Un marocain soupçonné de terrorisme aura la vie plus facile

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 21 Février 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    Un tribunal fédéral canadien a décidé vendredi d'assouplir les conditions de remise en liberté qu'il avait imposées à un Marocain soupçonné de terrorisme il y a quatre ans.La Cour fédérale du Canada a modifié les conditions très strictes imposées à Adil Charkaoui en février 2005 en estimant que celles-ci sont maintenant "disproportionnées" par rapport à la nature du danger qu'il représente.M. Charkaoui, qui se bat pour éviter d'être expulsé vers son pays d'origine, devra néanmoins continuer de porter un bracelet électronique et respecter 12 autres exigences de la cour.Mais ce père de trois enfants, qui vit avec sa femme chez ses parents, n'aura plus à être accompagné de son père pour reconduire ses enfants à l'école, ni à respecter un couvre-feu et pourra aussi utiliser son ordinateur ou avoir un téléphone portable."L'affaire de l'intéressé est très médiatisée, ce qui oblige M. Charkaoui à se comporter de façon très exemplaire. De la même façon, si celui-ci avait le profil d'un agent dormant il a neuf ans, il est évident qu'il ne pourrait en être de même aujourd'hui vu la publicité entourant son affaire", a écrit la juge Danièle Tremblay-Lamer.
    "De plus, il a l'appui de sa famille et de sa communauté. Il m'apparaît invraisemblable que celui-ci prenne un risque de les décevoir", a-t-elle ajouté.
    M. Charkaoui avait demandé à la cour d'annuler ou de modifier ses conditions de remise en liberté en invoquant le fait qu'elles étaient en train d'épuiser sa famille tellement elles étaient contraignantes.
    Les représentants du gouvernement canadien s'étaient opposés à cette demande, tout en reconnaissant que l'hommme âgé de 35 ans ne risquait pas de s'enfuir.
    Soupçonné d'être un agent dormant d'Al-Qaïda, ce résident du Canada avait été arrêté en mai 2003 et détenu en vertu d'un "certificat de sécurité", une procédure controversée permettant d'emprisonner sans procès et d'expulser un étranger censé représenter un risque pour la sécurité du Canada.


    http://www.tangermagazine.com/index.php?modulo=noticia&id=559253
     

Partager cette page