Une énième preuve de la bonne foi du Maroc dans la question de son Sahara : Un tour d

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 10 Août 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    C’est hier dimanche que devaient débuter en Autriche sous les auspices de l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies, Christopher Ross, du 9 au 11 août une réunion informelle restreinte en Autriche (MAEC) entre les différentes parties impliquées dans le dossier du Sahara.
    Logiquement, ladite réunion devrait rapprocher les points de vue des protagonistes afin de les préparer au mieux à un éventuel round de négociations qui aura pour but de trouver une solution politique définitive à ce conflit régional qui a perduré, handicapant l’union et le développement de toute une région. Cette réunion informelle restreinte se déroulera dans le cadre de la mise en œuvre de la résolution 1871 du Conseil de sécurité et avec la participation de l’Algérie, du Maroc, de la Mauritanie et du polisario.
    Il est certain que l’ONU cherche à insuffler un sang nouveau à ces négociations et une dynamique au processus de dialogue prôné par le Conseil de sécurité dans l’affaire du Sahara pour mieux préparer le 5ème round de ce processus et lui donner plus de chances de réussite aux négociations formelles pour une solution durable et acceptable par toutes les parties du conflit. « M. Ross estime que les maigres résultats à l’issue des quatre rounds de Manhasset exigent que le cinquième round soit soigneusement préparé », a déclaré un porte-parole du secrétaire général de l’ONU.
    Il faut rappeler également que le Conseil de sécurité avait adopté dans sa dernière résolution, la proposition de M. Ross invitant les parties concernées par le conflit du Sahara à des « réunions informelles restreintes » afin de mieux réussir le 5ème round de Manhasset. La délégation marocaine sera composée de Taïb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Yassine Mansouri, directeur général des Etudes et de la Documentation et Khalihanna Ould Rachid, secrétaire général du Corcas.








    Source : libe.ma
     

Partager cette page