Un drapeau algérien sur la mairie

Discussion dans 'Scooooop' créé par BOLK, 14 Juin 2010.

  1. BOLK

    BOLK Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    309
    Points:
    83
    [​IMG]

    Le drapeau français accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) a été brûlé dans la nuit de dimanche à lundi, et remplacé par un drapeau algérien, indique la police. Les faits ont été découverts lundi matin à l'ouverture de la mairie. La mairie a annoncé avoir immédiatement déposé plainte. Dimanche, la Slovénie a gâché les retrouvailles de l'Algérie avec la Coupe du monde de football en remportant contre le cours du jeu (1-0) son premier match du groupe C.

    Début juin, la ministre de la justice, Michèle Alliot-Marie, a saisi le Conseil d'Etat d'un projet de décret punissant d'une amende de 1 500 euros l'outrage au drapeau français. Ce projet de décret prévoit 'une contravention de cinquième classe, punie de 1 500 euros d'amende, qui permettra de sanctionner, d'une part le fait de dégrader ou d'utiliser de façon indécente le drapeau tricolore dans un lieu public ou ouvert au public, et, d'autre part, de diffuser par tous moyens la représentation de ces faits', indiquait Arthur Dreyfuss, porte-parole adjoint du ministère de la justice. 'L'élément intentionnel sera inscrit dans le décret en question', pour être pris en compte dans la sanction, a-t-il ajouté.


    [​IMG]
     
  2. s_shadow

    s_shadow Power Schtroumpf

    J'aime reçus:
    55
    Points:
    48
    Y a des cons de toutes les nationalités; mais hadou c'est les pires !!
    Et après ils viennent se plaindre des contrôles de la police ...
     
  3. nournat

    nournat Wld l3iyachiya

    J'aime reçus:
    344
    Points:
    83
    2i7tarim tou7taram
     
  4. Dexter

    Dexter Visiteur

    J'aime reçus:
    89
    Points:
    0
    fais comme chez toi mais n'oublie pas que t'es chez les autres ...
     
  5. s_shadow

    s_shadow Power Schtroumpf

    J'aime reçus:
    55
    Points:
    48
    Val-de-Marne : le drapeau brûlé était celui de la mairie

    Un drapeau tricolore accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges a été brûlé et remplacé par un drapeau algérien. La mairie a d'abord cru à un outrage au drapeau français.

    Ce sont les employés communaux qui ont découvert, en arrivant sur leur lieu de travail, un drapeau brûlé sur le perron de l'Hôtel de Ville de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Un drapeau algérien remplaçait celui-ci sur un des mâts de la mairie. Les faits ont été commis dans la nuit, alors que l'équipe d'Algérie a été battue 1 à 0 lors de son entrée dans la Coupe du monde de football.

    La mairie a immédiatement déposé plainte. Dans un premier temps, les services municipaux ont cru qu'il s'agissait d'un drapeau français. S'en sont suivis une série de réactions indignées, de la part notamment du conseiller municipal FN de la ville, pour qui cet «acte ignoble» est la «preuve du plus grand mépris envers la République». Le groupe UMP au conseil régional d'Ile-de-France a quant à lui exprimé son indignation «face à cet outrage au drapeau français.»

    Le drapeau de la ville est tricolore

    Jusqu'à ce que les services de police livrent les premiers éléments de l'enquête en cours et révèlent que le drapeau qui a été retrouvé brûlé n'est pas celui de la France, mais celui de la municipalité, lui aussi bleu, blanc et rouge. «Ce matin, le drapeau était en lambeaux et les policiers l'ont rapidement emporté pour les besoins de leur enquête. Et comme on retrouvait les trois couleurs, on a cru qu'il s'agissait du drapeau français», explique-t-on au cabinet du maire, la communiste Sylvie Altman. La méprise a été confirmée en fin d'après-midi par l'agent municipal qui avait installé le fameux drapeau, qui représente Saint-Georges terrassant un dragon, entre les deux blasons des villes anglaise et allemande jumelées avec la municipalté.

    Surprise par l'emballement médiatique et les nombreuses réactions suscitées par cette affaire, la mairie tente désormais de calmer le jeu. «L'acte reste condamnable, mais le symbole est évidemment différent. Désormais, l'enquête doit tirer tout ça au clair», explique-t-on au cabinet du maire.

    Source : Le Figaro
     

Partager cette page