Thalassa au port de Tanger

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 22 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Malgré son double mât de 27 mètres et sa coque en aluminium, Tara n’est pas un voilier comme les autres. Arrivé au port de Tanger mercredi dernier, il emmène dans ses cales une panoplie d’instruments de mesure et une équipe de scientifiques en mission sur les mers du monde.
    L’objectif de la mission selon le capitaine du bateau, Hervé Bourmaud, est d’étudier la vie dans les océans et leur interaction avec l’écosystème global.
    Chaque millimètre d’eau de mer contient en effet des millions de micro-organismes qui vivent, se reproduisent et respirent, brassant ainsi plus des deux tiers du gaz carbonique de la planète.
    Ce mécanisme se trouve actuellement menacé par la pollution et les bouleversements écologiques dont l’Homme est responsable.
    La goélette Tara a pour mission de recueillir les données exactes en relation avec ce phénomène et ce à l’aide de plusieurs laboratoires installés à bord. En particulier, Tara a déjà pris des échantillons d’eau de mer du détroit de Gibraltar et des micro-organismes qui y habitent.
    Ces échantillons sont compactés et congelés à des températures de -65 degrés pour être conservés. Ils seront étudiés par la suite.
    L’expédition est partie de Lorient (France) le 5 septembre et devra parcourir les mers du globe durant les trois prochaines années.
    En parallèle, avec son programme scientifique, Tara mène un non moins important travail en matière de sensibilisation et ce à travers des actions locales mais aussi à travers une équipe de 5 journalistes embarqués à bord.
    Ces derniers devront préparer, pour le compte de l’émission Thalassa, plusieurs documentaires. L’expédition édite aussi un journal propre et dispose d’un site internet qui retrace jour par jour l’avancement de l’expédition.
    Après le Maroc et Tanger, ce sera au tour de l’Algérie. Un périple qui mènera la goélette à travers la Méditerranée, l’océan Indien, l’Atlantique et le Pacifique. Elle devra rentrer en septembre 2012 à Lorient, son port d’attache.


    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page