Tottenham renverse Arsenal

Discussion dans 'Angleterre' créé par simo160, 20 Novembre 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Mené 2 à 0 à la pause, Tottenham s'est imposé à l'Emirates Stadium face à Tottenham (2-3), lors de la 14e journée, samedi. Les Gunners ratent une belle occasion de prendre la tête de la Premier League. C'est la première victoire des Spurs chez leur rival voisin depuis 17 ans.

    Radieux à la pause, paumés à la fin du match. En un seul match, les Gunners ont affiché deux visages bien différents et Tottenham en a profité pour faire la loi sur les terres d'Arsenal pour la preimère fois depuis 17 ans. Nasri - qui n'a pas daigné serrer la main de Gallas - et ses partenaires pensaient pourtant avoir fait le plus difficile en prenant rapidement les devants et en menant à la pause 2-0. C'était sans compter sur la révolte des hommes de Redknapp, qui ont totalement renversé la vapeur.


    Arsenal en effet réalisé deux mi-temps diamétralement opposées. Le club de Wenger ouvrait le score dès la 9e minute sur un superbe travail de Nasri, surmotivé par ce North London Derby et cette occasion de croiser le fer avec le "traitre". Moins de vingt minutes plus tard, les Gunners se montraient d'une efficacité à toute épreuve, breakant sur leur deuxième opportunité du match par Chamakh, bien servi par Arshavin (2-0, 27e). Il faut dire qu'en face, les Spurs étaient incapables de trouver les armes pour inquiéter Fabianski et sa défense 100 % française.

    L'entrée à la pause de Defoe, à la place d'un Lennon transparent, allait très vite changer le visage de cette rencontre, jusqu'alors à sens unique. Le petit attaquant anglais s'imposait dans les airs sur un de ses premiers ballons, et déviait pour van der Vaart. Le Néerlandais décalait immédiatement pour Bale qui, d'un extérieur du pied, réduisait la marque (2-1, 50e). Les Gunners sous pression tentaient alors de réagir, mais pêchaient à l'approche de la surface de Gomes. Et Fabregas commettait l'irréparable : une grossière main dans sa surface ! Van der Vaart ne manquait pas l'occasion d'égaliser (2-2, 67e). Fabregas puis Koscielny manquaient alors deux opportunités de reprendre l'avantage, et c'est au contraire Kaboul qui s'élevait plus haut que tout le monde sur coup de pied arrêté, et trompait Fabianski (2-3, 86e).


    Eurosport
     

Partager cette page