Un projet qui promet de bouleverser le concept de poste de travail sur ton ordinateur

Discussion dans 'High tec' créé par @@@, 24 Février 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Avec le développement fulgurant du web, les ordinateurs personnels ou de bureau ont pris un coup de vieux. Alors que sur Internet, le visiteur note et annote des photos, des vidéos et tout document pour les lier entre eux ou les retrouver, impossible sur un PC. De même partager des marque-pages, des adresses, des photos... avec ses amis ou collègues est facile sur Internet, beaucoup moins sur l'ordinateur. Sur les postes de travail, les actions se limitent à déposer dans des dossiers ses mails, ses textes, ses documents multimédia...

    Le projet Nepomuk qui vient de s'achever après trois ans de recherche promet de changer radicalement la donne. Toute ressource, présente sur l’ordinateur ou récupérée pendant un surf sur Internet, peut être notée et annotée. Ainsi des choses aussi variées qu'une adresse mail, un marque-page, un document pdf ou un agenda peuvent être regroupées sans effort.

    Plus concrètement, prenons l'exemple des recettes de cuisine. Avant, pour les conserver on crée un dossier "recette" puis on y met des copies de mail, des pdf pris sur Internet ou des copier-coller de page web. Si l'on est bien organisé, on crée des sous-dossiers "entrée", "plats"... Désormais, plus besoin de se soucier de cela. On annote les recettes par "entrée", "plats" mais aussi par "pays" ou par "conseillés par" ou par "ingrédients clé"... Et à la demande les documents correspondant à la requête sont présentés : l'ensemble des spécialités asiatiques, les recettes fournies par un copain, tous les desserts au chocolat... Tout est lié ! Finie l'arborescence et l'organisation figée. L'ordinateur est devenu une petite toile foisonnante. Evidemment la technique s'étend à plusieurs postes de travail pour par exemple partager entre collègues l'ensemble des ressources d'un projet.

    En fait ce type de projet est qualifié du nom savant de "sémantique". Le but n'est plus de créer seulement de l'information mais aussi des "connaissances", c'est-à-dire des liens entre plusieurs informations. Aussi sûrement qu'un sujet, un verbe et un complément forment une phrase. C'est en fait la dernière mode de la recherche académique pour imaginer le web du futur. Les prochains moteurs de recherche seront plus "intelligents" en donnant des réponses construites, ne se basant pas seulement sur la présence d'un mot clé mais sur l'agrégation de plusieurs pages.

    Nepomuk cherche à réaliser cet objectif à l'échelle de quelques disques durs. Pour se faire il crée une base de données de liens, partagée par plusieurs applications comme la messagerie, l'agenda, le carnet d'adresse, le navigateur... La base dépend des annotations de l'utilisateur mais des données sont aussi ajoutées automatiquement. Une pièce jointe par exemple contiendra le nom de l'expéditeur ; une page web mentionnera le pays...

    Ce logiciel libre pourra être testé pour la première fois en avril dans la future distribution Linux de Mandriva, partenaire du projet. Fin 2009, une nouvelle version, plus ergonomique, sera proposée. "C'est une réussite et un très bon exemple de passage de la recherche académique à une application", résume Stéphane Laurière, coordinateur du projet chez Mandriva. 17 millions d'euros, dont dix provenant de l'Union européenne, ont financé ce projet de 17 partenaires dont les géants de l'industrie IBM, Thales, SAP... et des laboratoires universitaires en Suisse et en Allemagne.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actu...con_dorganiser_ces_donnees_sur_son_ordin.html

     

Partager cette page