Tourisme: Les recettes baissent de plus de 3 milliards

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 5 Juin 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Les nuitées aussi ont reculé de 3% de janvier à avril


    Ce n’est pas tout à fait la crise, mais c’est tout comme. Les recettes générées par le secteur, au cours des quatre premiers mois de 2009, ont baissé de 19%, en comparaison avec la même période de l’année dernière. Elles ont atteint un peu plus de 13,2 milliards de DH contre un peu plus de 16,2 milliards, soit un écart en valeur d’un peu plus de 3 milliards de DH. A noter cependant que les nuitées dans les établissements d’hébergement classés, pour la première fois depuis le début de l’année, ont affiché une hausse de 5% en avril, en rapport au mois d’avril de 2008. Performance que les statistiques de l’Observatoire du tourisme attribuent aux résidents (+11%).

    Côté arrivées internationales, les choses semblent aller beaucoup mieux. Celles-ci ont poursuivi la croissance enregistrée ces derniers mois, atteignant +24% en avril dernier. «Cette hausse remarquable est due aux excellentes performances réalisées grâce aux touristes étrangers (+18%) et aux MRE (+38%)», avance l’Observatoire. A l’exception de Rabat (-6%) et Meknès (-7%), toutes les autres destinations se sont bien comportées en termes de nuitées. Mais seules trois d’entre elles (Marrakech +6%, Agadir +4% et Fès +30%) s’accaparent près de 94% des nuitées additionnelles. Signes inquiétants: le principal marché émetteur, la France, poursuit sa marche en arrière. Sa contribution aux nuitées est en recul de 2% à 39% (son niveau de 2001) en termes de contribution. De même, le Royaume-Uni et les pays arabes ont cédé chacun 11%. Tout cela se traduit par une baisse du taux d’occupation des chambres d’hôtels de 1 point, à 49% en avril. On ne le dit certes pas assez, mais la contre-performance du marché allemand en avril dernier est de loin la plus inquiétante pour ce qui est de sa contribution aux nuitées. De 13% en 2001, elle est tombée à 6%, dégringolant de 180.117 à 96.499. De manière générale, les nuitées ont reculé de 3% de janvier à avril. Le plus inquiétant est que, sur les sept principales destinations touristiques du pays (Marrakech, Agadir, Tanger, Casablanca, Ouarzazate, Rabat, Fès), cinq en ont fait les frais. La ville ocre a régressé de 7%, enregistrant au passage une baisse de 13 points de son taux d’occupation à 47% à fin avril. Pendant ce temps, Ouarzazate cédait 14%, Rabat 12%, Tanger 8% et Casablanca 2%.
    Le recul des nuitées du tourisme récepteur de 5% est imputable aux baisses combinées enregistrées par les marchés français (-5%) et britannique (-20%). Qui, à eux seuls, représentent près de 75% des nuitées perdues.
    L’analyse des taux d’occupation enregistrés dans les établissements d’hébergement classés fait ressortir des destinations en plein essor. C’est le cas d’Essaouira ou encore de Tétouan. L’une et l’autre ont enregistré respectivement une variation comparée des mois d’avril des deux dernières années de 19 et 29%. Au niveau national, celle-ci est de 5%.


    http://www.leconomiste.com/
     
  2. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    voila, la crise internationnale a commence a affecter les sources de finances de l Etat.

    esperant que les choses vont se retablir vite.

    cependant je suis pas vraiment navres pour la diminution des arrivees francais et arabes ces deux groupes sont derierres la plupart des crises sociales generes par le tourisme (prostitution et pedophilie en tete)
     

Partager cette page