Troisième phase de l'autoroute Casablanca-El Jadida

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 3 Août 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Un viaduc, premier du genre à l'échelle nationale, est en cours de construction sur la rivière Oum Rebiâ dans le cadre des travaux de réalisation de la liaison autoroutière reliant Tnine-Chtouka à El Jadida, troisième phase de l'autoroute Casablanca-El Jadida, programmée entre 2001 et 2006.


    Long de près de 449 mètres, le viaduc, qui sera fin prêt en juillet 2006, est constitué de deux ouvrages en béton précontraints et sera doté d'un système d'assainissement et de protection permettant de piéger les éléments polluants et de préserver la richesse environnementale de l'embouchure de la rivière d'Oum Rbiâ, a indiqué le chef de division des travaux au sein de la société autoroute du Maroc (ADM), M. Mustapha Chikhi, lors d'une visite guidée du projet du tronçon, organisée en faveur des journalistes de la presse nationale.

    Lors de cette visite, les journalistes participants se sont enquis également de l'état d'avancement des travaux de réalisation de la troisième et dernière phase de la liaison autoroutière Casablanca-El Jadida reliant Tnine-Chtouka à El Jadida.

    Ce tronçon long, de 25 km avec une pénétration vers El Jadida d'environ 5 km, sera mis en service en octobre 2006 et comprendra, outre le viaduc, 25 ponts pour passages supérieurs, 7 passages inférieurs dont deux pour franchir la voie ferrée et sept gares de péages organisées en système fermé, a précisé M.Chkihi.

    La liaison Casablanca-El Jadida permettra de soulager la route nationale et de relier El Jadida aux axes autoroutiers nord-sud (Tanger-Casablanca-Marrakech-Agadir) et ouest-est (Casablanca-Oujda), lit-on dans un document distribué aux représentants de la presse nationale.

    La réalisation de cette liaison autoroutière permettra d'accompagner le développement du pôle d'El Jadida autour de son port du phosphore et de soulager le poids qui s'exerce sur Casablanca, a indiqué à la MAP le directeur général de l'ADM, M. Othman Fassi Fihri, en marge de cette visite, mettant l'accent sur la valeur ajoutée que ce projet apportera à l'économie de la région notamment l'amélioration de la compétitivité des entreprises opérant dans la zone Casablanca- El Jadida, réputée pour être une région industrielle.

    Rappelant le taux très élevé d'accidents et le problème de congestion que connaît cet axe, le DG de l'ADM a souligné que cette autoroute contribuera à réduire ce taux et mettra à la disposition des usagers un trajet moins long.

    M. Otman Fassi Fihri, qui a qualifié cette liaison autoroutière de "nécessaire", a fait remarquer que le report de la réalisation de cette autoroute aurait rendu plus difficile son achèvement eu égard notamment au coût très important qu'il a nécessité et aux problèmes fonciers qui se posent.

    Concernant l'effort de maintien que nécessite un tel projet, le DG a fait savoir que le système de péages permet à l'Etat d'économiser et de réinvestir ces ressources pour garantir les meilleurs services aux usagers.

    Source: MAP
     

Partager cette page