Un prof comparait devant la justice pour avoir giflé un élève!

Discussion dans 'Discussion générale' créé par A_mir, 25 Juin 2008.

  1. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Aujourd'hui s'ouvre un procès en France contre un professeur qui a giflé un élève et l'a "bousculé". Le professeur risque 5 ans de prison, plus une amende (couvrant la scolarité de l'élève, apparemment)!
    A signaler que le professeur a agit ainsi après que l'élève l'avait traité de "co**ard"!


    J'aimerai bien connaître votre avis dans cette affaire:
    1- Un prof doit-il utiliser la force dans certains cas? Si oui, ce cas là en fait-il partie?
    2- Qu'auriez-vous fait à la place du prof?
    3- Qu'auriez-vous fait à la place d'un élève de la classe?
    4- Comment protéger les élèves de la violence des profs?
    5- Comment protéger les profs de ce genre de comportement?
    6- Et surtout, quel est l'état des lieux au Maroc?

    Merci d'avance pour toutes vos participations. :)


    moujaz b l3aransiya:
    chno tta3li9 dyalkom 3la l9adiya?
    w kifach ta tchoufo l3ala9ate b7al hado f lmaghrib?
    wach khass n3tiw l7a9 l lmo3allim yedreb attalamid ba3d lmerrate? b7al ach?
     
    1 personne aime cela.
  2. Fanida

    Fanida OUM LYNA

    J'aime reçus:
    161
    Points:
    63
    Welcome back khoya amir, twa7echna les sujets diawlek :)

    yeh sme3tha had sba7 f radio, galik il risque jusqu'a 5 ans de prison.

    moi je trouve que le jugement etait trop dur, un prof c un etre humain, qui peut se mettre en colere et meme gifler, c comme un pere de famille quand l'un des enfents depasse les bornes, il agit pareil DES FOIS.

    bien sur il faut pas que ca soit source d'exces, mais apres comment ?? je ne sais pas.

    et ce que je trouve injuste c que l'eleve est tranquil, il ne risque rien, alors que lui aussi doit payer pour ce qu'il a fait, sinon d'autres eleves vont prendre exemple sur lui.

    awedi jekhlata welah ma3reft
     
  3. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    déjà la violence n'est pas une solution pour éduquer nos enfants , (ça n'empêche pas de réagir par ce que vraiment y'a des cas extrêmes qui existent mais avec modération )

    bon a l'école un professeur est un pédagogue donc avant de commencer a travailler dans une école et avec des enfants il doit avoir une formation complète pour savoir comment se comporter avec les enfants qui sont la pour apprendre et s'instruire
    mais dans le cas que tu nous a exposé je vois que c'est deja ca a commencé pour une action de violence de la part de l'élève (il a insulté son professeur ) donc c'est tout a fait normal que le professeur va réagir ainsi mais il a reagit avec force. la chose que preferable d'eviter et essayer et réagir autrement en demandant a la direction et les parents de l'eleve d'intervenir surtout qu'on est actuellement dans un temps ou on parle souvent des droits d'hommes
    amis si on passe pour comparer ce cas au cas marocain , je voiq que la violence est toujours existante on commence petit a petit a s'eveiller et a sensibiliser les parenst et les professeusr . et malgré ca ca existe toujours
     
  4. no0onamee

    no0onamee Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    salut !
    Merci pour ce sujet interessant.

    voici mon avis :

    1- Un prof doit-il utiliser la force dans certains cas? Si oui, ce cas là en fait-il partie?

    A mon avis non.

    2- Qu'auriez-vous fait à la place du prof?

    a la place du professeur, j'aurai emmené l'eleve a l'administration et leur que je ne l'accepetrai point dans la classe ( ne serait ce que ) et c'est a eux de voir leur travail.

    3- Qu'auriez-vous fait à la place d'un élève de la classe?

    j'aurai rien fait :rolleyes: lol. generalemnt je serai heureuse. j'aime bien les eleves rebelles.surtout si ce n'est pas un bon professeur.

    4- Comment protéger les élèves de la violence des profs?

    A mon avis, il faut interdire aux profs d'utiliser leurs mains, mais plutot d'emmener les eleves impolis a l'aministration qui va voir qui est le fautif le prof ou bien l'eleve, et ainsi elle va prendre sa decision.

    5- Comment protéger les profs de ce genre de comportement?

    je crois que pour proteger les profs en ce genre de situation.On devrait changer un peu le systeme d'enseignement dans le Maroc, le rendre ellectif . cad depuis le CE1 il doit y avoir des leves qui ne passent pas, cad qu'il faut elever un peu le niveau du programme maroc, le rendre un peu plus difficile quoi , et les punitions en ce genre de situation des que l'eleve est petit et vt par ex insulter son professeur doivent etre severes.

    6- Et surtout, quel est l'état des lieux au Maroc?

    ben pour etre franche, tout le domaine de l'enseignement est nul les certains professeurs ne sont pas au niveau, les eleves non plus, les classes sont salles, au maroc le programme devrait changer radicalemnt. et surtt les eleves sont maleleves, impolis.ils n supportent de voir la propreté. ils aiment a saleté et desordre.

    a+<D
     
  5. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Le comportement du professeur n'est qu'un réflexe que chaque homme peut avoir dans une situation pareille, en plus c'est son prof qui est censé l'éduquer avant même de l'enseigner, je pense qu'il a pleinement le droit de le gifler si cet élève la mérite.
    Dans ce cas l'élève mérite plus qu'une gifle... Insulter son professeur en plein cours! est il permis ?
    est ce qu'on devrait pas poser des lois qui sanctionnent ces manques de respect de façon intransigeantes ?
    condamner ce prof, c'est condamner toute l'éducation !
    c'est temps de faire revenir l'ordre aux classes, et de donner aux profs leurs considérations qui méritent pleinement.
     
  6. blanca

    blanca Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    160
    Points:
    63
    je sui bien d'accord avce toi si tu dis que l'enseignant doit eduquer avant d'enseigner mais faut pas oublier que avant l'ecole y'a les parents et l'ennvironnement familial , eduquer c'est d'abord la responsabilité des parents , et le role de l'enseignant ca complete juste ce que lmes parents ont commencés
    donc avant de condamner le professeur il faut juger les parents qui ont mal eduqués leurs enfant et qui a osé insulté son professeur
    malheureusement c'est notre cas marocain y'as des enseignants qui n'ont deja aucune base pedagigique et qui font semblant d'etre des educateurs , et meme les parents de leurs cotés laissent la resonsabilité d'eduquer a quelqu'un qui s'appelle enseignant et donc la victime c'est l'enfant directement , et enfin de compte chacun de son coté jette la responsabilité sur l'autre <(<(<(
     
  7. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18

    L'éducation est une action réalisée par plusieurs agents éducatifs, je cite la famille l'école la société le milieu la culture ...
    l'école participe à l'éducation et ne l'a garantie pas, juste elle l'a favorise.
    un prof ne peut en aucun cas être pédagogue, il utilise la psychopédagogie pour mener à bien sa mission dans la mesure et les possibilités qui lui sont offerts.
    l'administration ne connait qu'un seul dialogue c'est celui des punitions et de convocations des parents pour ne rien dire, ça pour répondre à noname.
    le non respect à la classe touche le groupe classe et c'est à ce groupe classe de remédier à ces problèmes pas de les extérioriser pour l'administration.
    mohim le prof doit avoir des droits, et sans ces droits les élèves ont tout les droits et raisons pour faire tout ce bon qui leur semble.
     
  8. star

    star Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    Avant d'éduquer les étudiants le professeur doit être éduqué lui même. Giffler les étudiants est un acte barbare qui n'a rien à voir avec l'éducation ni la pédagogie.
    Le professeur aurait dû écrire un rapport dénonçant ce qu'a dit l'étudiant et le remettre au conseil de discipline de l'école. Tout autre agissement est pure barbarie et excès de pouvoir du professeur.
    Hiya pour toi si l'enseignant lui dit "idiot" l'étudiant idourbou aussi?
     
  9. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    tu sais! le fait qu'un élevé passe devant un conseil de discipline lui risque tout son avenir, une simple décision ( et cette décision peut être une pure barbarie comme tu l'as décrit qui dépasse l'acte) de renvoie définie et HOP l'élève face à l'abondant ( si il n'a pas les moyens de continuer dans le privé).
    donc c'est quoi la barbarie daba ?
    une simple gifle qui réveille cet élève ou bien le renvoyer définitivement ?
    parce que le prof lui aussi a le droit de demander une punition qui juge satisfaisante !
     
  10. star

    star Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    Le conseil disciplinaire n'est pas barbarie, c'est un conseil qui sanctionne les agissements des étudiants en prenant en considération la loi, le réglement de l'école...Il va donner justice au professeur (et c'est son droit).
    Je ne pense pas que ça soit logique de renvoyer définitivement l'élève de l'école juste parce qu'il a dit un gros mot, je dirais que deux semaines de sanction sont à prévoir, mais c'est au conseil de décider.
    Giffler l'étudiant doit être puni par le code pénal surtout si ça engendre des sequelles, oui monsieur, le professeur doit comparaître devant la justice et le tribunal va donner son verdict.
    Par contre 5 ans de prison rah c'est très exagéré!
     
  11. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    tu sais si on donne à chaque élève qui fait n'importe qu'elle gaffe deux semaines de renvoie crois moi, il viendra un jour où le lycée sera vide de ses élèves.
    ça ça c'est l'enseignement efficace selon toi.
    une autre ! si un élève s'amuse a insulter son prof, donc il n'aura jamais la chance de suivre un cours toute l'année scolaire et ça c'est pire que le renvoie!
    rah la gifle est d'une importance capitale dans l'enseignement et c'est pas évident de la comprendre que si t'es un enseignant!
     
  12. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    @star: qu'est ce que la barbarie stp?
    et où doit-on placer la violence verbale par rapport à une giffle?
    Enfin, que pourrions-nous dire des élèves qui ont tabassé et poignardé leur profs plusieurs fois dans plusieurs établissements français ces 3 dernières années? (certains ont filmé la scène par téléphone portable!!)
     
  13. star

    star Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    Je ne suis pas d'accord a khouya. N'oublie pas que rak tu n'es pas Enseignant dans l'absolu, tu es un enseignant f mandouma fikriya ta9afiya (elli hiya diyal le Maroc)...c'est pour ça que katjik giffler les étudiants 3adi.
    Alors réponds pour 3la ceci : Est ce que tu penses que l'étudiant a le droit de giffler son prof parce qu'il l'a insulté?

    a khouya kayen des organismes qui rendent justice il faut les consulter. sinon radi twelli lfawda. ana melli guelt renvoyer c'est juste un exemple c'est au conseil disciplinaire de trancher, le prof n'a le droit que de constater l'agression de l'étudiant, la rapporter f u procès et demander à ce que justice soit faite, kifemma dar l'étudiant elli tgifla et c'est son droit toal et absolu.

    Ana à la place du tribunal mansifetch le prof l7abss mais ne7bess son salaire pour 3 mois, la prochaine foit il pensera 1000 fois avant de giffler quiconque
     
  14. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18

    Il représente quoi le prof pour l'élève ?
    Le prof n'a t il pas le droit d'insulter ses élèves ( des insultes justes et placées) comme font les parents avec leurs enfants ?
    éduquer sans punir physiquement est elle une action possible ?
    quand l'élève se rend compte que le prof et tel son père et qu'il a le droit de le corriger, c'est à ce moment que l'élève se comportera sainement!
    un fils peut insulter son père ? s'il peut donc il n'aura aucune difficulté à insulté son prof !
    la peur est créée pour être exploiter pour le bien de l'humanité et pas pour l'écarter!
    quand l'élève aura peur de son prof, il tracera des limites pour ses comportements!
    je ne favorise pas la force sans raison dans la classe, mais je mise sur la bonne exploitation de la force positive pour combattre la force négative et destructive des eleves.
    tu sais y a psychologues et pédagogues qui voient dans le conditionnement négatif (punition que ça soit physique ou morale) un pilier pour la réussite de toute action à caractère éducatif.
     
  15. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63


    ca nous arrive 2 fois dans notre fammille, et dans les 2 cas on annule le processus judiciaire apres une intermediations des autres prof.


    aucun prof n a droit a utiliser la force quelle que soit ces "excuses".
     
  16. star

    star Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    Encore une fois je ne suis pas d'accord, n'oublie pas que tu n'as pas répondu à ma question et si l'élève gifflait son prof parce qu'il l'a insulté?

    Nulle éducation correcte, saine efficace ne peut voir le jour dans un environnement de terreur de peur...L'étudiant doit au contraire être confiant, content et dans les meilleures conditions psychiques afin d'apprendre et avoir du plaisir à apprendre.
    Enseigner par la carotte et le batton est révolu. Il faut encourager l'étudiant le sensibiliser, l'estimer...et non le soumettre, le brutaliser...
    Pour conclure le prof n'a absolument aucun droit de mettre la main sur l'étudiant ni sur qui que ce soit ni même de l'insulter. L'étudiant n'a absolument pas le droit d'insulter son professeur...Il y a des instances juridiques disciplinaires...qui sont responsables de corriger les infractions et elles seules sont habilitées à donner un jugement quant aux dites infractions.

    @Amir la Barbarie est le fait de terroriser, d'user d'un pouvoir illégitime (professeur/étudiant pour brutaliser) est d'utiliser son poing pour convaincre. Bien sûr l'étudiant a été brutal en insultant son prof et le prof aurait dû demander au conseil discip^linaire voire au tribunal que justice soit faite.
     
  17. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    je crois que tu vis dans un monde des anges !
    la vie réelle est tout à fait autre chose, c'est tout ce que j'ai à te dire !
     
  18. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Je suis tout à faire d'accord avec toi, Star[06c]
     
  19. louloute

    louloute moulat ka3b ghzal

    J'aime reçus:
    35
    Points:
    0
    1- Un prof doit-il utiliser la force dans certains cas? Si oui, ce cas là en fait-il partie?non jamais! la violance n'a jamais été une solution, surtout quand les deux parties ne sont pas égales(dans notre cas:un professeur-adulte- et un éléve-adolecsent-)

    2- Qu'auriez-vous fait à la place du prof?à sa place j'aurais écrit un rapport mine de rien, et l'élève aurait reçu les senctions apropriées à son geste!je pense que ça aurait été plus sage(comme on dit ici makanch yéddi 3la dérri sghire);mais bon, on en peut pas savoir l'état d'ésprit dans lequel était le prof' ni les sirconstance de l'incident donc...

    3- Qu'auriez-vous fait à la place d'un élève de la classe?RIEN!
    4- Comment protéger les élèves de la violence des profs?
    avant d'engager un prof' il faut lui passer un test ou deux pour juger son niveau de contrôle d'émotions(colère, tristesse,..)face aux différénetes situations qu'il pourrait rencontrer au cours de l'excertion de son travail!

    5- Comment protéger les profs de ce genre de comportement?

    on ne peut pas les protéger! prcq en face on aura des ados qui ne refléchissent pas assez leur acte, et donc qui sont impévisibles!mais on peut metre en place des mesures de sécurité qui pourront intérdire aux éléves d'apporter des armes(couteau,lame,...)au sein de l'établissment scolaire!quant à la violance verbale, un prof sage n'y répondrais pas mais rédigerait plutot un rapport conte l'éléve en question

    6- Et surtout, quel est l'état des lieux au Maroc?

    au maroc, les situations se diversiefient au fure et à mesur qu'on change niveau d'établissemnt (primaire, collége lycée ou université) et ça dépend aussi du genre d'établissemnt(privé ou public) pour le niveau de l'établissemnt: en primaire: les enfants n'ont pas encore évolué cette attitude déffensive et violante et révoltée donc je pense que la violance est exercée par les maitre et maitresses!
    dans les colléges:publics: de mon temps c'était les prof' qui exercé une certaine violance conte les élèves et les klk tentatives de révolte se heurtaient tjrs conte l'autorité de "l7irassa l3ama"
    pour le privé: la violance est plutot verbale(les éléves sont considés comme clients donc batre un éléve signifie plainte chez les parents et 9arbala chez l'administration ety donc perte de client!
    dans les lycées: je pense que c'est là où commence le vrai conflit"prof/élève dans la mesure l'ao cherche à prouver et à se prouver une cerataine autorité et indépendance vis à vis du système, et c'est là que commence la vrai révolte contre, no pas seulement les profs, mais tout le monde"adulte"
    dans les univérsité l'égalité reigne mais coéxiste quand même avec autorité des prof' et administration, une autorité accordé par leur statut au sein de l'univérsité!
    voili voilou!<D
     
    1 personne aime cela.
  20. tawss

    tawss \|||

    J'aime reçus:
    55
    Points:
    28
    Effectivement ,La force et la violence n’ont jamais été un moyen d’éducation et elles ne le seront guère, elles ne font qu’aggraver la situation et terrorisent l’élève , ce qui perturbe son apprentissage et rend la relation entre prof/élève pleine d’embûches alors qu’elle doit être basée essentiellement sur le respect ,la confiance, la politesse et la complicité.

    Donc , il n’ y aucun cas qui justifie le recours à la violence , il faut savoir être vigilant et entamer le dialogue le plus possible..

    On peut accepter et corriger une erreur, mauvaise conduite ou une bêtise venant de l’élève pr différents motifs, et c’ justement pr cela qu’on a crée un conseil disciplinaire, d’autant plus que ça fait partie de la mission du prof ; par contre ce dernier n’a pas droit à l’erreur , il doit maîtriser ses nerfs et ses gestes et doit avoir le bon sens du reflexe.

    Prenons l’exple de cet élève qui a été giflé par son prof , ça n’aurait pas été mieux de réagir autrement face à la manière dont il s’est conduit ? !! bien évidement que oui !

    Le fait d’insulter le prof est une action reprochable et mm grave !!donc ,je pense qu’il vaut mieux sensibiliser l’élève de la gravité de son comportement à l’égard de son prof au lieu de le gifler ; comme ça, lui seul assumera la responsabilité de son attitude !

    n’essayons pas de guérir le mal par le mal !

    vs allez me dire, comment ? il y a assez de façons pr le faire ( selon l’âge et la mentalité de l’élève) , la 1ère et la plus simple c’ de mener une discussion ..soit ds la présence des membres du conseil disciplinaire ainsi que celle des parents # ou juste entre le prof et son élève …ds ce cas là , si jamais l’élève fini par présenter ses excuses et le prof les accepte, le problème est réglé sinon on passe à la punition !

    De cette manière, l’élève et ses camarades en retirent une leçon de plus ,celle de savoir respecter le prof et aussi la loi de l’école.. !

    Afin de protéger le prof de ce genre de comportement, c’ à lui de montrer de la fermeté dans ses exigences et crèer une relation de confiance et de respect …


    # de préférence
     

Partager cette page