Vettel : le même en mieux ?

Discussion dans 'Motosport' créé par simo160, 9 Mars 2011.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Abou Dhabi a intronisé l'an dernier Vettel N.1 de la planète F1. Le temps d'un hiver en fait - ce dont il convient - car Melbourne remettra les compteurs à zéro, le 27 mars. C'est là tout le charme du sport, son pouvoir d'oubli à fin de renouvellement. Pourtant, je m'interroge sur l'impact de ce titre. Le garçon n'est manifestement pas parvenu à créer en dehors de l'Allemagne un véritable élan autour de lui, convertir quelques fans déçus des Räikkönen et autres Massa... Voire Schumacher. A l'époque des consécrations de Schumi (1994), Villeneuve (1997) ou Alonso (2005), on avait senti passer une lame de fond, une recomposition des courants de sympathie. Là, rien ou presque. C'est vrai qu'il y a aujourd'hui abondance, qu'à l'époque Schumi émergeait dans un milieu déserté par Piquet, Mansell, Prost et malheureusement Senna, que Villeneuve était l'anti-Schumacher par excellence et qu'Alonso s'érigeait aussi en contre-pouvoir rouge...


    A par ça, je me fais peu de soucis pour "Baby Schumi". Les tests de pré-saison ont suggéré un duel avec Alonso, la Red Bull et la Ferrari étant les seules à ne pas dévorer les Pirelli. Pour tout dire, je crains un cavalier seul de l'Allemand… Le report du GP de Bahreïn, couru par forte chaleur, a d'ailleurs supprimé le premier écueil sur sa route, car jamais un pilote Red Bull n'est monté sur le podium à Sakhir. L'an dernier, il avait laissé échapper deux victoires d'entrée, à Bahreïn puis en Australie ; 38 points qui auraient fait de lui l'unique leader du Mondial. La RB7 a montré peu de faiblesses et on peut redouter un replay du scenario de 2009.

    Ça, c'était pour l'aspect purement matériel. Qu'en est-il de l'homme ? J'ai l'impression qu'il est plus fort au plan psychologique, qu'il a gagné une certaine tranquillité ; sur la piste et dans les stands. L'an dernier, il a montré à Hamilton dans la pit lane en Chine qu'il ne fallait pas empiéter sur son territoire ; avec force coup de roue. En Turquie, il avait signifié à Webber qu'il ne supportait aucune forme d'intimidable voire de chantage. Il l'a laissé se mettre l'écurie à dos au GP de Grande Bretagne pour une question d'aileron loin d'être accessoire mais qui ne valait pas un pataquès. Ce fut sa grande victoire de l'hiver : l'Australien a promis de ne plus faire d'esclandre. En état de liquéfaction depuis Monza, MW prépare surtout une prolongation de contrat et lui fichera la paix pour ça. En fait, Vettel est intransigeant. Sa réussite est d'en avoir payé le prix sans compromettre ses chances de couronnement. Il recommencera donc. Les autres sont prévenus et ils n'iront plus le titiller gratuitement.

    Vettel, qui n'a que 23 ans, peut donc sur-réagir dans le feu de l'action. Il a son petit caractère. Son ingénieur, Rocquelin, avait d'ailleurs du le calmer l'an dernier en Hongrie, au moment de sa pénalité. C'est là-dessus qu'il doit encore travailler pour éviter de se mettre dans le rouge pour rien. Car s'il se pose "peu de questions" selon son entourage, ça lui arrive de passer sa colère sur des choses inutiles. S'approprier par exemple le meilleur en course sous le drapeau à damier des GP d'Allemagne et de Hongrie 2010. Une vilaine petite manie dont il sevra se défaire cette saison. Vettel, enfin sage ?


    Eurosport
     
  2. cbibi

    cbibi Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    il va etre dur a battre encore cette annee
     
  3. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    il est le meilleur pilote de F1 ces deux dernières années
     

Partager cette page