Un adolescent néo-zélandais arrêté pour avoir piraté 1 million d'ordinateurs

Discussion dans 'Info du monde' créé par vanlee, 2 Décembre 2007.

  1. vanlee

    vanlee Abou Mouataz

    J'aime reçus:
    118
    Points:
    0
    Un adolescent néo-zélandais a été arrêté, soupçonné d'avoir mis la pagaille dans plus d'un million d'ordinateur infectés par un virus de sa conception, ce qui aurait coûté quelque 20 millions de dollars à ses victimes, a indiqué vendredi la police.
    Originaire d'Hamilton dans l'île nord du pays, l'adolescent de 18 ans dont le surnom sur internet était "AKILL", avait élaboré un virus "très sophistiqué" indétectable par les logiciels anti-virus, a déclaré Maarten Kleinjtes, directeur du laboratoire sur la criminalité électronique de la police de Nouvelle-Zélande.

    Ce virus, qui a été utilisé par d'autres cyber-criminels, permettait d'avoir accés aux noms d'utilisateurs et aux mots de passe ainsi qu'à toutes les informations des cartes de crédit de ses victimes.

    La police néo-zélandaise a travaillé avec le FBI (police fédérale américaine) pour mettre à jour ce réseau.

    L'enquête avait été déclenchée après une attaque impliquant quelque 50.000 ordinateurs qui a détruit le serveur central de l'université de Pennsylvannie aux Etats-Unis, l'an dernier.

    L'adolescent, qui encourt jusqu'à dix ans de prison, n'a pas encore été inculpé et coopère à l'enquête, a également indiqué la police.

    AFP​

     
  2. waffa

    waffa SHERAZADE

    J'aime reçus:
    5
    Points:
    0
    ca fait peur surtou que de nos jour on fai beaucoup d'achat par internet j en fai souvent mai on se ren pas compte sur le cou que ca peu etre dangereu
     
  3. FoX

    FoX حديدان آل نهيان Membre du personnel

    J'aime reçus:
    164
    Points:
    63
    Ils ont mis plus d'un an pour le coincer quand même :rolleyes:

    big up à cheb 3a9ill <D
     
  4. adilasri

    adilasri wald bladkoum

    J'aime reçus:
    53
    Points:
    28
    Dans certains pays , ce genre de pirates (génies) la police leur propose de travailler avec eux dans leur département de cybercriminalité et annuler les charges contre eux.Mais cela dépend de la gravite des conséquences qu'il a engendrées.En général ils le demandent a ceux qui ont piraté sans but d'escroquerie ou de faire des dégâts , c-a-d ceux qui ont juste voulu passer le message que les réseaux et sites internet ne sont pas sécurisés.
     

Partager cette page