Un «Maroc Bleu» pour la pêche

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 16 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    · Il sera présenté au Roi le 29 septembre


    · Réunion de la 2e session du Conseil supérieur de la pêche


    Selon nos informations, le secteur des produits de la mer aura enfin sa stratégie de développement intégrée. Le plan Maroc Bleu, ainsi baptisé, devrait en effet être présenté au Souverain le 29 septembre à Agadir. Par la même occasion, le Conseil supérieur de la pêche tiendra sa seconde session le lendemain, également dans la capitale du Souss. Histoire de marquer l’importance que revêt la région dans le domaine de l’exploitation halieutique: Agadir concentre près de 60% de tous les segments du secteur. Lesquels ont besoin d’une mise à niveau d’urgence.
    L’entrée en vigueur imminente des règles de l’OMC sur les exigences de la qualité de l’outil et des produits hypothèque de manière sérieuse le devenir de la filière halieutique dans son ensemble. La menace pèserait sur 400.000 emplois et pas moins de 11 milliards de DH au titre des recettes à l’exportation. Sans oublier les retombées négatives sur l’industrie de valorisation et le marché local de consommation. «Anticiper un scénario catastrophe revient à lancer d’urgence ce plan», souligne un conserveur. D’autant plus qu’un large consensus est partagé parmi les composantes de la filière des produits de la mer quant à ses axes principaux.
    «Il reste bien entendu les déclinaisons et mesures d’accompagnement dont la mise en œuvre devrait obligatoirement rallier la consultation des professionnels», estime un patron pêcheur.
    D’emblée, le plan cible les objectifs traditionnels, précise une source proche du dossier. Il s’agit d’améliorer la compétitivité du secteur et d’accroître sa contribution dans l’économie nationale. Il est aussi question d’amener les différents segments à se conformer aux normes internationales et de garantir la qualité et la traçabilité des produits à tous les niveaux de la filière. Et, enfin, de préserver la ressource halieutique.
    Pour atteindre ces objectifs, «le plan adopte une démarche cohérente d’intégration et de modernisation de tous les maillons de la filière», commente notre source. Ceci à travers plusieurs axes mais principalement par la mise à niveau des flottes côtière et artisanale. De fait, quelque 16.000 barques artisanales et 1.800 bateaux de la pêche côtière doivent être modernisés. Afin de garantir, la sécurité du personnel et la qualité des prises. Mais, in fine, l’objectif est d’instaurer une adéquation entre la flotte en activité et les capacités halieutiques. D’où, aussi, la mise en place d’un «plan de sortie de flotte» moyennant indemnisation des armateurs souhaitant se retirer définitivement du secteur.
    Le plan Maroc Bleu cible aussi la mise à niveau des circuits de commercialisation et la modernisation de l’entreprise de pêche. Il s’agit de la gestion des ports de pêche, de l’implantation de marchés de gros au poisson et de la construction d’une nouvelle génération de halles au poisson. Un effort sera aussi fourni pour amener l’entreprise de pêche à moderniser ses équipements et décentraliser ses activités.


    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page