Tsonga n'est plus très loin

Discussion dans 'Tennis' créé par simo160, 28 Novembre 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    En atteignant la finale du Masters, Jo-Wilfried Tsonga a confirmé son appartenance au petit groupe des joueurs qui comptent sur le circuit. Mais aussi qu'il lui manquait encore un petit quelque chose, à 26 ans, pour atteindre la gloire. A lui de trouver la clé en 2012 pour faire mieux.

    Perdre trois fois de suite en quinze jours face à Roger Federer, référence ultime du circuit, ça n'a rien de dégradant. Mais Jo-Wilfried Tsonga aurait pu bousculer cette logique. En jouant face aux meilleurs joueurs mondiaux, le Français, qui a pris indéniablement une nouvelle dimension à Londres, a fait douter le Suisse en finale du Masters, sans parvenir à concrétiser sa réplique en fin de deuxième set. La faute à un physique qui ne lui a pas permis de poursuivre son effort, notamment sur sa mise en jeu où sa première balle a été moins saillante. Roger Federer, maître en la matière, a très bien senti les moments où il devait mettre la pression sur son adversaire. C'est aussi pour cela que le Suisse est l'un des meilleurs du circuit.

    "Si Roger n'était pas là, j'aurais deux ou trois titres de plus à mon palmarès..., glissait Tsonga non sans humour. En tennis, il faut savoir gérer le score. Cela ne sert à rien de bien jouer dans les points qui ne comptent pas. Il faut bien jouer dans ceux qui comptent et c'est ce que fait très bien Roger. Il a su me mettre plus de pression sur mes jeux de service. Moi, je ne l'ai pas fait jouer assez quand j'étais à 0-30 ou 15-30 sur son service." C'est donc dans sa gestion des moments-clés face aux tout meilleurs joueurs que le Français pourra décrocher de grandes victoires. S'il a été solide face à Nadal peu en verve en matches de poule, sa nervosité a failli lui coûter cher face à Tomas Berdych en demi-finales, où il a avoué avoir eu "peur" durant la partie. Sa chance a été d'avoir en face de lui un adversaire qui a balbutié son tennis et qui lui a donné beaucoup de points sous la pression. Pression qu'a, par contre, parfaitement maîtrisée le Suisse en finale.


    "Je peux aller chercher les tout meilleurs joueurs"

    "Je pense que je peux battre les meilleurs joueurs. Je peux aller les chercher, estime encore Tsonga. A condition de mieux récupérer physiquement, d'être plus rapide et de mieux me déplacer. Cela passe aussi par un travail technique plus intense, ce qui me permettra de progresser tout naturellement. Peut-être que comme ça, j'aurais des résultats encore meilleurs." De bonnes pistes de réflexion avant de partir en vacances étant fier d'avoir pu conserver sa sixième place mondiale, son meilleur classement en carrière. Tsonga est bien ancré dans le Top 10, à 2020 points précisément du 11e joueur mondial, Juan Martin Del Potro, et il aura peu de points à défendre jusqu'à Wimbledon, si ce n'est une finale à Rotterdam qui vaut 300 points (sachant que celle du Queen's n'est pas décomptée dans ses points actuels). Et il n'est plus qu'à 500 points de la 5e place de David Ferrer, qui sera son prochain objectif à atteindre au classement en se rendant en janvier prochain à Melbourne pour jouer un Open d'Australie qui lui réussit tant et qui vaudra cher d'entrée de saison.

    "Mon plus grand souvenir cette année, c'est d'avoir été plus consistant mentalement et d'avoir découvert que le tennis était pour moi une vraie passion." Surtout après avoir battu deux fois Rafael Nadal, tout comme Roger Federer avant cet automne qui lui a permis de jouer une demi-finale à Wimbledon. Ceci restera son plus beau fait d'armes de l'année après sa qualification en finale du Masters. "Mon objectif depuis que je joue, depuis que j'ai commencé sur le circuit, est de gagner un titre en Grand Chelem ou la Coupe Davis. Je dis "ou" mais c'est plutôt "et" ! Si ça pouvait être le cas, ce serait top. Cela fait partie de mes rêves, mais je ne sais pas si l’on peut parler d'objectifs bien définis. L'objectif, c'est simplement de gagner les plus gros tournois." Après tout, tout est possible pour celui qui a déjà battu les quatre premiers joueurs mondiaux...

    Eurosport
     
  2. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    ce garçon mérite bien lui aussi un grand titre
     

Partager cette page