Un policier verbalise une conductrice voilée

Discussion dans 'Faits divers' créé par atlasabdel, 23 Avril 2010.

  1. atlasabdel

    atlasabdel Visiteur

    J'aime reçus:
    47
    Points:
    0
    Nul besoin d'attendre le projet de loi sur l'interdiction du voile intégral, qui devrait être examiné en urgence à l'Assemblée nationale. Les policiers disposent déjà d'une arme pour sanctionner les femmes portant le niqab : le code de la route. Le 2 avril, une Française de 31 ans a reçu une amende de 22 euros pour «circulation dans des conditions non aisées», lors d'un contrôle routier à Nantes.

    Selon le procès-verbal, le fonctionnaire de police a ainsi estimé que le champ de vision de la jeune femme était réduit par le port du niqab, ce voile intégral qui ne laisse voir que les yeux. Une référence à l'article 412-6 du Code de la route, qui stipule que «tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent». Le champ de vision, notamment, ne doit pas être réduit «par le nombre ou la position des passagers, par les objets transportés ou par l'apposition d'objets non transparents sur les vitres».


    Mentionné par le policier, cet article du Code de la route ne fait pourtant jamais explicitement référence au port du voile intégral. «C'est laissé à la libre appréciation de l'agent verbalisateur», a défendu la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP). «Cet agent a fait son travail. Il a estimé que dans ces circonstances, il y avait un risque pour la sécurité», a-t-on ajouté.

    «Il faudrait interdire au GIGN de conduire avec des cagoules»

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/04/23/01016-20100423ARTFIG00286-un-policier-verbalise-une-conductrice-voilee-.php
     
  2. kamilion

    kamilion Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Amende pour niqab au volant: "Une atteinte aux droits de l'homme" (avocat)

    L'amende infligée début avril à Nantes à une jeune femme de 31 ans parce qu'elle conduisait avec un niqab constitue une "atteinte aux droits de l'homme", a estimé vendredi son avocat, Me Jean-Michel Pollono.

    "Cette amende est injustifiée en termes de sécurité routière et constitue une atteinte aux droits de l'homme... et de la femme", a-t-il déclaré à l'AFP, en confirmant avoir adressé jeudi une lettre de contestation au ministère public.

    "La balle est clairement dans le camp de l'exécutif. A lui de décider s'il donne ou non une instruction au ministère public dans ce dossier, sachant qu'aucune loi n'interdit à ce jour le port du niqab", a-t-il ajouté.

    La jeune femme avait annoncé jeudi à l'AFP avoir écopé début avril, lors d'un contrôle routier à Nantes, d'une amende de 22 euros pour "circulation dans des conditions non aisées", le fonctionnaire estimant que le champ de vision de la jeune femme était réduit.

    Me Pollono a toutefois insisté sur le fait que la conductrice était "libre de ses gestes" et que "son champ de vision n'était nullement entravé".

    "Si le voile avait posé un quelconque danger au volant ces dernières décennies on n'aurait pas vu de religieuses conduire et il n'y aurait pas eu +Les gendarmes à Saint-Tropez+", a-t-il plaisanté.

    "Le champ de vision d'un motard portant un casque intégral est autrement plus réduit" qu'avec le niqab, un voile ne laissant apparaître que les yeux, a ajouté Me Pollono.

    La Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a toutefois souligné que l'article 412-6 du Code la route invoqué dans le procès-verbal laisse aux forces de l'ordre le soin d'apprécier dans quelle mesure les conditions de conduite sont entravées.

    L'agent verbalisateur "a fait son travail. Il a estimé que dans ces circonstances, il y avait un risque pour la sécurité", a estimé cette source.

    La jeune femme, qui n'est "pas une femme soumise, mais une intellectuelle née en Loire-Atlantique et d'origine métropolitaine", portant le niqab depuis neuf ans, doit donner une conférence de presse dans une boucherie halal de Nantes dans l'après-midi, a indiqué l'avocat.

    Le président Nicolas Sarkozy a opté mercredi en faveur d'un projet de loi d'interdiction générale du voile intégral en France, malgré les réserves juridiques exprimées en mars par le Conseil d'Etat.

    Source
     
  3. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Conductrice voilée verbalisée: Hortefeux écrit à Besson


    [​IMG]
    Vendredi, la conductrice a donné une conférence de presse, où elle affirmait éprouver un «sentiment d'injustice» pour avoir reçu une amende de 22 euros pour avoir conduit avec un niqab.



    L'affaire du voile rebondit place Beauvau. Réagissant à la verbalisation le 2 avril, à Nantes, par la police, d'une femme de 31 ans, parce qu'elle conduisait en portant un voile intégral, le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a écrit vendredi à son collègue à l'Immigration, Eric Besson.

    Dans ce courrier, auquel a eu accès Le Figaro, il lui révèle que, selon ses informations, l'époux de cette femme «appartiendrait à la mouvance radicale du Tabligh et vivrait en situation de polygamie, avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants. Au demeurant, chacune de ces femmes bénéficierait de l'allocation de parent isolé.»

    L'hôte de la place Beauvau poursuit : «J'ajoute, en outre, que ces quatre femmes porteraient le voile intégral.» Et le ministre de conclure : «J'ai demandé au préfet de la Loire-Atlantique de faire, sans délai, toutes les diligences utiles, auprès du parquet et des services sociaux, pour réprimer, le cas échéant, les faits de polygamie et de fraude aux aides sociales qui ont été signalées. Je vous serais très reconnaissant, en outre, de bien vouloir faire étudier les conditions dans lesquelles, si ces faits étaient confirmés, l'intéressé (NDLR : l'époux) pourrait être déchu de la nationalité française».

    Vendredi, la conductrice avait donné une conférence de presse, où elle affirmait éprouver un «sentiment d'injustice» pour avoir reçu une amende de 22 euros par un motard de la police qui estimait que porter un voile intégral au volant affecte la vigilance du conducteur.





    http://www.lefigaro.fr/actualite-fr...ilee-verbalisee-hortefeux-ecrit-a-besson-.php
     
  4. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Les musulmans dénoncent une « stigmatisation »



    L’affaire secoue la communauté musulmane locale au point d’avoir suscité hier en urgence une réunion des responsables des cinq mosquées de la ville. A la sortie, la communication est réduite au strict minimum. Seul un communiqué collectif sera lu, qui n’évoque que l’histoire du port du niqab au volant.

    « Encore une fois, les musulmans et l’islam ont été fortement médiatisés par rapport à un événement insignifiant », dénonce le texte.

    Ils dénoncent le calcul politique

    « Le collectif des mosquées de Nantes considère que la verbalisation d’une conductrice relève de procédures judiciaires courantes et s’indigne devant l’islamisation d’un tel événement », poursuit-il. Les mosquées estiment qu’il s’agit là « d’une stigmatisation systématique qui va à l’encontre des valeurs de la République » et « invitent les pouvoirs publics à prendre leurs responsabilités ».

    « Pour le reste, on ne veut pas alimenter la polémique », explique un homme à la sortie de la mosquée Arrahma, en refusant d’évoquer les soupçons concernant L.H. Non loin, quatre fidèles de ce lieu de culte réputé modéré des quartiers Nord de Nantes discutent sous les arbres. La parole, méfiante, se cantonne aussi à la question du voile intégral. « S’il est interdit, il faudra respecter la loi, point », estime l’un. « Il y a la crise, la question de l’éducation et de la recherche, tant d’autres choses à résoudre », s’indigne cet étudiant. Un autre homme s’interroge : « Pourquoi jouer encore la carte de la critique de l’islam ? Deux ans avant les élections, tout cela est politique. »



    http://www.leparisien.fr/politique/les-musulmans-denoncent-une-stigmatisation-25-04-2010-898860.php
     
  5. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]



    Polygame présumé de Nantes: la polémique enfle



    Ce dimanche, Jean-François Copé a apporté son soutien à Brice Hortefeux, tandis que l'opposition s'est étonnée de la coïncidence de calendrier entre l'affaire du mari soupçonné de polygamie et l'intention de l'exécutif d'interdire le voile intégral.

    La polémique sur l'interdiction du voile intégral a pris une nouvelle tournure, ce dimanche, attisée par l'affaire du mari de la conductrice voilée verbalisée à Nantes. Sur les ondes de Radio J, le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a commencé par apporter un vif soutien à Brice Hortefeux. Le ministre de l'Intérieur, qui envisage de déchoir de sa nationalité l'homme soupçonné de polygamie et de fraude aux aides sociales, a «eu raison de mettre les pieds dans le plat», a estimé le député-maire de Meaux.

    Par ailleurs, Copé a réaffirmé sa volonté d'aboutir à une loi d'interdiction générale du voile intégral «avant la fin de la session extraordinaire de juillet», comme le souhaite le président Nicolas Sarkozy et le premier ministre François Fillon.

    Plus tard, sur TV5 Monde, le ministre de l'Immigration Eric Besson s'est montré plus prudent sur le cas du polygame présumé. Le ministre, à qui Brice Hortefeux a demandé vendredi d'étudier l'affaire, a précisé qu'il avait «besoin de vérifier juridiquement un certain nombre de points», admettant au passage que ce serait «probablement» difficile de prouver la polygamie.

    Invité du Grand jury-RTL, le président du Front National, Jean-Marie Le Pen, a lui déclaré que Brice Hortefeux se heurterait de toute façon «à la suppression par M. Sarkozy de la double peine» s'il décidait d'expulser cet homme, même s'il serait «normal» de le déchoir de la nationalité française.

    La gauche dénonce une «instrumentalisation»

    Dans le même temps, l'opposition a vivement critiqué la médiatisation de l'affaire. Le député socialiste Julien Dray a ainsi emboîté le pas à Jean-Marc Ayrault, son chef de file, en accusant le gouvernement «de construire un scénario de dramatisation et d'emballement médiatique (…) pour préparer les termes du débat de la présidentielle» de 2012.

    Sur France 5, l'ex-premier secrétaire du PS, François Hollande, a lui évoqué une «instrumentalisation» du cas du polygame présumé de Nantes. Pour le député Manuel Valls, favorable comme Hollande à une loi à une loi d'interdiction générale du voile intégral, «le fait que la droite joue avec ça, (…) au lieu d'apaiser, n'est pas une bonne méthode».

    Le NC prend ses distances

    Le Nouveau centre (NC), pourtant allié du parti présidentiel, a lui aussi fait part de son désaccord avec le ministre de l'Intérieur sur une éventuelle déchéance de la nationalité du mari. «Notre pays serait officiellement composé de deux types de citoyens, ceux que l'Etat peut destituer de leur identité et les autres», s'est indigné Aziz Senni, secrétaire national aux Entreprises du NC.

    Hors du champ politique, le collectif des mosquées de Nantes a également focalisé ses critiques sur la médiatisation du cas. Les religieux se sont indignés d'une «stigmatisation systématique» et de «l'islamisation de l'évènement». De son côté, l'islamologue Tariq Ramadan, qui donnait une conférence prévue de longue date à Nantes, s'en est pris à Brice Hortefeux, l'accusant de «trahir les valeurs de la France» en voulant déchoir de sa nationalité l'homme soupçonné de polygamie.

    Dans une interview au Parisien daté de dimanche, Eric Besson avait indiqué qu'il allait «très vite analyser» la situation.




    http://www.lefigaro.fr/politique/20...ame-presume-de-nantes-la-polemique-enfle-.php
     
  6. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Selon Tariq Ramadan, Hortefeux «trahit les valeurs de la France»


    Au tour de Brice Hortefeux d’être la cible des critiques. «Etre polygame, c'est illégal et cela ne se fait pas, c'est la loi qui le dit, mais depuis quand un ministre vient dire on va lui retirer sa nationalité?», a lancé l'intellectuel controversé Tariq Ramadan devant près d'un millier de personnes venu assister à une conférence, prévue depuis un mois, à la mosquée Arrahma, sur le thème «Vivre ensemble».

    «Avec des politiques de cette nature, ce sont les valeurs de la France qu'on trahit. Brice Hortefeux trahit les valeurs de la France. M. Hortefeux, c'est vous qui trahissez les valeurs de la France!», a martelé l’islamologue dans cette mosquée de Nantes qui accueille près d'un millier de fidèles chaque vendredi.

    «On a fait d'une histoire de PV à 22 euros une controverse nationale, on est dans l'instrumentalisation, dans la surenchère», a ajouté Tariq Ramadan devant la presse après sa conférence. «C'est finalement le Front National qui fait son beurre», expliquant qu'il faut «juger sur les faits» et qualifiant la réaction de Brice Hortefeux d'«émotive et d'irrationnelle».




    http://www.20minutes.fr/article/400...Hortefeux-trahit-les-valeurs-de-la-France.php
     
  7. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Ce très étrange M. Hebbadj


    [​IMG]

    Le commerçant ayant pignon sur rue est connu depuis longtemps pour ses prises de position religieuses.

    Lorsqu'Anne, la jeune automobiliste nantaise verbalisée pour avoir conduit avec son niqab dans les rues de Nantes au début du mois, a tenu une conférence de presse, vendredi après-midi, il était à ses côtés, sûr de lui et la dominant de toute sa stature.

    Portant la barbe, vêtu à la pakistanaise d'un khamiss, la tête recouverte d'une calotte et d'un turban, Liès Hebbadj, le compagnon de cette Française convertie à l'islam, ne passe pas inaperçu à Rezé-les-Nantes, une commune de la banlieue nantaise. Né à Alger il y a 34 ans mais arrivé tout jeune enfant dans la grande ville de l'ouest de la France, Liès Hebbadj est connu pour ses prises de position religieuses et son action à la tête de l'association culturelle qu'il a fondée afin d'obtenir des élus locaux l'autorisation de créer une grande mosquée dans la ville où il vit et travaille depuis une dizaine d'années.

    Mouvement Tabligh

    Liès Hebbadj est, en effet, un commerçant ayant pignon sur rue et il s'occupe de la boucherie-alimentation El Kaouthar, un magasin flambant neuf et fort bien tenu. Mais il est aussi un membre très actif du mouvement Tabligh, ce mouvement prosélyte et ostentatoire dont l'épicentre est le Pakistan où il s'est déjà rendu à plusieurs reprises par le passé. Ses déplacements à l'étranger, notamment à Londres, ont d'ailleurs fait l'objet d'une surveillance suivie de la part des services de renseignements.

    Éventuelle escroquerie aux prestations sociales

    Mais ce que lui reproche Brice Hortefeux tient surtout à sa vie privée. Liès Hebbadj, qui a obtenu la nationalité française par un mariage contracté en 1999 avec une Nantaise, est suspecté de polygamie. Il aurait quatre épouses officieuses, mariées religieusement dont des Françaises converties à l'islam. Des femmes qui lui auraient donné douze enfants.

    Pour l'instant, les autorités restent muettes sur l'éventuelle escroquerie aux prestations sociales versées au titre de l'allocation de parent isolé à ses compagnes qui portent toutes le niqab et vivent dans une sorte de gynécée réparti entre trois maisons contiguës situées dans un agréable quartier pavillonnaire de Rezé-les-Nantes. Liès Hebbadj a fait dresser autour d'elles une grande palissade pour soustraire la communauté au regard des voisins.

    Désormais sur la défensive après la menace du ministre de l'Intérieur de le faire déchoir de sa nationalité française, Liès Hebbadj s'est entretenu très brièvement avec la presse, samedi devant son magasin. Entouré de deux amis à la carrure imposante, il a simplement déclaré qu'il ne parlerait qu'après s'être entretenu avec son avocat dans les jours qui viennent, laissant au trésorier de son association, Abdel Chauborou, le soin de dire que l'islam était attaqué à travers lui : «En fait, c'est l'islam qui dérange.»

    Une réaction similaire à celles des associations représentantes des cinq mosquées nantaises qui «regrettent que l'islam soit encore stigmatisé » à travers la verbalisation de l'automobiliste voilée avant d'affirmer que cette «stigmatisation systématique va à l'encontre des valeurs de la République».




    http://www.lefigaro.fr/politique/2010/04/25/01002-20100425ARTFIG00221-ce-tres-etrange-m-hebbadj-.php
     
  8. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Niqab: les "maîtresses" sont autorisées


    Le conjoint de la Nantaise verbalisée pour conduite en niqab s'est défendu vis à vis de ceux qui l'accusent de polygamie en affirmant que "les maîtresses ne sont pas interdites en France", aujourd'hui lors d'une conférence de presse.

    "A ce que je sache, les maîtresses ne sont pas interdites en France, ni par l'islam. Peut-être par le christianisme, mais pas en France", a dit le commerçant qui se trouve depuis la semaine dernière dans le collimateur du ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...0414-niqab-les-maitresses-sont-autorisees.php
     
  9. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Lies Hebbadj: la gendarmerie alertée




    Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a annoncé aujourd'hui aux députés UMP que le père de la Nantaise verbalisée pour conduite avec un niqab et concubine de Lies Hebbadj, soupçonné de polygamie et de fraudes aux aides sociales, venait de contacter la gendarmerie.

    Selon plusieurs députés UMP, dont Jacques Myard et Lionnel Luca, Brice Hortefeux a expliqué, lors de la réunion à huis clos du groupe UMP à l'Assemblée nationale, que cet homme avait déposé lundi un "renseignement" (démarche proche de la main courante) auprès d'une brigade de gendarmerie du sud de la Loire-Atlantique.

    Le père de la jeune femme a raconté aux gendarmes, selon les déclarations de M. Hortefeux aux députés UMP, que la dernière fois qu'il avait eu sa fille au téléphone, il y a deux mois, celle-ci était "en pleurs" et lui avait dit avoir été "battue".

    "Quand il a demandé à parler à ses petits-enfants, elle lui a expliqué qu'elle ne pouvait pas les lui passer car ils étaient enfermés dans une salle à côté, en train d'apprendre le coran", a raconté le ministre aux élus.

    Avant de raconter cette affaire, Brice Hortefeux a dit en souriant qu'il ne "savait pas s'il devait dire ça publiquement". Une allusion au fait que ses propos seraient probablement répétés.

    Devant les députés UMP, le ministre de l'Intérieur a également confirmé l'information publiée aujourd'hui dans Le Figaro selon laquelle une femme se présentant comme une épouse répudiée par Lies Hebbadj témoigne sur son blog contre ce dernier.






    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...00567-lies-hebbadj-la-gendarmerie-alertee.php
     
  10. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    La boucherie de L.Hebbadj cambriolée



    La boucherie tenue à Nantes, en Loire-Atlantique, par Lies Hebbadj, accusé de polygamie par le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux et menacé d'être déchu de la nationalité française, a été cambriolée dans la nuit, selon des informations du quotidien Ouest-France. De l’argent aurait disparu.

    Pour l'instant l’avocat de Lies Hebbadj, Me Franck Boëzec, se refuse à interpréter ces faits. «On ne fait que constater. Il peut aussi bien ne pas y avoir de lien» avec la polémique actuelle, a-t-il déclaré.





    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...2-la-boucherie-de-lies-hebbadj-cambriolee.php
     
  11. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Aucune "légalité des maîtresses" (CFCM)

    [​IMG]




    Le Conseil Français du Culte Musulman "condamne fermement les propos mensongers sur la légalité en islam des +maîtresses+ et qualifie ces allégations d’offensantes et d’insultantes pour la religion musulmane", dans un communiqué diffusé aujourd'hui.

    Le CFCM fait référence aux propos de Lies Hebbadj, le mari de la Nantaise verbalisée pour conduite avec un voile intégral, qui a contesté son statut de polygame en déclarant que "les maîtresses ne sont pas interdites en France, ni par l'islam".

    Ces déclarations, estime le CFCM, sont "irresponsables, honteusement provocatrices et préjudiciables à l’islam". Il rappelle que "dans la religion musulmane la fidélité est une valeur capitale à l'instar d'autres religions comme le judaïsme et le christianisme" et que "le contrat de mariage, conclu légalement, est le seul cadre autorisé par la religion musulmane".

    "La polygamie étant prohibée en France, le Conseil Français du Culte Musulman rappelle que les imams comme tous les ministres de culte savent pertinemment que leur responsabilité pénale peut être engagée et exigent des mariés qui souhaiteraient célébrer un mariage religieux de produire un acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil, conformément aux dispositions du code pénal".




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...WW00565-legalite-des-maitresses-condamnee.php
     

Partager cette page