Un «FBI à la française» lancé mardi

Discussion dans 'Info du monde' créé par fax02, 30 Juin 2008.

  1. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    La police française fait sa mue en jetant les bases d’un «FBI à la française» avec la création de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), service unifié qui fera ses débuts mardi. Ce nouvel outil marque la disparition de la mythique DST (Direction de la surveillance du territoire, contre-espionnage) et des RG (Renseignements généraux), et sera dirigé par le préfet Bernard Squarcini, un proche du président Sarkozy qui avait souhaité cette réorganisation. Les RG, surnommés «les grandes oreilles» du gouvernement, un type de service unique en Europe, faisaient l’objet de critiques récurrentes et d’accusations d’être une «police politique». Forte de 4.000 fonctionnaires dont 3.000 policiers dits «actifs», la DCRI traitera de ce qui «relève de l’intérêt de la nation»: terrorisme, grands mouvements de contestation, intelligence économique. C’est ce que les policiers nomment, dans leur jargon, le «milieu fermé», auparavant du ressort quasi-exclusif de la DST.

    l'économiste

     

Partager cette page