Thérèse Van Belle, Miss SDF belge

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par @@@, 11 Octobre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Ce serait une blague belge, elle serait de mauvais goût. Nos voisins d'outre-Quiévrain ont élu samedi Thérèse Van Belle « Miss SDF ».

    Lors d'une cérémonie dans une petite salle de spectacles de la ville, la finaliste, 58 ans, originaire de Schaerbeek dans la région de Bruxelles, a gagné une année de loyers gratuits.

    Ce concours de beauté unique en son genre avait fait scandale dès son lancement, le 14 février dernier, jour de la Saint-Valentin. Les associations caritatives y avaient vu une exploitation cynique de la misère et le secrétaire d'Etat belge à la Lutte contre la pauvreté avait dénoncé une « Star'Ac de la misère ». (Voir la vidéo)

    [dailymotion=425,350]x8hvze[/dailymotion]

    La beauté intérieure l'a emporté

    L'opération a germé dans la tête par Mathilde Pelsers, infirmière sociale de 54 ans, et de sa fille Aline Duportail, ancienne première dauphine de Miss Flandre-Orientale. Jointe par téléphone, Aline ne tarissait pas d'éloge sur ces filles « trop chouettes » qui sont devenues « presque une famille ».

    Pourquoi Thérèse, qui est une des aînées du groupe l'a-t-elle emporté ? Aline Duportail nous confirme la spécificité de ce concours de beauté dont le critère n'est précisément pas la beauté :


    « Les critères, c'était de travailler de l'intérieur à l'extérieur (sic), on regardait surtout la beauté de l'intérieur. Thérèse l'a emporté car elle aimait beaucoup aider autour d'elle, est stable et a fait un très beau trajet pendant ces mois, c'est le paquet total ! »


    Ambassadrice des SDF

    Pas de vote du public donc, comme pour Susan Boyle ou d'autres émissions de téléréalité, pas de télé d'ailleurs. Pas de volonté de faire la pub d'un territoire comme pour le concours du « meilleur job du monde » ni de job à la clé d'ailleurs.

    Non, là, l'opération est artisanale, liée à la rencontre de cette ex-miss et sa mère avec ces filles « trop chouettes » qui sont hébergées depuis des mois « à la maison jusqu'à ce
    qu'elles deviennent indépendantes ». La lauréate comme les neuf autres filles arrivées en finale doivent bénéficier d'un accompagnement vers un emploi stable, selon l'organisation.

    Le groupe de sponsors (un restaurateur, un primeur, un fleuriste… essentiellement des PME bruxelloises) est aussi le jury qui les a suivies pendant des mois jusqu'au défilé final. Aline explique l'idée, décriée par ceux qui connaissent les SDF et savent qu'il faut plus qu'être miss pour changer la donne :

    « Maintenant, Thérèse devient ambassadrice, elle prend la voix des SDF et de la misère. On l'a choisie parce qu'elle sait taper sur la table et prendre des initiatives. »


    Quant à Thérèse Van Belle, elle attend d'emménager dans son propre appartement « en novembre, si on a l'accord du propriétaire pour qu'elle y vive avec ses chiens. » Son loyer sera pris en charge par l'organisation pendant un an.

    Gageons que les plateaux télé réserveront le même accueil à Thérèse, 58 ans, qu'à Aline, la blonde de 18 ans. Qui a un très bon plan com mais n'a pas encore trouvé de solution à la misère du monde (ni de ces filles).


    http://www.rue89.com/2009/10/11/therese-van-belle-miss-sdf-belge-gagne-un-toit-pour-un-an
     

Partager cette page