Transit 2010: Démarrage le 5 juin

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 26 Mai 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Le lancement de l’opération avancé de 10 jours

    · Un plan de flotte comprenant 36 bateaux mis en place


    Démarrage précoce de l’opération transit 2010. Cette année, l’opération démarrera le 5 juin, soit 10 jours avant la date normalement prévue. La décision a été prise lundi dernier à Séville, lors de la réunion de la Commission mixte maroco-espagnole. Les raisons de ce changement de dates restent la prévision d’un avancement des dates d’arrivée et de retour des MRE dictées par celle du mois de Ramadan.

    L’opération transit se déroulera comme d’habitude sur deux phases. La première, l’arrivée, aura lieu du 5 juin au 15 août, alors que la phase de départ démarrera le 15 juillet pour se terminer le 15 septembre. Le plan de flotte de cette année comptera avec 36 bateaux qui devront opérer sur les différents ports du détroit. La principale nouveauté, et non des moindres, reste l’entrée en scène du nouveau port roulier et passagers de TangerMed. Ce dernier a accueilli ses premiers passagers le 17 mai et il est prévu qu’il soit inauguré en juillet prochain.

    TangerMed port roulier devra faire une mini-révolution en matière de transit du détroit car il réduira le temps de traversée de plus de 50% en le ramenant à environ une heure. Plus encore, le temps de transit au sein du port lui-même a été étudié afin d’assurer un rapide accomplissement des formalités douanières et administratives. Un autre avantage qui est de taille: les passagers ne devront pas nécessairement traverser la ville de Tanger. Une connexion par autoroute directe les mettra sur la voie d’accès vers leurs destinations respectives.


    Afin de fluidifier encore plus le transit, chacune des 5 compagnies maritimes travaillant sur la liaison TangerMed-Algésiras s’est vue affecter un poste d’embarquement appuyé par une aire de pré-embarquement de 1,5 hectare. Cette aire sera gérée par la compagnie en toute indépendance. Ce qui devra aider à accélérer les mouvements d’embarquement et de débarquement car chaque compagnie sera obligée de laisser la place à un autre bateau de sa propre flotte.

    A noter que les risques d’engorgement sont minimes. En effet, le port dispose d’aires d’embarquement et de contrôle d’un total de 30 hectares et de 35 hectares au sein des aires de contrôle douanier et policier.

    Il est ainsi prévu que TangerMed port roulier puisse assurer un départ toutes les demi-heures en période de pointe, grâce à ses huit quais d’accostage. Sa capacité totale à terme sera de 7 millions de passagers par an et de 700.000 véhicules, soit plus de trois fois la capacité actuelle du port Tanger-ville dont il reprend le flambeau.

    De la sorte, TangerMed prendra de l’importance face à Algésiras qui est aujourd’hui le port le plus important du détroit avec 54% du trafic passagers de l’opération retour et d’un peu plus en matière de véhicules.

    Ainsi complété, le dispositif de transit du détroit disposera d’une capacité totale de transit de près de 100.000 personnes et de 25.000 voitures par jour. Il est prévu que cette année, le nombre total de MRE dépasse les 2,5 millions, avec un peu plus de 650.000 véhicules, selon des estimations espagnoles. Tanger pourrait accueillir cette année un peu plus de 40% du trafic, suivie de Sebta avec 25%. Même si la concurrence fera rage entre les deux ports, Tanger ayant largement dominé lors de ces dernières années.




    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page