Tour des Flandres

Discussion dans 'Autres Sports' créé par osiris, 8 Avril 2007.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    [​IMG]

    Après avoir fait la différence dans le Mur de Grammont, l'Italien Alessandro Ballan (Lampre) a remporté au sprint la 91e édition du Tour des Flandres, devançant son compagnon d'échappée, le Belge Leif Hoste (Lotto). L'Italien Luca Paolini (Liquigas) prend la 3e place. Tom Boonen (Quick Step) a déçu.


    On appelle ça une semaine réussie. Après son récent succès lors des Trois Jours de la Panne, Alessandro Ballan n'a pas attendu trop longtemps pour faire de nouveau parler de lui. Cité parmi les favoris de cette 91e édition du Tour des Flandres, l'Italien de Lampre n'a pas déçu. Le coureur de 27 ans s'est offert au sprint sa première victoire dans une grande classique. Ballan s'est adjugé le "Ronde van Vlaanderen" après avoir porté son attaqué à 16 kilomètres de l'arrivée, en plein Mur de Grammont, avant-dernière des dix-huit difficultés de ce Tour des Flandres.

    Un Mur qui a vu déchanter Tom Boonen. Le double tenant du titre pouvait rentrer dans la légende de l'épreuve en cas de victoire finale. Le champion du monde 2005, finalement classé 12e, n'a pas été la hauteur de l'évènement. Peut-être en raison d'une chute intervenue après une soixantaine de kilomètres. Peut-être pas... Deuxième la saison dernière mais également il y a trois ans, Leif Hoste ne visait que la victoire cette année. Seul coureur capable de résister à l'attaque de Ballan, le Belge de Predictor-Lotto n'a pourtant pas été en mesure de faire mieux qu'en 2006 et 2004.

    Cancellara le dynamiteur

    Battu sur le fil par Ballan, Hoste a tout tenté au terme des 259 kilomètres de course. Après avoir lancé le sprint final à 300m de l'arrivée, le Flandrien n'a rien pu faire contre le retour du héros du jour, meilleur sprinteur que lui et dont le braquet semblait supérieur. L'Italien Luca Paolini (Liquigas), victime de deux chutes, complète le podium. La journée avait commencé par l'attaque d'un groupe de quatre coureurs (José Vicente Garcia Acosta, Laurent Mangel, Enrico Franzoi et Maarten Tjallingii), rapidement rattrapés par trois autres (David Boucher, Aleksandr Kuchynski et Evert Verbist). Les sept fuyards ont compté jusqu'à 14 minutes d'avance.

    Malgré leur entente parfaite, ils ont été repris au pied du fameux Muur Geraardsbergen par une cinquantaine de coureurs. Un peloton revenu grâce aux nombreux coups de force du Suisse Fabian Cancellara (CSC). Des tentatives finalement restées vaines puisque le vainqueur du dernier Paris-Roubaix ne s'est classé qu'au 53e rang. C'est quelques hectomètres plus loin qu'a décidé de se faire le mur le coureur de Castelfranco Veneto. C'est la 10e fois qu'un coureur italien inscrit son nom au palmarès du Tour des Flandres. Alessandro Ballan succède ainsi à Andrea Tafi, dernier Transalpin à avoir dompté le "Ronde", en 2002.


    Eurosport
     

Partager cette page