Terrorisme. Rumsfeld et le FBI au Maroc

Discussion dans 'Scooooop' créé par alphomale, 16 Février 2006.

  1. alphomale

    alphomale Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Les Américains envisagent avec le plus grand sérieux le risque terroriste à partir du Maroc. C’est ce qui explique la visite, coup sur coup, de deux importants personnages : le chef du FBI Robert Muller et le secrétaire d’Etat à la Défense Donald Rumsfled. Les deux visites sont évidemment liées. Muller, qui a préparé le terrain pour Rumsfled attendu le 12 février à Rabat, s’est notamment entretenu, en présente de l’antenne locale du FBI, avec le trio Mustapha Sahel, Abdeltif Hammouchi et Hamidou Laânigri. On lui prête d’autres contacts plus informels, notamment avec le patron de la DGED Yassine Mansouri.
    D’après nos informations, les entretiens ont tourné autour de la menace terroriste au Sahel, une menace que le Maroc partage avec l’Algérie (Rumsfeld et Muller se déplacent également en Algérie). Autre volet abordé au cours de ces entretiens, plus surprenant celui-là : le développement humain au Maroc. Les Américains lient en effet la lutte anti-terroriste, outre les mesures strictement sécuritaires, à la capacité du royaume à résorber ses problèmes socio-économiques (chômage et pauvreté principalement). Sur un plan plus technique, les réseaux de contrebande frontalière entre le Maroc et l’Algérie seront désormais passés au peigne fin, via l’établissement d’une nouvelle banque de données qui engloberait même les trafiquants “normaux”. Les Américains comptent pour le reste obtenir une collaboration plus étroite entre les services de renseignements des pays du Maghreb, Marocains et Algériens en tête. Rappelons par ailleurs que, sur l’échelle mondiale du terrorisme, le Maroc, d’après nos sources, serait désormais considéré comme le 3ème “exportateur” après l’Arabie Saoudite et l’Egypte, mais devant l’Algérie et le Pakistan.


    www.telquel-online.com

     

Partager cette page