Un naufragé affirme dériver dans le Pacifique depuis septembre 2012

Discussion dans 'Scooooop' créé par titegazelle, 31 Janvier 2014.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    [​IMG]

    Un homme amaigri dont le bateau s'est échoué dans un atoll du Pacifique est parti du Mexique en septembre 2012 et avoir dérivé pendant 16 mois, son compagnon d'infortune n'ayant, lui, pas survécu.

    L'homme, cheveux longs et barbe fournie, a été découvert jeudi lorsque son bateau de 7 mètres est apparu sur le récif de l'atoll Ebon.

    "Il n'est pas en bon état physique, mais il se remet", a confié à l'AFP Ola Fjeldstad, un étudiant norvégien en anthropologie qui mène des recherches sur l'atoll.

    L'homme souffre de basse pression artérielle mais ne semble pas en danger. Il peut marcher.

    "Nous lui avons donné beaucoup d'eau, il reprend des forces", a ajouté M. Fjeldstad.

    "Le bateau est vraiment abîmé, il a l'air d'être resté longtemps dans l'eau", selon le Norvégien.

    Le naufragé, uniquement vêtu de sous-vêtements usés, affirme avoir quitté le Mexique et mis le cap sur le Salvador en septembre 2012 avec un compagnon, mort en mer il y a plusieurs mois. Il aurait ainsi parcouru plus de 12.000 km.

    Son récit est encore imprécis, car il ne parle qu'espagnol. Son nom serait José Ivan.

    Il aurait survécu en mangeant des tortues, des oiseaux et du poisson et en buvant du sang de tortue lorsqu'il ne pleuvait pas.

    Aucun matériel de pêche ne se trouvait à bord du bateau et Ola Fjeldstad pense qu'il a dû attraper ses proies à mains nues. Une tortue se trouvait sur le bateau à son arrivée dans l'atoll.

    L'homme a été emmené sur la principale île d'Ebon, qui fait partie des îles Marshall, en attendant son transfert dans la capitale Majuro.

    Le seul avion gouvernemental capable de se poser sur Ebon est actuellement en réparation.


    En 2006, trois pêcheurs mexicains avaient été retrouvés après neuf mois de dérive à bord d'une embarcation sans toit de neuf mètres sur trois


    Crédit image : Un atoll dans le Pacifique | afp


    afp / Houria Benmoussa / 31.01.2014 : 10h19
    Un naufragé affirme dériver dans le Pacifique depuis septembre 2012 | Portail Menara.ma
     
    the dreamer aime ça.
  2. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113

    Le naufragé du Pacifique
    de retour à la civilisation

    [​IMG]
    AFP/Getty Images - José Salvador Alabrengo salue la foule,
    soutenu par un infirmier sur le port de Majuro


    Cheveu et barbe hirsute à la Robinson Crusoé, un naufragé affirmant avoir dérivé pendant plus d'un an dans le Pacifique a retrouvé la civilisation lundi à Majuro, capitale des îles Marshall.

    Avec l'assistance d'un infirmier, l'homme s'est lentement avancé sur la passerelle du patrouilleur de la police venu le récupérer sur l'atoll isolé d'Ebon où s'est échoué jeudi dernier son bateau de 7 mètres.

    Un millier de curieux s'était massé sur le port de Majuro pour voir le miraculé. Il a furtivement salué, souriant, avant d'être emmené vers l'hôpital local pour y subir des examens approfondis.

    Le naufragé a confié à l'ambassadeur américain Thomas Armbruster être originaire du Salvador mais résider au Mexique depuis 15 ans.

    "Il prétend être un pêcheur de crevette et de requin", a expliqué M. Armbruster qui a servi de traducteur aux autorités des Marshall. "Il a l'air en meilleur état que ce qu'on pouvait penser", a-t-il ajouté.

    L'homme, qui ne parle pas anglais, a indiqué à des agents du ministère des Affaires étrangères des îles Marshall s'appeler José Salvador Albarengo, être âgé de 37 ans et vivre à Tapachula, dans l’État du Chiapas, près de la frontière avec le Guatemala.

    Employé d'une société de pêche appelée "Camaronera de la Costa", il affirme avoir quitté le Mexique le 24 décembre 2012 pour aller pêcher le requin avec un autre pêcheur lorsque des vents forts les ont éloignés de la côte et fait perdre leurs points de repère.

    Son compagnon d'infortune, un garçon âgé de 15 à 18 ans prénommé "Xiquel", serait mort de faim au bout de quelques semaines faute de pouvoir consommer de la viande d'oiseau crue.

    Tortues, oiseaux et poissons au menu

    Si les circonstances de son errance dans les eaux hostiles du Pacifique demeurent encore mystérieuses, les autorités commencent à avoir une idée de son état civil, selon le chef des services d'immigration des îles Marshall.

    "Nous avons obtenu des informations sur des membres de sa famille au Salvador et aux États-Unis" qui pourraient accélérer son rapatriement, a expliqué Damien Jacklick.

    Le pêcheur n'était vêtu que de sous-vêtements usés lorsqu'il a été récupéré par des habitants d'Ebon.

    Il aurait survécu en mangeant des tortues, des oiseaux et du poisson et en buvant du sang de tortue lorsqu'il ne pleuvait pas.

    Aucun matériel de pêche ne se trouvait à bord du bateau et Ola Fjeldstad pense qu'il a dû attraper ses proies à mains nues. Une tortue se trouvait sur le bateau à son arrivée dans l'atoll.

    En août 2006, trois pêcheurs de requins mexicains avaient été retrouvés près des îles Marshall après neuf mois de dérive à bord d'une embarcation sans toit de neuf mètres sur trois.

    Le mois suivant, quatre pêcheurs de Micronésie, qui avaient dérivé durant 34 jours dans le Pacifique, parcourant près de 1.500 km, avaient été secourus près des îles Marshall également. Les rescapés, trois hommes et une femme, avaient survécu grâce à du poisson cru et de l'eau de pluie.

    En 1992, deux pêcheurs de Kiribati avaient dérivé pendant 177 jours avant d'aborder aux Samoa.

    Les îles Marshall, dans le Pacifique nord, comptent 60.000 habitants vivant sur 24 atolls dont la plupart n'affleurent qu'à deux mètres au-dessus du niveau de la mer et sont menacés de submersion par le réchauffement climatique.


    Mise à jour : lundi 3 février 2014 09:25 | Par AFP
     
  3. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Après 13 mois à la dérive,
    le naufragé retrouve la terre ferme

    Barbu et hirsute, le naufragé a salué le millier de badauds qui s'était massé sur le port de Majuro, capitale des îles Marshall, pour l'apercevoir.

    L'homme dont le bateau s'est échoué sur l'île d'Ebon, jeudi dernier, après avoir dérivé plus d'un an dans l'océan Pacifique, a été emmené à l'hôpital. Visiblement affaibli, ce Robinson Crusoé a dit à l'ambassadeur américain, Thomas Armbruster, qu'il s'appellait José Salvador Alabrengo. Il explique aussi être originaire du Salvador mais avoir résidé les quinze dernières années au Mexique. L'homme serait un pêcheur de crevettes et de requins.

    A la dérive pendant plus d'un an

    Tout commence le 24 décembre 2012. Employé pour une société de pêche appelée "Camaronera de la Costa", il affirme avoir quitté le Mexique à bord de son bateau à moteur de 7 mètres pour aller pêcher le requin. Le cap est mis sur Salvador. Il est accompagné d'un autre marin. Soudain, des vents forts les éloignent de la côte et leur font perdre leurs points de repère. Celui qui l'accompagne, âgé entre 15 et 18 ans, s'appelle Xiquel. Il serait mort de faim au bout de quelques semaines ne supportant pas de se nourrir d'oiseaux crus.

    L'embarcation aurait continué à dériver pendant de longs mois, 13 au total, jusqu'à ce qu'elle s'échoue sur l'île d'Ebon. C'est sur cet atoll que les forces de l'ordre l'ont trouvé, amaigri, en sous-vêtement et avec une très faible tension.

    Le naufragé a dit vouloir retourner au Mexique. "Je ne me sens pas bien (...) Je suis si loin. Je ne sais ni où je suis ni ce qui s'est passé" a-t-il dit en espagnol.

    Il s'est nourri de tortues, de poissons et d'oiseaux

    La police tente peu à peu de reconstituer le naufrage mais aussi d'en savoir plus sur l'identité de l'homme. Sa famille se serait manifestée, ce qui pourrait permettre un rapatriement plus rapide. Mais son état de santé est encore très fragile. Il dit s'être nourri pendant tout ce temps de poissons, de tortues et d'oiseaux. Mais aucun matériel de pêche n'était à bord. Il a probablement attrapé ses proies à mains nues.


    Mise à jour : lundi 3 février 2014 22:24 | Par La Rédaction, M6info
    Aprs 13 mois la drive, le naufrag retrouve la terre ferme - M6info by MSN
     
  4. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    il parait qu'il communique avec les espèces maritimes, ces derniers lui rapportait de la nourriture durant tout son séjour...
     
  5. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Tu plaisantes :p
    Pour moi, cette histoire est louche particulièrement pour l'enfant qui est mort.
    Quand un être humain a faim, il est capable de manger n'importe quoi pour survivre.
    Allah A3lam
     
  6. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    tt à fait c'est une disparition inquiétante, ils devront lui faire subir des tests pour essayer de retrouver des traces ADN.
    chapeau sœur titgazelle.
     
    titegazelle aime ça.

Partager cette page