du 19ème siècle.
    [​IMG]


    [​IMG]


    Et enfin mon préféré

    [​IMG]

    quant a ces deux la "7aga ghariba 7aga ghariba!"
    [​IMG]
    mabqalhomch toub bach ykmlouhom
     
  3. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Je te remercie pour toutes les photos Sahrawiya :)
    haha, mabqalhoumch toub :p Tu as raison, c'est rendu du n'importe quoi.
    Quand au caftan rouge que tu as posté (le dernier), c'est un caftan qui a presque disparu au Maroc. Il n'est plus porté que dans l'Est (a Oujda) et en algérie a Tlemcen, ou il rentre dans la composition de la chedda. Je posterai inshallah des photos de la chedda oujdia.
     
  4. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    La mariée de Rabat

    [​IMG]

    La coiffure s'appelle ''Touqida'' (relevée en hauteur) et se compose de deux foulards qui lui donnent la forme conique.
    Seules les mariées de Rabat et Salé ont tout le visage maquillé : les joues, le dessus des sourcils, l'intervalle entre les yeux ainsi que le menton.
    Le caftan est ce que l'on appelle le type ancien du caftan de Rabat : velours rouge et fil d'or. Il ne se boutonne pas et ses manches sont très larges. D'ailleurs, rien ne devait être noué dans la toilette de la mariée (pour éviter le mauvais oeil) et le caftan est porté sans ceinture jusqu'au 7ème jour du mariage. La mariée est enveloppée d'un grand voile de soie aux extrémités lamées d'or (c'est celui que l'on voit sur ses genoux) et ses cheveux sont dénoués.
    En ce qui concerne les bijoux, il y a plusieurs bandeaux de velours (khiout) recouverts de petites perles baroques, et le plus important s'appelle ''taj'' et est garni de perles et rehaussé de cabochons formés d'émeraudes et de rubis enchâssées. Les nattes que l'on voit sont artificielles, et s'appellent ''soualef b sqelli''. Elles descendent de chaque côté du visage et sont recouvertes par les ''zrayer'', chutes de petites perles. Source : Costumes du Maroc (Jean Besancenot) et Costumes et parures du Maroc (Rachida Alaoui).

    Voici l'ancien caftan de Rabat :

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  5. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Chedda Tétouania

    La chedda est une tradition qui remonte a l’Andalousie. Autres que la chedda d'Oujda (qui ressemble a celle de Tlemcen avec quelques différences notamment dans le voile et les bijoux) et la Chedda de Asfi, la chedda la plus connue est celle de Tétouan.
    La femme porte un caftan en deux pièces, et un hzam large ancien. Par dessus, elle porte une takhlila (version de l'Izar berbère) blanche aux rayures dorées (ou version moderne, en dentelle comme sur la première photo). Sur sa tête, un foulard rayé (sebniya del bhar) donne la forme conique de la coiffure, auxquels se rajoutent plusieurs bijoux dans les assabas. Les boucles d'oreilles sont appelés khrass el kebch et plusieurs colliers de perles sont portés au cou. La mariée porte également des colliers appelés kheyt ch3ir (collier d'orge) ou kheyt el hout (collier de poisson) et qui sont des colliers à pendeloques étroites et allongées.

    Une photo ou l'on voit le hzam (ceinture) traditionnel de la mariée de Tétouan

    [​IMG]
    [​IMG]

    Lorsque ce sont des petites filles qui portent la chedda (souvent lorsqu'elles jeunent pendant la première fois), elles portent des fleurs sur leur coiffure.

    [​IMG]
     
  6. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    La tenue de la mariée de Fès :

    Appelée lebssa d joher (La tenue des perles) puisque les perles y occupent une place très importante.

    La mariée porte un caftan fait d'un brocard appelé deniyajat (littéralement ''le monde est venu'' et qui est souvent blanc ou jaune, mais peut être vert, bleu ou mauve.

    [​IMG]
    [​IMG]


    Ensuite, sur sa tête, est posé un coussin qui donnera du volume a la coiffure et permettra de soutenir le diadème, taj, ainsi que les autres bijoux de la coiffure, tels que la ''selta'' (bijou porté sur le front et qui est fait de perles et au centre, une pierre verte), les zraier (grappes de petites perles qui tombent sur chaque côté de la tête) ainsi que les nouasi (longues bandes de satin noir perlées).
    Les colliers ne sont pas suspendus au cou mais installés sur un plastron (bséta) recouvert de velours. Ce sont les medayej (pluriel de mdejja) de perles et la lebba (collier en or ciselé a pendeloques).

    de proche :

    [​IMG]

    [​IMG]

    Cette tenue est celle de el berza (la mariée assise) et ddoura fel mida (le tour du salon sur ''une table''), c'est en fait le palanquin de Fès qui ressemble a une petite table portée a l'envers.
    Fès autrefois était la seule ville ou la mariée était portée sur el mida (les ammariates servaient a transporter la mariée vers la demeure de son mari, la doura bel ammaria n'existait pas, seule la dora bel mida existait).
     
  7. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Keswa el Kebira ou berberisca ou ropas de pagno (tenue de fête des femmes juives)

    [​IMG]

    La keswa el kbira, aussi dite « grande robe », est le costume d’apparat de la citadine juive, et fait partie de la dot de la jeune mariée. Elle est typique pour les grandes villes du littoral et ne change que par des détails d’une ville à l’autre. Seule la couleur et les ornementations varient. L’élément inséparable de la grande robe est la coiffe.

    Élements qui composent la keswa el kebira :

    Le plastron : (ktef) avec des motifs en perles d'or, se porte sous le corselet.
    Le corselet : (ghonbaj)en velours brode d'or
    Les jupons : (sayat) sous la jupe
    La jupe : (jeltita, zeltita ou zeltil, mot espagnol qui signifie tournante) en velours brodé d'or, enroulée autour de la taille
    La ceinture : (hzam)
    Les manches : (kmam) en voile de soie, fixées sous les manches du corselet
    le foulard : (sebnia en arabe, mantone en haketia)
    La couronne : (swalef) sertie de perles, de rubis, d'émeraudes et de pièces d'or.
    Les babouches : (serbil) brodées d'or
    [​IMG]
    [​IMG]
     
  8. سماهر

    سماهر اللهم صلى وسلم علىه

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
    Quelle grâce! et un port de tête de princesse!!!
    khasni njereb had cheda nchouf wach jehd menha hhhhhh
     
  9. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    El haik

    Autrefois, le haik était le costume d'extérieur des femmes marocaines. C'est une vaste pièce de tissu d'environ 5 mètres sur 1m60. Il y a des différences dans la technique des drapés.
    Le haik peut-être :

    haik mharbel : de lainage fin ou grenu
    haik chaara : de laine et de soie

    Le haik de Rabat ne laisse voir qu'un oeil.
    A Fès, le haik est porté avec un petit voile, appelé ltham, et qui cache le bas du visage. Les yeux sont visibles.
    [​IMG]

    Tous les haiks des citadines marocaines sont blancs, rarement traversés d'une bande bleue ou rouge. Seul le haik noir (mais de nos jours, remplacé par un haik bleu) de Taroudant, appelé tamelhaft, fait exception.

    [​IMG]

    De nos jours, le haik a presque disparu des grandes villes. On ne le voit plus que très rarement, dans les villes de Chefchaouen et Essaouira par exemple.




    Chez les jbala de la façade atlantique ( ksar elkebir, larache, asilah, tanger) il y a 2 types de haik :
    - Le hayek en laine légère, dit guidwar, porté par les femmes de la campagne.

    [​IMG]

    - Le hayek blanc en coton, dit elhayek d’essoukkar, porté par les citadines. C'est ce que porte la dame de chaouen proposee ci dessus par mediterraneus
    [​IMG]

    Le guidwar se porte en passant le tissu derrière le dos dans le sens de la longueur puis la dame prend chaque extrémité dans une main puis elle les place sur sa tête, une extrémité par-dessus l autre. On dit : lath radded. Apres ça, le hayek tient tout seul et elle a les mains libres. Son visage est toujours à découvert et elle ne se voile jamais. Sauf parfois par coquetterie quand elle passe devant des hommes ou quand elle ne veut pas qu'on la reconnaisse.

    Le hayek blanc est plus long. Sa hauteur est standard et donc il se porte en faisant un pli vers l extérieur selon la taille de l utilisatrice. La dame fait d abord un premier tour complet qui passe sous ses aisselles. Pour le faire tenir elle prend un gros cordon en coton qu'elle fait passer derrière sa nuque et qu'elle noue dans le tissu devant chaque aisselle. Avec ce qui reste de tissu libre elle fait un deuxième tour qui passe par-dessus sa tête. Elle tiens alors avec chaque main un bord de tissu et le ramener sur son visage et pour ne laisser voir que ses yeux. Si elle veux se libérer les mains ; elle doit porter un l’tam.

    Un article sur el haik a Chefchaouen :
    http://www.aujourdhui.ma/maroc-actu...s-petites-villes-de-la-region-dont-91237.html
     
  10. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Oui, c'est une tenue de princesse! J'aimerais tellement la porter un jour aussi inshallah :D
    [​IMG]

    [​IMG]
     
  11. سماهر

    سماهر اللهم صلى وسلم علىه

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
    la c'est zaman el jamil ! weqt li kouna mselmine!<(
     
  12. سماهر

    سماهر اللهم صلى وسلم علىه

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
  13. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Caftan avec gilet :

    Il existait également, autrefois, des caftans portés avec ''vestes'. Ces caftans étaient portés par les femmes juives surtout'. Ceci revient a la mode ces temps-ci. Plusieurs personnes ignorent que ces caftans s'inspirent des vieux modèles marocains et pensent qu'ils s'inspirent des karakous algérois.

    Voici un exemple de ces caftans, que l'on peut voir au musée dar belghazi, pas loin de Kénitra.
    Ce caftan est en velours brodé de fil d'or, et on retrouve les paons caractéristiques des caftans de Fès.

    [​IMG]

    Version moderne :
    [​IMG]

    [​IMG]

    La keswa el kebira avec son gilet :
    [​IMG]
     
  14. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Amine barakallahou fik a kheiti, ca me va droit au coeur, Allah ya3tek koul matmenniti ou ysa3dek fe doniya wel akhira.
     
  15. سماهر

    سماهر اللهم صلى وسلم علىه

    J'aime reçus:
    22
    Points:
    0
    amine amine amine :)
     
  16. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Photos d'une mariée de Rabat :

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  17. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Takhlila

    C'est une version citadine de l'izar berbère. Elle est en soie rayée blanc et or. Elle fait partie de plusieurs tenues de mariées, dont celle de Meknès. C'est celle que portent les mariées de la famille royale. Mais les bijoux ici ne sont pas traditionnels. Normalement, les femmes de Meknès portent des Fnaier/fnarates (comme dans la première photo de mon premier post) ainsi qu'une coiffure conique faite de :
    taj dial sfifa : diadème
    Différents foulards pour donner la forme a la coiffe
    La takhlila est retenue par des fibules (bzayem) en or.
    Dans d'autres régions, par ex Rabat, la takhlila n'est pas fermée, mais elle est installée sur les genoux de la mariée (comme on le voit dans le dessin représentant la mariée de rabat).

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  18. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Le costume Jebala

    Le bandeau brodé s'appelle el herraz et n'est traditionnellement porté que par les femmes mariées.

    [​IMG]

    Chéchia = chapeau a pompons

    [​IMG]

    Mendil ou fouta : Normalement fait de laine. Également appelé Tezzara a Ouezzane.

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  19. passionmarocain

    passionmarocain Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    La jellaba traditionnelle :

    Dans le passé, la djellaba était un habit d'homme. Dans les années 30, les femmes marocaines ont commencé a délaisser le haik pour adopter la djellaba, qu'elles portaient avec ltham (petit voile couvrant le bas du visage), également appelé ngab.
    Le ltham peut être brodé.

    [​IMG]

    [​IMG]

    A Tétouan, la tenue s'appelle Qafassi.
    Voici le qafassi de Tétouan :
    [​IMG]
    La djellaba est différente de celle que l'on voit dans les autres villes marocaines.
     

Partager cette page