Une forte délégation du CORCAS en tournée européenne

Discussion dans 'Scooooop' créé par casabladi, 5 Mai 2006.

  1. casabladi

    casabladi Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Après avoir tenu une série de rencontres dans les provinces d'Assa Zag, Guelmim, Tan Tan, Smara, Oued Eddahab, Boujdour et Laâyoune, des membres du Conseil Royal consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS) se trouvent actuellement en Europe pour informer de la situation au Sahara et d'expliquer la position marocaine concernant ce conflit. Après la France, la délégation du CORCAS, conduite par le président du Conseil, Khalihenna Ould Errachid, doit se rendre aujourd'hui à Madrid pour une série d'entretiens avec des responsables et des acteurs politiques espagnols.


    Le programme de la visite de la délégation du CORCAS, qui se poursuivra jusqu'à mardi prochain, prévoit des réunions avec des responsables politiques, des députés, des sénateurs, des acteurs de la société civile, ainsi que des rencontres avec la presse. La tournée des responsables du CORCAS intervient quelques jours après la publication du rapport du secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan.

    Un rapport qui a définitivement enterré le Plan de paix Baker II et écarté toute solution imposée. Le rapport privilégie la négociation directe entre toutes les parties comme seule démarche à même de permettre de dépasser l'impasse actuelle. Dans le sillage de ce rapport, le Conseil de sécurité, dans sa très large majorité, a adopté une résolution pertinente pour recommander la mise en ½uvre d'une solution politique consensuelle au Sahara.

    Pendant ce temps, le Maroc a proposé une solution politique, réaliste et démocratique pour clore ce dossier, dans le cadre du respect de la légitimité internationale. Cette initiative a été renforcée par le projet de gestion autonome des provinces sahariennes, dans le cadre de la souveraineté nationale.
    Ce projet est soutenu par les Nations unies et les pays amis.

    C'est dans ce cadre que le président du CORCAS avait indiqué que cette institution est disposée à engager «un dialogue sincère» avec toutes les associations soutenant le «polisario» en vue de jeter les bases «d'une coopération fructueuse».

    L'unique objectif de ce dialogue est «d'apporter ensemble une contribution au processus en cours pour un règlement définitif et pacifique du conflit du Sahara dans le but évident de mettre un terme, une fois pour toutes, à ce problème qui n'a que trop duré», avait affirmé M. Ould Errachid dans un message adressé à l'ensemble des associations et ONG concernées. «Si l'Algérie n'est pas concernée par cette question, alors qu'elle nous laisse engager un dialogue avec le «polisario» pour la mise en ½uvre de cette autonomie et partant mettre un terme à ce conflit artificiel et marginal pour les Nations unies, contribuer à l'édification d'un Maghreb arabe fort, cohérent et harmonieux, et instaurer la stabilité dans la région», a-t-il précisé.


    Lors de sa rencontre, à Paris, avec les représentants des associations sahraouies en France, le président du Conseil Royal consultatif pour les Affaires sahariennes a affirmé que la proposition d'autonomie des provinces du sud du Royaume n'est «ni une man½uvre ni une tactique politique pour gagner du temps».

    Il a ajouté que cette option va permettre également aux Nations unies de résoudre le conflit du Sahara avec l'accord de toutes les parties. Le président du CORCAS a fait savoir que la proposition marocaine est «une première dans le continent africain et dans le monde arabo-musulman», soulignant qu'il n'y a aucune option possible pour résoudre cette question autre qu'une solution politique acceptable par toutes les parties.

    Rappelant que les Sahraouis ont toujours été des Marocains de par les liens d'allégeance qui remontent aux Almoravides, M. Khalihenna Ould Errachid a fait savoir que cette proposition garantit aux Sahraouis leurs droits politiques, économiques, sociaux et culturels.

    "Le projet d'autonomie des provinces du Sud n'est ni le projet du gouvernement ni celui de l'administration, mais le projet de Sa Majesté le Roi Mohammed VI", a affirmé le président du CORCAS, ajoutant que l'ensemble du peuple marocain, de Tanger à Lagouira, est mobilisé derrière l'auguste personne du Souverain pour trouver un règlement définitif à la question du Sahara qui handicape le développement de toute la région du Maghreb arabe et met en danger sa stabilité et sa prospérité.

    L'option d'autonomie sous souveraineté marocaine "permettra à tous les Sahraouis de se sentir partie intégrante du Maroc, de gérer eux-mêmes leurs affaires, de participer à la marche de leur pays et de contribuer au règlement définitif de la question du Sahara", a dit M. Ould Errachid.

    Pour Jean-Claude Gaudin, vice-président du Sénat français, qui faisait une déclaration à l'agence MAP, à l'issue d'un entretien avec la délégation du CORCAS, le projet d'une large autonomie sous souveraineté marocaine est une proposition "intéressante" dans la mesure où il rapproche tous les points de vue.

    Rappelons que le projet d'une autonomie élargie sous souveraineté marocaine a également été au centre des entretiens de la délégation du CORCAS avec Eric Raoult, député UMP (Parti de la majorité) et vice-président de l'Assemblée nationale, et Jacques Godfrain, député UMP et ancien ministre.
     
  2. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Re : Une forte délégation du CORCAS en tournée européenne

    La source please? [06c]
     

Partager cette page