Une demi-saison avec Busquets

Discussion dans 'Barça' créé par simo160, 4 Février 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Sergio Busquets vient de vivre les cinq mois les plus excitants de sa vie. Tout a commencé lors de la deuxième journée de Liga.

    Le matin du 13 septembre de l’année passée, Sergio Busquets a su qu’il allait faire ses débuts avec l’équipe première. Pep Guardiola l’avait prévenu, et lui avait même dit qu’il allait être titulaire face au Racing Santander. Dans les heures qui suivirent, le joueur ressentait un mélange de joie et de stress. Mais il a tout oublié une fois le coup de sifflet initial donné par Ramírez Domínguez.

    Aujourd’hui, la moitié du championnat joué, on dirait que Sergio Busquets joue depuis dix ans au Camp Nou. Il ne s’agit pas de maturité footballistique, mais simplement du fait de sa façon de jouer, quelque chose d’inné. Cet après-midi, dans le stade du Sardinero, ça fera exactement une demi-saison depuis ses débuts.

    Avant, on le surnommait "le fils de Carlos Busquets" ; aujourd’hui, plus personne n’a besoin de demander son prénom. Le joueur se souvient des premiers jours qu’il a pu passer avec le groupe professionnel : « En théorie, je venais pour m’entraîner quelques jours, et sans y croire, je me suis retrouvé titulaire, à jouer au Camp Nou… c’est vrai que je m’y attendais pas du tout ». « C’est facile d’y arriver, c’est plus difficile d’y rester », assurent les experts.


    Sergio Busquets, après la fin du match, expliqua aux journalistes « je suis ici pour aider l’équipe première et le Barça Atlètic ». Il ne s’est pas trompé, sauf qu’il n’est jamais retourné avec l’équipe entrainée par Luis Enrique. Grâce à de grosses prestations, il a gagné le respect de tous ses coéquipiers et des supporters. Il avait déjà le respect du staff technique. Il l’avait gagné un an auparavant, après la montée de la filiale blaugrana en Segunda División B avec Pep Guardiola et Tito Vilanova aux commandes. Il a aussi réussi à prolonger. « Je suis très heureux, mais je dois être sincère et reconnaître, que comme tout le monde, je ne pensais que ça irait aussi bien pour moi ».

    Cinq mois plus tard, Sergio Busquets est devenu un joueur de Première Division. Au niveau sportif, sa vie a totalement changé. Il est passé des matchs de Segunda B à jouer en Ligue des Champions. De Santa Eulària à Lyon. Mais ça n’a en rien changé l’homme : « Au niveau personnel, j’ai toujours la même famille, les mêmes amis… », assure le joueur.

    Cela dit, il n’a passe pas inaperçu dans la rue, et pas seulement à cause de sa taille (1,82 m) : « Il est vrai que les gens te reconnaissent dans la rue et t’arrêtent, mais tu t’y habitues très rapidement ». Mais le milieu de terrain a quelque chose que la plupart des joueurs n’ont pas eu : « J’ai l’avantage de l’avoir vécu parce que mon père jouait aussi au football », explique Busquets, qui est très clair quant au fait « que cela fait partie du travail, et il faut le faire comme il se doit ». Une des nouveautés des popularités sont les autographes : « J’en signe quelques un, je prends deux trois photos, mais pas autant que Messi ou d’autres », reconnaît-il avec modestie. Il est modeste aussi concernant la drague : « Chacun fait ce qu’il peut ».


    fcbarcelonaclan.com
     

Partager cette page