Tourisme : La foire d’Algésiras ouvre ses portes à Tanger

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 28 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Une délégation espagnole de la province de Cadix et de la municipalité d’Algésiras a procédé dimanche à l’ouverture de la foire-exposition Mediterranea-XXI, l’évènement touristique et gastronomique-phare d’Algésiras qui se tient cette année à Tanger. La foire, soulignent ses organisateurs, le Conseil provincial de Cadix, la municipalité d’Algésiras et le Conseil de la Région Tanger-Tétouan, compte sur la participation d’une quarantaine d’exposants dont une trentaine d’artisans originaires des différentes villes de la région et dix exposants andalous.


    La manifestation est entièrement financée par des Fonds européens du développement interrégional Interreg III-A.
    Elle devrait toutefois regagner sa ville initiale, Algésiras, l’année prochaine et deviendra une foire internationale méditerranéenne qui associera, d’autres pays dont notamment l’Algérie et la Tunisie.
    La délégation espagnole, avant d’arriver à Tanger, s’est d’abord rendue dans la ville de Chaouen, samedi, pour lancer un nouveau projet touristique commun et s’est déplacée ensuite à Tétouan où a eu lieu l’ouverture officielle de la Foire. Ainsi, Chaouen a vu la naissance du projet «Rives d’Hercule», un circuit touristique qui allie les plages du sud de l’Andalousie aux montagnes du Rif occidental dans un même circuit touristique. «Les rives d’Hercule est un produit rentable, une affaire, mais il faut que nous y croyions», affirme Hermenegildo González, responsable au Conseil provincial de Cadix devant un parterre d’opérateurs touristiques espagnols et marocains. Le projet entend, à la fois, promouvoir l’activité touristique dans les rives du Détroit.
    C’est en effet un produit touristique unique en son genre et présente un package qui associe le meilleur des deux régions, l’exotisme des montagnes de Chaouen et la beauté des côtes et des sites écologiques du campo de Gibraltar.
    Après cette première présentation du projet aux opérateurs touristiques des deux pays, la prochaine étape consiste en son lancement dans les médias et d’autres moyens de promotion.
    A signaler, que, outre, l’inauguration de cette foire qui s’étend sur quatre jours, on a procédé à la signature par les deux parties organisatrices, d’une requête conjointe et d’un complément de l’accord de coopération qui les lient déjà, pour solliciter les Fonds européens en vue de lancer d’autres projets communs dans le Nord du Maroc. Ces aides financières permettront en premier lieu de lancer les travaux de restauration de la Plaza de Toros de Tanger et sa reconversion en centre culturel. Rappelons qu’en ce sens, le Conseil de la région de Tanger-Tétouan s’est déjà vu offrir un soutien des fonds europeéns, dans le cadre de la coopération transfrontalière, d’une valeur de 2,5millions d’euros, pour la construction d’un palais de congrès. Mais, étant donné que le coût d’un tel projet se révèle au-delà des capacités financières de l’institution, le Conseil a décidé de consacrer cette aide à la restauration et la reconversion de ce monument. D’autres monuments, se référant à l’histoire commune des deux pays, pourraient bénéficier de tels financements à l’avenir, espèrent les représentants des deux conseils élus. Mediterranea-XXI-2005 qui n’est pas seulement une foire-exposition du tourisme, d’artisanat et de gastronomie, il comporte par ailleurs, un volet culturel qui sera déployé à Tétouan. Il n’en reste pas moins que les stands de la foire situés au centre d’accueil de MRE Malabata à Tanger, seront animés par des troupes d’artistes locaux et andalous.


    LIBERATION
     

Partager cette page