Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

Discussion dans 'Scooooop' créé par Casawia, 22 Mars 2007.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    La révélation mercredi qu'une juge allemande a refusé d'accorder le divorce immédiat à une femme d'origine marocaine battue par son mari au motif que le Coran ne condamne pas ces traitements, faisait l'effet d'une bombe jeudi en Allemagne.


    "Où vivons-nous en fait? Une juge autorise les coups entre époux...
    et se réfère au Coran", s'offusque sur une quart de page le quotidien le plus lu d'Allemagne, Bild.

    Le Conseil central des musulmans en Allemagne a immédiatement réagi, estimant que la juge "aurait dû se référer à la Constitution allemande et non au Coran", et a rappelé que, dans l'islam aussi, la violence et les mauvais traitements, quelque soit le sexe, étaient des motifs de divorce.

    "Au nom du peuple: les coups sont autorisés": le quotidien de gauche Taz publie pour sa part en première page le verset 34 de la 4e sourate du Coran, et la traduit comme suit: "Si vous craignez que quelque femme se rebelle, alors menacez-la, rejetez-la dans le lit conjugal et battez-la!" Un tribunal de Francfort (ouest) a approuvé mercredi un recours déposé par l'avocate de la femme âgée de 26 ans et mère de deux enfants, visant à dessaisir la juge allemande. Un nouveau juge va se saisir de l'affaire.

    La classe politique allemande toutes couleurs confondues, a publiquement désavoué la juge.
    "Quand le Coran est élevé au-dessus de la loi fondamentale allemande, alors il ne me reste plus qu'à dire: bonne nuit, Allemagne!" s'offusque dans la Bild le secrétaire générale de la CDU, Ronald Pofalla (Union chrétienne-démocrate, au pouvoir au sein de la grande coalition).


    Ces arguments "sont tellement insupportables qu'ils ne sauraient en aucun cas être pris en considération, même sous le point de vue d'une éventuelle interprétation du droit et de la loi", a fustigé sur le journal en ligne Spiegel le ministre de l'Intérieur de Bavière (sud), G nther Beckstein (CSU, parti frère de la CDU).


    Aujourd'hui Le Maroc
     
  2. hurt

    hurt Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : MRE : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    la 7awla w la 9owata ila bilah
     
  3. tarix64

    tarix64 Visiteur

    J'aime reçus:
    46
    Points:
    0
    Re : MRE : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    c'est un scandale, on veut associé l'image de l'islam à la violance voilà tous [33h]
     
  4. tyr_aruba

    tyr_aruba Accro

    J'aime reçus:
    140
    Points:
    63
    Re : MRE : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    je te jure tu as raison
    c juste pour donné une mauvais eimage sur lislam :(
    lahawla wala 9owata ila bilah
     
  5. jniyen

    jniyen Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    : MRE : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    o ach ghada tefhem hiya f l9or2aan, 3la ghi lli 9ra une traduction px intrepreter le texte sacré.
    wa machakiiiiiil.
     
  6. reve03

    reve03 Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    c'est une nouvelle manière de faire du mal aux musulmans.

    cette juge est beaucoup plus pérvèrse que stupide.
    pourquoi ce point là qui l'interloque? pourquoi ne pas avoir appliqué le Saint Coran dans l'une des affaires de crédits impayés, à taux exhaurbitants?

    hiya aslan lhadaf dial'ha hiya had la polémique li nayda daba 3la din dialna :(
     
  7. jniyen

    jniyen Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    tout à fait
     
  8. samica

    samica Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Une juge allemande se référant au Coran pour refuser un divorce, désavouée

    seulement pour clarifier: la femme n'est pas marocaine mais allemande qui habite la ville de hamburg et qui s'appelle Silke! ila a 18 ans w kat9ra f lycée! convertie à lislam mamjowjach bhadak lmasslam walkin hi makhtoubalih w bghat tjowjbih mn daba 2 ans!

    le sujet est mal interpreté par le journal aujourd'hui le maroc! et de toute facon le journal quotidien allemand das Bild li n9al had lkhabar hi zabalon w kayzidfih bl3ram!
     

Partager cette page