une legere progression f juillet

Discussion dans 'Economie' créé par Med Omar, 23 Septembre 2007.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    La place casablancaise a enregistré une légère hausse durant le mois de juillet. Les indices boursiers, Masi et Madex, se sont établis à la fin du mois à respectivement 11 611,58 et 9 522 points, soit un accroissement de 1,23% et 1,45%.
    Le volume des transactions a enregistré quant à lui une progression fulgurante. En effet, les échanges du mois ont atteint près de 18,5 milliards de dirhams, soit 81% de plus que le volume du mois de juin. Le principal élément qui explique cette croissance est l’opération de cession de 4% du capital de Maroc Telecom.
    En ce qui concerne l’évolution des valeurs de la cote, seuls 21 titres sur les 65 traités ont enregistré des variations positives. A leur tête se trouve Le Carton avec une performance de 17,76%, suivi des deux nouvelles recrues de la cote, M2M et Timar, avec respectivement 14,89% et 12,86%. Les plus fortes baisses ont été enregistrées par Accred, Zellidja, Branoma, Lesieur et Maghreb Oxygène avec respectivement -19,45%, -17,31%, -15,79%, -11,11% et -10,87%.

    L’épargne financière a augmenté de 108,7 milliards de DH en 2006 Selon le dernier rapport annuel de Bank Al-Maghrib relatif à l’exercice 2006, les actifs financiers des entreprises non financières et des particuliers ont enregistré un accroissement de 108,7 milliards de DH, soit un niveau comparable à celui de l’année 2005. Le total de l’épargne financière (hors titres de sociétés nouvellement émis et ajustements) s’est établi ainsi à 766,3 milliards de DH.
    Cette évolution s’est accompagnée d’un réaménagement de la structure des placements suite, d’une part, à l’augmentation des avoirs liquides et des placements à terme auprès du système bancaire, et, d’autre part, au renforcement significatif des titres d’OPCVM (organismes de placement collectif en valeurs mobilières) après la baisse observée en 2005. En revanche, les flux des placements à moyen terme se sont inscrits en baisse.
    Ainsi, les avoirs liquides (essentiellement les dépôts à vue) ont totalisé 375,28 milliards de DH en 2006, en hausse de 15% par rapport à l’année précédente. Les placements à vue et à terme ont connu, quant à eux, une évolution de 14,2%, s’établissant à 184 milliards de DH. Les titres d’OPCVM ont atteint 53,48 milliards de DH, en hausse de plus de 50% par rapport à 2005, et enfin l’épargne institutionnelle, détenue par les organismes de retraite et les compagnies d’assurance, s’est hissée de 8,6% pour s’établir à 153,6 milliards de DH.

    Les fonds obligations long terme peinent à dépasser 3% de performance

    Les OPCVM investis en obligations à long terme sont en perte de vitesse. Cette catégorie de fonds, qui représente près de 60% de l’actif net global sous gestion, soit près de 80 milliards de DH, n’arrive pas à franchir le seuil de 3% de performance annuelle au 31 juillet. En effet, sur les 34 fonds obligations long terme ouverts au public, seuls deux ont pu réaliser une évolution supérieure à 2%. Il s’agit de “Profil Sérénité” (2,73%) et “CDM Profil Sérénité” (2,57%), fonds gérés par Wafa Gestion. Six fonds ont enregistré des performances comprises entre 1% et 1,90%, quatorze entre 0,01% et 0,81% et onze ont réalisé des performances négatives (entre -0,01% et -0,90%). Rappelons que les OPCVM obligations long terme avaient enregistré des performances allant jusqu’à 8% à la fin de la même période en 2006.

    www.lavieeco.com

     

Partager cette page