UEFA : Séville dans l'histoire

Discussion dans 'Football' créé par omarigno, 16 Mai 2007.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    [​IMG]

    Tenant du titre de la Coupe de l'UEFA et vainqueur de la Supercoupe d'Europe l'été dernier, le FC Seville continue son incroyable moisson en conservant sa C3 contre l'Espanyol Barcelone (2-2, 3-1 t.a.b.). Le club catalan a joué presque une heure à dix contre onze. Malgré un courage remarquable, l'équipe d'Ivan De La Pena s'est heurtée, durant la séance des tirs au but, au gardien sévillan Palop, qui a arrêté trois tirs.


    [​IMG]
     
  2. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    SÉVILLE, MACHINE A EMPILER LES TROPHEES

    Tenant du titre de la Coupe de l'UEFA et vainqueur de la Supercoupe d'Europe l'été dernier, le FC Seville continue son incroyable moisson en conservant sa C3 contre l'Espanyol Barcelone (2-2, 3-1 t.a.b.). Le club catalan a joué presque une heure à dix contre onze. Le gardien sévillan Palop a arrêté trois tirs au but.

    L'expulsion de Moises (68e) changea le fil du match

    Deux trophées européens ont été mis en jeu cette saison, et pour l'instant, l'un et l'autre sont revenus au FC Séville. Fracassant contre le FC Barcelone lors de la Supercoupe d'Europe en août (3-0), le club de Julien Escudé - suspendu mercredi - a fini par abattre l'autre grand club de la cité catalane, l'Espanyol (2-2, 3-1 a.p.) pour conserver la Coupe de l'UEFA, au terme de plus de 120 minutes superbes. Elles furent de formidables publicités pour la Liga et cette ''D2 européenne'' qui peine à exister dans l'ombre de l'astre Ligue des champions. L'équipe barcelonaise aura été la meilleure de la compétition jusqu'à la 68e minute de la finale de Glasgow. L'expulsion de Moises, pour un deuxième avertissement, dû à un tacle dangereux sur Kerzhakov, changea le cours de cette finale, qui n'aurait pas dû s'étirer si longtemps. Le score était alors de 1-1. L'Espanyol exerçait une mainmise sur le jeu. Le club de Barcelone était résolu à effacer des mémoires le traumatisme de la finale perdue en 1988* et cela se voyait. Il possédait le ballon plus haut que son adversaire, faisait preuve de plus de culot, et avait semé un grain de doute dans la machine de Juande Ramos en égalisant rapidement. Adriano avait ouvert le score pour Séville d'un beau numéro de puissance suite à une passe de son gardien Palop (18e, 1-0). Dix minutes après, l'ex-Bordelais Riera, profitant d'un flanc droit abandonné par Daniel Alves, redonnait un élan vertueux aux Bleu et Blanc (28e, 1-1).


    L'Espanyol épuisé mais courageux

    Sur cette action comme sur quelques autres auparavant, la générosité des joueurs avait ouvert un trou béant dans l'équipe en position défensive. A la 17e, quelle facilité avait eu Moises pour avancer au milieu et lâcher une frappe sèche et vicieuse... Un spectacle inhabituel pour des Français habitués à la frilosité de la Ligue 1, mais terriblement plus séduisant : ce match n'a cessé d'aller d'un but à l'autre, et le tropéhe de changer de main. Après l'expulsion de Moises, survenue cinquante minutes après cette frappe, Séville trouva enfin une certaine autorité technique, épuisa même l'Espanyol, avec dix dernières minutes rendues irrespirables par l'activité de Jesus Navas et la résistance superbe du gardien catalan (pourtant remplaçant en Liga) Gorka Iraizoz.

    Prolongation. A la 105e, les gestes de Navas et Kanouté se firent soudain plus précis. Centre devant le but, coupé par l'ancien Lyonnais : Séville tenait sa proie entre les dents (2-1). Le club andalou rendit le spectacle un peu plus fascinant en se montrant incapable de l'achever - avec, toujours la complicité d'Iraizoz. A la 115e minute, Jonatas, peut-être le dernier Barcelonais épargné par les crampes, égalisait d'une frappe croisée fusante sur la gauche de Palop, légèrement déviée par Poulsen (2-2). Du point de vue français, cela ressemblait à cette finale de Coupe de France que Marseille n'avait pas su tuer contre Sochaux. Sauf que le Richert espagnol s'appelle Palop. A 33 ans, l'ancien gardien du FC Valence ajouta un chapitre à son hallucinante épopée européenne - en 8es de finale, il fut l'auteur d'un but capital à Donetsk (2-2, 3-2 a.p.) - en stoppant trois tentatives ''espanyoles'' sur quatre. Celles de Luis Garcia, Jonatas et Torrejon. Le FC Séville réalise un doublé que seul le Real Madrid avait déjà réalisé, en 1985 et 1986. Et ce n'est peut-être pas fini pour cette saison : il peut encore gagner la Coupe d'Espagne (finale le 23 juin contre Getafe) et n'est qu'à 2 points du Real et Barcelone en Liga, à quatre journées de la fin. Par politesse, on attendra un peu pour envisager ce que pourrait réaliser ce commando en Ligue des champions, la saison prochaine.

    * Vainqueur 3-0 à l'aller contre le Bayer Leverkusen, l'Espanyol tenait encore le 0-0 à la mi-temps au retour. Puis deux buts encaissés en six minutes et un dernier en fin de match l'ont conduit à une séance de tirs au but, finalement perdue (2-3).
     
  3. Dj AbDeL

    Dj AbDeL BaD BoYs

    J'aime reçus:
    60
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    maziana fihom 3lach madakhlouch moha lya39oubi [33h]
     
  4. hindoshka

    hindoshka Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    ana bghit espagnol o ga3 lmatch wana mqewess mais lah ghaleb [33h]

    l3am jay yle3bo super m3a AC o ghay choufo le3b kif dayer
     
  5. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    la meme chose 9alou s7ab lbarca dik l3am (ghadi ye3teou 9etla dial le3sa l Fc Seville) , melli mchaou l Monaco yle3bou la supercoupe , Fc Seville 3tat 3-0 l Barça ...
     
  6. tyr_aruba

    tyr_aruba Accro

    J'aime reçus:
    140
    Points:
    63
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    omarino kayna a khay dialy
    fc seville equipe wa3ra
    sil arrive a garder les cadre dial dik lequipe
    alves kanouté adriano .. escudé walah ils vont fair mal la saison prochaine f la C1 [:Z]
     
  7. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    Seville mérite le succés had les deux dernieres années... Un très bon effictive... Un bon Coach... ya juste le manque des Stars...

    Félicitation a l'équipe d'origine arab (Ichbilya)
     
  8. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    Ah oui ils ont une tres bonne equipe ,des joueurs jeunes , et travailleurs et avec bcp d ambition ... et chapeau bas pour l entrainneur , qui a su faire les bons changements pour garder c joueurs en bonne forme dans toutes les competitions .

    Parlons du match d hier : J ai bcp aime , je n ai encourage aucune equipe , ce qui m a aide a admirer encore plus cette finale , digne d une grande finale europeene entre 2 clubs espagnols qui se connaissent tres bien ... avec en prime un suspens epoustouflant qui nous a enmene jusqu au tirs au buts (avec un grand Palop)
     
  9. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    Le lendemain de la victoire : tte la ville est en fete , les joueurs avec la coupe en bateau saluent les supporters sur les 2 rives du Guadalquivir(al wad al kabir)

    [​IMG]
     
  10. hindoshka

    hindoshka Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    wa tal barsa ferqa a omarineo
    a weddi khlini saket o khlassss

    rah lbarsa 7agra ghir 3la celta vigo o les equipes li mdarbine m3a transport
    o fach ka tkoune lqadiya 7amda rah kay bane la faiblesse dyalhom [33h]


    DIMA REAL [36h]
     
  11. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    la fete continue a Seville :

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]

    [​IMG]
     
  12. Bisbal

    Bisbal Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : UEFA : Séville dans l'histoire

    Merci Pour Les Photos OMAR.. Et Félicitation Encore Une Fois Pour Cette Equipe De SEVILLA FC !!
    Que La Fête Continue ... [:Z]
     

Partager cette page