une ombre noire sur mes rêves

Discussion dans 'Vos poésies' créé par YasMinaTOP, 2 Septembre 2006.

  1. YasMinaTOP

    YasMinaTOP Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    une ombre noire sur mes rêves


    J’ouvre mon carnet qui n’a pas d’âge et j’écris
    Avec ma plume je remémore tant d’années d’oubli
    Les feuilles blanches se noircissent à mes récits
    Les lettres s’entrelacent formant une morne mélodie
    Les mots se regroupent telle une suite de mélancolie
    Les lignes noires témoignent de mon âme alourdie
    Je tourne la première page, je vois que j’ai trop dit
    Ma profonde affliction, mon chagrin d’aujourd’hui
    Ma désolation d’hier, mon regret et tous mes soucis
    Entre mes larmes, las que je suis, le c½ur endolori
    Au fond de moi, une âme massacrée lutte et débat
    Une âme blessée, tes malices m’ont rendu une proie
    Souvent, j’ai supporté tes caprices, sans y contester
    Souvent, j’ai fermé l’½il devant tes actes insensés
    J’ai gravit la colline de mes peines et j’ai amèrement vu
    Tant de mal et de haine que je ne te reconnais plus
    J’ai emprunté le chemin de l’ignorance et j’ai entendu
    Les cris de mes larmes et ceux de mon c½ur confu
    Au point d’une journée sombre et morose j’écris ceci
    A peine je porte ma plume, j’ai le c½ur trop affaibli
    Je respire un dernier souffle pour achever cet écrit
    Je tourne encore la page de mon carnet et je dis
    Tu n’es aujourd’hui qu’une ombre noire sur mes rêves
    Une vie lugubre que je ponctue par un moment de trêve
    J’ouvre la lucarne de mon grenier car à mon sens
    Le vent du nord apporte clémence et indulgence
    La terre, jadis scène de guerres et de boucheries
    Fait pousser des roses, des champs et des prairies
    Je laisse derrière moi tous mes maux les plus durs
    Je laisse à la vie le soin de fermer toutes mes blessures.


     

Partager cette page