Une enquête pour Materazzi

Discussion dans 'Football' créé par annous, 13 Juillet 2006.

  1. annous

    annous Guest

    Après avoir ouvert une enquête disciplinaire à l'encontre de Zinedine Zidane, la FIFA a décidé d'en ouvrir une autre, cette fois à l'encontre de Marco Materazzi «suite aux premières déclarations du Français Zinédine Zidane, qui a frappé Materazzi d'un coup de tête lors de la finale de la Coupe du monde, à Berlin le 9 juillet».




    Zidane a expliqué dans une interview sur Canal + avoir «réagi à une provocation répétée de l'Italien» par «des mots très durs» visant des membres de sa famille, ajoute le communiqué. La FIFA va donc «analyser en profondeur les circonstances de l'incident». Zidane «reçoit le droit d'être entendu sous la forme d'une prise de position qu'il doit présenter avant le 18 juillet». Cette prise de position sera ensuite remise à Materazzi qui sera entendu à sa demande ce vendredi devant la FIFA. Les deux joueurs ont aussi été convoqués pour une confrontation à huis-clos le 20 juillet à Zurich, au siège de la Fifa, devant la commission de discipline de l'organisation. La commission se prononcera le jour même.

    L'éventuelle sanction «dépendra de la base juridique retenue». La commission se basera sur le code disciplinaire de la FIFA. Un chapitre est consacré aux infractions à l'honneur et au racisme. Concernant la première hypothèse, la suspension est d'au moins deux matches. S'il s'agit d'attaques racistes, la suspension est d'au moins cinq matches, plus une interdiction de stade et une amende d'au moins 6600 euros.

    Pour Zidane, la qualification pourrait être «voies de fait». Selon le code de la Fifa, c'est le cas lorsque le «joueur se livre intentionnellement sur une personne à des voies de fait qui ne causent ni lésion corporelle ni atteinte à sa santé». Il risque au moins deux matches de suspension, et une amende minimale de 3300 euros.


    www.lequipe.fr
     
  2. HANDALA

    HANDALA Bannis

    J'aime reçus:
    91
    Points:
    0
    Re : Une enquête pour Materazzi

    La FIFA ouvre une enquête à l'encontre de Materazzi
    LEMONDE.FR | 13.07.06 | 18h49 • Mis à jour le 13.07.06 | 19h02

    Au lendemain de l'interview tant attendue de Zinédine Zidane à la télévision française, la Fédération internationale de football (FIFA) a annoncé, jeudi 13 juillet, l'ouverture d'une enquête disciplinaire à l'encontre du joueur italien Marco Materazzi, selon un communiqué publié à Zurich.

    Cette décision, indique la FIFA, "a été prise après les premières déclarations du Français Zinédine Zidane, qui a frappé Materazzi d'un coup de tête lors de la finale de la Coupe du monde, à Berlin le 9 juillet". Mercredi, l'ex-capitaine de l'équipe de France avait expliqué sur la chaîne de télévision Canal+ qu'il avait agi ainsi en réponse à une provocation répétée de l'Italien, qui l'avait insulté par "des mots très durs" visant des membres de sa famille. La FIFA va maintenant"analyser en profondeur les circonstances de l'incident".

    CONFRONTATION DES DEUX JOUEURS LE 20 JUILLET

    Zidane, qui fait également l'objet d'une enquête, "reçoit le droit d'être entendu sous la forme d'une prise de position qu'il doit présenter avant le 18 juillet". Cette prise de position sera ensuite remise à Materazzi, qui devra à son tour s'expliquer. En outre, les deux joueurs ont été convoqués pour une confrontation le 20 juillet à Zurich, au siège de la FIFA, devant la commission de discipline de l'organisation. Cette confrontation ainsi que l'interrogatoire des deux joueurs auront cependant lieu à huis clos, précise la FIFA. La commission se prononcera le jour même.

    Lors de la finale du Mondial, Zidane avait frappé Materazzi d'un coup de tête dans la poitrine à la 110e minute, ce qui lui avait valu d'être exclu. Mercredi; à la télévision, il s'est excusé pour son geste, sans toutefois exprimer de regrets.

    Peu avant les déclarations de Zidane sur Canal+, le défenseur italien a, lui, de nouveau démenti avoir insulté la mère de Zizou. "Je ne lui ai rien dit qui concernerait le racisme, la religion et la politique. Je n'ai pas parlé non plus de la mère. J'ai perdu ma maman à 15 ans et aujourd'hui encore je suis ému rien que d'en parler. Naturellement, je ne savais pas que la sienne était à l'hôpital, et je lui fais mes meilleurs v½ux", a-t-il déclaré dans une interview au quotidien spécialisé Gazzetta dello sport, ajoutant : "Zidane est depuis toujours mon idole, je l'admire beaucoup." Deux jours avant, le joueur avait déjà reconnu avoir insulté Zidane, sans pour autant préciser de quelle manière, affirmant que ce dernier avait eu un comportement "super-arrogant" à son égard.

    Avec AFP

    LE MONDE
     
  3. casawi68

    casawi68 Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Une enquête pour Materazzi

    brite le mo2abade pr ce raciste
     

Partager cette page