Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

Discussion dans 'Info du bled' créé par smaq5, 7 Octobre 2006.

  1. smaq5

    smaq5 Touriste

    J'aime reçus:
    2
    Points:
    18
    C'est un rapport confidentiel du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH). Daté de septembre, il est le fruit d'une mission partie enquêter, en mai et juin, sur la situation des droits de l'homme au Sahara occidental et dans les camps de réfugiés de Tindouf, en territoire algérien, à la suite de manifestations violentes qui avaient eu lieu, en 2005, dans la zone sous contrôle marocain.



    Long d'une quinzaine de pages, le document n'a eu que trois destinataires : le Maroc, qui occupe le Sahara occidental depuis le départ du colonisateur espagnol, il y a une trentaine d'années ; le Front Polisario, partisan de l'indépendance de ce territoire désertique de la taille de la Belgique ; l'Algérie, enfin, qui accueille sur son sol, à Tindouf, près de 90 000 réfugiés sahraouis.


    Le rapport est sévère pour le Maroc. "La situation des droits de l'homme est préoccupante, particulièrement dans la partie du Sahara occidental sous administration marocaine, écrivent les auteurs. Actuellement, le peuple sahraoui se voit dénier le droit à l'autodétermination (ainsi que) toute une série d'autres droits (...). "

    Les rapporteurs du HCDH reconnaissent qu'ils ont pu travailler en toute liberté au Maroc et au Sahara occidental et qu'ils ont rencontré qui ils souhaitaient. Leurs critiques à l'encontre de Rabat n'en sont pas moins sévères. Ainsi, ils accusent les autorités marocaines d'avoir "utilisé la force de manière disproportionnée" pour réprimer les manifestations pro-indépendantistes de mai 2005, répression qui fit officiellement un mort et des "centaines de blessés".


    "DÉFICIENCES" DE LA JUSTICE


    De même pointent-ils du doigt les "sérieuses déficiences" de la justice marocaine lorsqu'il s'agit de "garantir un procès équitable" aux personnes traduites en justice. Les réponses des autorités sur ce point " ne sont pas satisfaisantes", poursuit le rapport. Sur d'autres points - l'usage de la torture, la liberté d'expression ou d'association -, le rapport résume les témoignages à charge recueillis mais évite de conclure de façon trop abrupte. Ses auteurs préfèrent rappeler aux autorités marocaines qu'elles sont tenues d'appliquer les textes internationaux signés par elles.

    Le Front Polisario est mieux traité, ce qui risque d'être perçu comme une preuve de partialité par Rabat. Non sans rappeler que des manifestations de masse orchestrées par le Polisario ont émaillé leur séjour à Tindouf, les délégués du Haut Commissariat se montrent peu critiques. Tout juste indiquent-ils que, "selon des sources au Sahara occidental", les responsables sahraouis refusent à certains réfugiés le droit d'aller visiter leur famille restée au Sahara occidental. "La délégation n'était pas en position de pouvoir confirmer (ces) allégations", ajoutent-ils.

    Les recommandations finales du rapport risquent de faire grincer des dents à Rabat tant elles sont tranchées et s'éloignent du projet d'autonomie du Sahara occidental, au sein du royaume, défendu par les autorités marocaines. "Le droit d'autodétermination pour le peuple du Sahara occidental doit être assuré et mis en place sans attendre (...). Presque toutes les violations des droits de l'homme (...) se nourrissent de la non-application de ce droit fondamental", note le rapport.

    Hasard du calendrier, la publication du rapport intervient alors que le Maroc, revenant sur sa décision, a annulé, le 4 octobre, le déplacement que devait effectuer au Sahara occidental une délégation de parlementaires européens, au prétexte que la majorité de ses membres "épouse sans réserve les thèses du Polisario".



    lemonde.fr
     
  2. L9ant

    L9ant Accro

    J'aime reçus:
    167
    Points:
    63
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    الصحراء مغربية و غا تبقى مغربية و لو كره الحاقدون
     
  3. wassouf

    wassouf Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    SAHRA MAGHRIBIYA . Tous derriere sa majeste!
     
  4. le prince

    le prince Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    المغرب يرفض تقريرا امميا حول الصحراء الغر

    المغرب يرفض تقريرا امميا حول الصحراء الغربية
    GMT 23:15:00 2006 السبت 7 أكتوبر
    أ. ف. ب.


    --------------------------------------------------------------------------------


    الرباط: رفض المغرب اليوم تقريرا للمفوضية العليا للامم المتحدة لحقوق الانسان جاء فيه ان الوضع "مثير للقلق" في الصحراء الغربية واصفا اياه بأنه "منحاز" ويتميز ب "المراعاة" حيال الجزائر والبوليساريو. وقد سلمت المفوضية العليا للامم المتحدة لحقوق الانسان هذا التقرير في الفترة الاخيرة الى المغرب وجبهة البوليساريو والجزائر، وهو يدعم الحركة الاستقلالية المسلحة الصحراوية.

    وكتب وزير الخارجية المغربي محمد بن عيسى في رسالة طويلة سلمت اليوم السبت الى لويز اربور المفوضة العليا لحقوق الانسان، ان "الحكومة المغربية لا توافق على مضمون التقرير بسبب انحيازه ومراعاته الواضحة للجزائر والبوليساريو". والتقرير هو نتيجة مهمة قامت بها المفوضية العليا لحقوق الانسان في ايار/مايو 2006 في الجزائر والعيون، كبرى مدن الصحراء الغربية، وتندوف في جنوب غرب الجزائر حيث مخيمات البوليساريو.

    وقال بن عيسى ان "هذا التقرير، غير المتناسق، يخصص الجزء الاكبر منه للصحراء المغربية ويركز خصوصا على الحق في تقرير المصير، ويخفي الازدهار التام والكامل للحقوق السياسية والاقتصادية والثقافية" السائدة فيها. واضاف ان "الانتهاكات المفترضة لحقوق الانسان في الصحراء المغربية لا اساس لها من الصحة، فيما لم يتم القيام بأي مجهود للتحقق من الانتهاكات الحاصلة في معسكرات تندوف".

    وذكر بن عيسى الى القول ان "الوضع في المعسكرات (الصحراوية في تندوف التي تشرف عليها البوليساريو) عولج باقتضاب وخفة غير مفهومين". وقال ان "المهمة الاقليمية انحرفت عن هدفها ... في مرحلتيها الجزائريتين" في العاصمة الجزائرية وتندوف لدى البوليساريو. كما أكد بن عيسى ان "شهادات ضحايا انتهاكات حقوق الانسان (من قبل البوليساريو) قد حذفت ... وتقارير منظمة العفو الدولية وفرانس ليبرتيه ثم تجاهلها تماما".

    وانتقد مسؤول مغربي آخر الطابع "السياسي" للتقرير الذي يفترض ان "يكون من حيث المبدأ مخصصا لحقوق الانسان في المنطقة بأكملها". وقال هذا المسؤول طالبا عدم الكشف عن هويته ان "التقرير يستخدم لغة غريبة على الامم المتحدة ويورد +الجمهورية العربية الصحراوية الديموقراطية- التي لم ترد في ادبيات الامم المتحدة". وقال ان "المغرب يتساءل حول اليد الخفية التي تقف وراء تسييس هذا التقرير".

    وسيطرح المغرب قريبا على الامم المتحدة مشروعا حول "حكم ذاتي واسع" للصحراء الغربية في اطار السيادة المغربية.

    elaph
     
  5. dealer

    dealer Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    je les emmerde ces commissions d'enquête!!!

    Elles se foutent de la gueule des gens. Au Sahara la vie est nettement meilleur que dans tous les autres coins du Maroc, donc que veulent ces gens de plus?? Qu'est ce que le polisario peut leur proposer de mieux??

    Si quelqu'un arrive à repondre à ces questions concrètement je lui tirerais chapeau (à part me dire que chaque peuple a le droit à la determination de son destin)
     
  6. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    le petro-dollar algerien f 3awad imchi lmsla7t cha3b ljaza2iri cha9i9, lli kay3ani...wlla kaymchi (entre autres) comme dessous de table dedd lmghrib ou siyadat lmghrib 3la bladou! Waaaaaaaaalou le Sahara est marocain, et le demeurera ila an yarita allahou l2arda wa man 3alay8a [:Z] [:Z]

    Soub7an allah maban lbnadém gha le Sahara marocain..et le Sahara algérien houwa lla ??
     
  7. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : المغرب يرفض تقريرا امميا حول الصحراء الغ&#158

    iff wkan tchofo ch7al jawasis kayadakhlo li blad ghir bach ydiro li9aat ma3a hadok a3dae wa kifach dst katatradhoum

    wa ghir union africain ana 9rit ta9arir dialhoum siriya , kont kanatjanan wa kont kandafi3 3ala lablad

    mochkila ana jazayriyin kharijiya dialhoum mjahda fi omam wa 7na dayrin nini

    7ala li fi tindouf masouliyat jazayir ama lmaghreb rah rad sahara jana , ama hadik monadamat humain right kadabin allah yamsakhhoum [57v]
     
  8. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    [06c] bien sur sahara marocaine wakha ytiro wa ynazlo ila mabghawchi na7ar9o tindouf , ana walid fna 26 3am fi sahara , chabab dawzo fi 7izam amni , wa 3Awadli 3ala ayam 7arb ma3a polisario bassa7 3omro ma9tal chi wa7id , khadam fi transmission tabda gira ya7zam radio 3ala dahro wa yahrab , howa lawal yabdaw bih bach ya9at3o lakhbar
     
  9. le prince

    le prince Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    عقب إفراجها عن تقرير يدعو لتنظيم استفتاء تقرير المصير
    المغرب يرفض تقرير المفوضية الأممية ويتحامل مجددا على الجزائر


    المصدر: عاطف قدادرة
    2006-10-09

    [​IMG]


    سارع وزير الخارجية المغربي، محمد بن عيسى، من خلال رسالة مطولة، وجهت لرئيسة المفوضية العليا للأمم المتحدة لحقوق الإنسان، لرفض التقرير المعد من طرف هذه الأخيرة، وأول ما أشير إليه في الموقف المغربي، حيال التقرير الصادر نهاية الأسبوع الفارط والذي ''يقر بضرورة تنظيم استفتاء لتقرير مصير الشعب الصحراوي في إطار مواثيق الأمم المتحدة''، وصفه إياه بـ ''التقرير الذي يثير الاستغراب''، وإن كان تقرير المفوضية، لم يشر من قريب أو بعيد إلى مصطلح '' أطراف أخرى''، إلا أن الرد المغربي قد جاء على منوال، شبيه بالمواقف المغربية المتكررة من القضية والتي تحاول إقحام الجزائر كطرف فيها، وكتب بن عيسى في رسالته ''حكومة المملكة المغربية لا تقبل، لا مضمون التقرير المتحيز تماما، ولا مسعاه المحابي بوضوح للأطراف الأخرى، ولا توصياته السياسية للغاية، والمنحرفة تماما عن سير هذه المهمة''·
    واتهم المغرب، الهيئة الأممية، بإعداد تقرير يتميز بـ ''المراعاة والانحياز'' حيال الجزائر والبوليزاريو· كما اتهمها بالتغطية على ما وصفه بـ''الازدهار التام والكامل للحقوق السياسية والاقتصادية والثقافية السائدة في الصحراء الغربية''· ويشير التقرير في هذا الخصوص إلى النقيض، حيث يؤكد حدوث ''انتهاكات لحقوق الإنسان من طرف قوات الأمن المغربية''، بحيث بنى أعضاء اللجنة الموفدة للأراضي المحتلة، هذه الاعتبارات اعتمادا على معاينة للصحراء الغربية المحتلة ومخيمات اللاجئين الصحراويين بعد اندلاع انتفاضة الاستقلال، وأيضا التقارير التي وصلت المفوضية عن التجاوزات المفرطة التي قامت بها أجهزة الأمن المغربية ضد المتظاهرين··· وكانت اللجنة قد قامت بمهمة في ماي 2006 بالمناطق المذكورة، وتردد على ألسن أعضائها أن السلطات المغربية قد صعبت من مهمتهم'' ومنعت عنهم الوصول لملاقاة عدد من الناشطين الحقوقيين الصحراويين، ممن أرادوا نقل صورة حقيقية عن وضع حقوق الإنسان بالأراضي الصحراوية للجنة الأمية، حيث سبق أن فند رئيس اللجنة في تصرح ''للخبر''، ما ذهبت إليه مصادر من أن ''السلطات المغربية قد تعاونت مع البعثة، أو سهلت من مهمتها''·
    وقال بن عيسى إن ''الانتهاكات المفترضة لحقوق الإنسان في الصحراء الغربية لا أساس لها من الصحة''، متهما بعثة الأمم المتحدة بعدم التعاطي مع الملف كما يجب ''فيما لم يتم القيام بأي مجهود للتحقيق في الانتهاكات الحاصلة في معسكرات تندوف''، وكان يقصد مخيمات اللاجئين الصحراويين· معتبرا أن ملف هذه الأخيرة، قد عولج ''باقتضاب وخفة غير مفهومين''· أكثر من ذلك طعن المتحدث باسم الخارجية في المغرب، في ''نزاهة البعثة الأممية''، من خلاله تقديمه لطرح يقول بأن ''المهمة الإقليمية انحرفت عن هدفها''، في الوقت الذي يشدد التقرير، الذي تضمن قراءات عن الوضع في الصحراء الغربية في 16 صفحة، أن البعثة التقت بمختلف فعاليات المجتمع من رسميين ومجتمع مدني، وأكدت أنها تعرضت إلى الظروف القاسية التي يعيش في ظلها اللاجئون·
    وعلى أساس هذه المعطيات التي ينفيها المغرب، ورد التقرير صريحا في الملاحظة المتعلقة بـ''أن كل أشكال انتهاك حقوق الإنسان بالصحراء الغربية، راجعة إلى عدم تمكين الشعب الصحراوي من تقرير مصيره''، وأن ''تمكين الصحراويين من هذا الحق وضرورة تكريسه دون أي تأخير بات لزاما وفي أسرع الآجال، لتجاوز هذه الوضعية''· ويواصل وزير الخارجية محمد بن عيسى، في تقديم قرائن لتوجيه الرأي العام نحو عكس ما جاء في التقرير، حيث يبرز أن ''الإقرار الذي يتكرر حول ضرورة القيام بتحريات إضافية بشأن مدى التمتع بحقوق الإنسان في مخيمات تندوف، هو دليل فشل البعثة''·

    elkhabar d'algerie
     
  10. ذات النقاب

    ذات النقاب أختكم في الله

    J'aime reçus:
    102
    Points:
    48
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    wkan ychofo ach daro fi assra , bazzaz bach tal9ohoum
     
  11. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le Maroc n'acquiesce pas au rapport du HCDH à cause de sa partialité

    Le Maroc n'acquiesce pas à la teneur du rapport du Haut commissariat aux Droits de l'Homme (HCDH) sur la mission régionale au Royaume, en Algérie et dans les camps de Tindouf, à cause de sa partialité et sa démarche ouvertement complaisante à l'égard des autres parties, en l'occurrence l'Algérie et le "polisario", a affirmé le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaissa.

    Dans une lettre adressée à Mme Louise Arbour, Haut Commissaire aux Droits de l'Homme, M. Benaissa souligne que "le gouvernement du Royaume du Maroc n'acquiesce ni à la teneur, foncièrement partiale de ce rapport ni à sa démarche ouvertement complaisante à l'égard des autres parties, ni à ses recommandations foncièrement politiques et en déphasage total avec le déroulement de cette mission".

    Dans cette lettre, le ministre indique que le Maroc a pris connaissance avec un grand étonnement du rapport du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme sur la mission régionale au Maroc, dans les camps de Tindouf et en Algérie.

    "Aussi bien dans sa forme que dans son contenu, a-t-il expliqué, ce rapport pèche par la violation des termes de référence de la mission une démarche manifestement partiale et l'échec probant de son objectif premier de rassembler des données pertinentes dans le domaine des droits de l'Homme dans la région".

    Il a rappelé, dans ce sens, la lettre du HCDH (5 octobre 2005) relative au mandat de la délégation du Haut Commissariat, qui consiste à "effectuer une mission régionale couvrant la République algérienne démocratique et populaire, les camps de Tindouf, le Royaume du Maroc et le territoire du Sahara occidental", et qui avait pour objectif de consulter les autorités compétentes et de rassembler les données pertinentes de nature à lui permettre de formuler des recommandations aux parties dans le domaine des droits de l'Homme.

    Cependant, relève le ministre, le rapport surprend dès sa page de garde avec son titre "Report of the UNHCR Mission to Westem Sahara and the Refugee Camps in Tindouf ", ce qui suggère, a-t-il dit, une mission avec deux étapes, alors qu'elle se voulait éminemment régionale avec trois étapes, laborieusement négociées et agréées avec les parties.

    "Largement asymétrique, ce rapport consacre sa majeure partie au Sahara marocain et se focalise essentiellement sur le droit à l'autodétermination, tout en occultant la jouissance pleine et entière des droits politiques, économiques, sociaux et culturels", a affirmé M. Benaissa, précisant que "des violations présumées évoquées dans le rapport et qui seraient intervenues dans le Sahara marocain sont absolument erronées alors qu'aucun effort de vérification n'a été fait quant à des allégations de violations commises dans les camps de Tindouf".

    A l'opposé, a-t-il fait remarquer, la situation dans ces camps est traitée avec une concision et une légèreté incompréhensibles, accompagnées d'une insistance dans chaque paragraphe sur l'autodétermination et l'indépendance.

    L'aveu, répété de l'indispensabilité d'investigations supplémentaires sur la jouissance des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf est un constat d'échec pour la mission qui n'a pas été en mesure d'y accomplir pleinement son mandat, souligne le ministre.

    Quant à l'étape d'Alger, objet d'un seul paragraphe, poursuit-t-il, "elle a bénéficié d'une complaisance flagrante, en totale contradiction avec les péripéties l'ayant précédé et sans tenir compte de votre engagement personnel, le 5 octobre 2005, de +discuter avec les autorités algériennes de leur responsabilité internationale en tant que pays d'asile et des accusations, par le Maroc, au sujet des tortures et des traitements inhumains infligés aux anciens détenus marocains sur le territoire algérien+".

    Le rapport, note le ministre, souffre d'un parti pris flagrant en faveur des thèses séparatistes accompagné d'une censure injuste imposée à leurs ex-compagnons ayant regagné le Maroc et aux victimes des violations des droits de l'Homme dans les camps, de même qu'il repose sur des postulats purement politiques traduisant et confortant la position des autres parties.

    Ainsi, le rapport adopte une attitude partiale sur la nature du différend en présentant la +RASD+ et ses pseudo-institutions alors que les Nations Unies n'y ont jamais fait référence dans aucun de leurs documents, parce que préjugeant de l'issue du différend, ajoute M. Benaissa.

    L'ONU a toujours mentionné et traité avec le seul "Polisario". Elle évoque un "territoire sous le contrôle du Polisario, alors que la mission de la délégation concerne les seuls camps de Tindouf, relève-t-il, ajoutant que le rapport "avance le chiffre erroné, fourni par le Polisario de 52 reconnaissances de la pseudo-rasd, largement retirées ou gelées depuis".

    Ce flot d'informations sur la "rasd", inapproprié et sans relation avec l'objectif de la mission, transforme ce rapport en un bulletin de propagande des thèses séparatistes, fait-il constater.

    Et le ministre de souligner que la primauté donnée systématiquement au droit à l'autodétermination au détriment des droits politiques, économiques et sociaux constitue un précédent gravissime, et aboutit à une conditionnalité que les sept conventions internationales citées dans le rapport se sont abstenues d'établir.

    Le rapport renvoie une image sombre et totalement erronée de la situation au Sahara marocain où la population jouit pleinement des droits précités, affirme le ministre, indiquant que parallèlement, le jumelage insistant de l'autodétermination et l'indépendance procède d'une lecture restrictive de ce principe et anticipe la solution politique négociée à laquelle le Conseil de Sécurité appelle dans ses résolutions.

    Obstructions et les dérobades algériennes

    S'agissant de la situation des droits de l'Homme, objet fondamental de la Mission, le rapport adopte une démarche entièrement déséquilibrée, note le ministre, soulignant que les allégations du "Polisario" sont rarement remises en cause alors que le point de vue marocain est systématiquement mis en doute.

    Pire, l'aveu des responsables du "Polisario" comme quoi des droits fondamentaux sont "suspendus" est rapporté sans commentaire et les témoignages des victimes des violations des droits de l'Homme par le "Polisario" ont été purement et simplement censurées, a-t-il indiqué, ajoutant que les rapports d'ONG internationales, notamment Amnesty International, France Libertés ou US Refugees Committee ont été tout simplement ignorés.

    De même, les thèmes abordés ont fait l'objet d'une présentation sélective, affirme M. Benaissa, expliquant que les questions relatives à la jouissance par la population des camps du droit à la vie, à la liberté d'expression, de rassemblement ou de mouvement ou à un procès équitable ont été superficiellement abordées avec le "Polisario".

    Le ministre a souligné aussi que les questions relatives à la participation politique et à la satisfaction des droits économiques, sociaux et culturels au Sahara, longuement discutées avec les responsables, élus, notables sahraouis et ONG marocaines n'ont pas eu droit de cité. "Même, les entretiens de la mission avec les responsables du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes, officiellement reçus dans les grandes capitales mondiales, n'ont bizarrement pas été reflétés", ajoute le ministre.

    La mission régionale a failli à son objectif de rassembler des données sur la situation des droits de l'Homme dans ses deux étapes algériennes, souligne M. Benaissa.
    Il a précisé qu'à Tindouf, la mission a un goût amer d'inachevé, ajoutant que la récurrence de l'indispensabilité d'investigations supplémentaires ne dédouane nullement la mission qui n'a point justifié ce qui s'apparente à un report sine die de l'accomplissement de son mandat à Tindouf.

    A Alger, poursuit le ministre, la mission s'est limitée à noter la déclaration de non responsabilité de l'Algérie et a réaffirmé un principe fondateur du Droit Humanitaire International, en l'occurrence sa responsabilité internationale en tant que pays d'asile.

    L'étape algérienne, rappelle M. Benaissa, n'avait pas pour objectif le simple rappel de cette évidence, mais de discuter avec les autorités algériennes des rapports des ONG internationales et des témoignages des ex-détenus marocains sur les tortures et traitements dégradant et inhumains subis sur le territoire algérien et, parfois, commis par des militaires algériens.

    Il a, à cet égard, fait remarquer que le black-out réservé à l'aide-mémoire officiellement remis par le Ministère marocain des Affaires étrangères et de la coopération surprend, voire intrigue.

    S'agissant des recommandations du rapport, le ministre affirme qu'elles sont prématurées parce que la mission reste inachevée, et ce pour avoir failli à Tindouf et démissionné à Alger. Ces recommandations, ajoute-t-il, sont inopportunes tant que les investigations supplémentaires demandées pour les camps de Tindouf n'ont pas été satisfaites et tant que l'Algérie persiste à rejeter sa responsabilité internationale pour les violations du Droit Humanitaire International commises sur son territoire.

    Ce rapport ne rend guère justice à la coopération pleine et entière du Maroc avec la mission, assure M. Benaissa, affirmant qu'au contraire, il récompense les obstructions et les dérobades algériennes, autant que l'opacité, les manoeuvres et le refus de coopérer du Polisario.

    "Pour toutes ces raisons, a-t-il expliqué, le gouvernement du Royaume du Maroc n'acquiesce ni à la teneur, foncièrement partiale de ce rapport ni à sa démarche ouvertement complaisante à l'égard des autres parties, ni à ses recommandations foncièrement politiques et en déphasage total avec le déroulement de cette mission".

    Le ministre appelle le Haut commissaire aux Droits de l'Homme à "entreprendre toutes les démarches que vous jugeriez nécessaires pour rétablir ce rapport dans ses impératifs d'impartialité et d'équilibre afin qu'il puisse refléter fidèlement l'évolution de la situation des droits de l'Homme aussi bien dans les provinces du Sud du Royaume qu'à Tindouf et en Algérie".

    Source - MAP
     
  12. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Le Maroc n'acquiesce pas au rapport du HCDH à cause de sa partialité

    Yak goult likoum dak nnhar annahou bl3a9a imkan tchri ddama2ir, ou2anna l petro-dollar algerien f 3awd imchi lsali7 cha3b ljaza2iri cha9i9 lli m7taj kaytsarraf rchwa...Amma l'maghrib l7amdoullah 3andou lkarama ou3izzat nnafs bach idafé3 3la 799ou lmchrou3 b7oujaj damira.. bla ma irchi 7édd ..

    Outanian makat36i rrachwa..7tta kat3raf anna 9adiyéték khassra
     
  13. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Re : Le Maroc n'acquiesce pas au rapport du HCDH à cause de sa partialité

    koun lemeghreb kan meste3mel echafafiya fhad lemawedou3 koun ga3ma weselna lehadchi, ch7al men 7aja 7na ga3ma 3arfinha felemilaf diale se7ra, chkoun gal dakchi li fe rapport machi bessa7 [01m] [01m] [01m]
     
  14. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Le Maroc n'acquiesce pas au rapport du HCDH à cause de sa partialité

    Chkoun mn3ak a khouya ddir ttanta lajnat ta79i9 bou7dak ouddouz ljanoub bladék tchouf chnou kayn bkoul mawdou3iya? ila khdmék had "tta9rir" lmghchouch ounta mghribi ach khlliti lbarrani maygoul ?

    Rdd 3lina lkhbar mlli trja3 bessalama mn Laguira [06c]
     
  15. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    a khaye wenta ach derti men ghir lebka 3la had te9rir :-(, a khoya ana ta ne3ti wejhate nadari, we tangoule anana manb9awechri 3la li ma3jbatena we nssef9ou li 3ejbatena yeb7al la fe cinima we le khrin taye9et3ou fleblad. kolna tangharo 3la bladna, walakin kayen li tayekhedem 3e9lou we ta7elel we yena9ech, we kayen li tayes7ablou bi anaho howa s7i7 we 3alam kolo Ghala6 [09h]
     
  16. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    Fidna a khouya allayjazik bikhir, nta lli katkhddém 39lék oukat7éllél outna9ch b 2afkarék f lmawdou3..roubbama ana nkoun ghalé6 oukhass lli inabba8ni ! choukran mousabba9an [06c]
     
  17. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    safi a khoya seme7li, nta li 3endek le7e9, ri koun 3la khaterek [45h] [45h]
     
  18. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    Iwa daba dwiti..gha wa7éd l2ichara mou8imma ..machi ana lli 3andi l7a99 bladék hiya lli 3nd8a l7a99 [06c]
     
  19. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    les americains ta houma ta yegoulo ana buch 3endou l79.... ;-)
     
  20. Friend

    Friend Bannis

    J'aime reçus:
    24
    Points:
    0
    Re : Un rapport de l'ONU critique l'attitude du Maroc au Sahara occidental

    Ajjab t**z l7amdoullah..outanian mnin jbti anna cha3b l2amriki gal had l8adra ounisbat cha3biya dial Bush 7aliyyan hiya akhfad nisba f tarikh amrika ?? la 7awla wala 9ouwwata illa billah!
     

Partager cette page