Wana obtient une troisième licence mobile 2G

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 5 Février 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Avec une contrepartie de 36 millions de dirhams et 1,5 % de son chiffre d’affaires pendant 15 ans, Wana a été déclaré attributaire de la troisième licence mobile 2G. Le paysage des télécoms verra également le passage à 10 chiffres de la numérotation à partir du 6 mars prochain à 23h45 GMT.


    Une troisième licence pour un troisième opérateur sur le territoire national. Sans aucune surprise, c’est Wana qui a remporté la troisième licence mobile de deuxième génération (2G). En contrepartie, cet opérateur, dont l’actionnaire de référence est le groupe ONA, devra payer 36 millions de dirhams en guise de participation au financement du réaménagement du spectre des fréquences. Une contribution financière payable en deux tranches, comme le précise l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) dans son rapport sur l’appel à concurrence pour l’attribution d’une troisième licence de deuxième génération. À ces 36 millions de dirhams, il faut ajouter une contrepartie financière annuelle égale à 1,5% du chiffre d’affaires hors taxe (hors vente des terminaux) réalisé par Wana durant la durée de cette licence fixée à 15 ans.
    En plus de Wana, il y avait quatre autres sociétés qui ont retiré le dossier d’appel à concurrence. Il s’agit de «Avanzit Technologie Maroc», de «Nokia Siemens Network Maroc», de l’émiratie «Etisalat» et de l’égyptien «Orascom Telecom».
    Mais, pourquoi une troisième licence 2G au Maroc? L’ANRT explique que «les objectifs escomptés à travers cette licence, qui visent notamment le développement du marché des télécommunications, sont la stimulation de la concurrence sur le segment mobile, la baisse des tarifs et l’amélioration de la qualité de service».
    Une baisse des tarifs du marché des télécommunications profitera certes au consommateur. Avec deux opérateurs déjà sur place, les tarifs sont pourtant restés loin des aspirations du gendarme des télécoms au Maroc. «Le segment des mobiles de 2ème génération connaît aujourd’hui une concurrence à deux ayant permis de développer la pénétration aux services de télécommunications. Toutefois, et en comparaison avec les pays de la région, cette concurrence n’a pas permis de développer suffisamment les usages et de faire baisser les tarifs pour les situer à des niveaux comparables avec ceux observés dans certains pays de la région», indique-t-on à l’ANRT. En plus de l’attribution de la licence 2G à Wana, le paysage national des télécoms connaîtra un nouveau tournant. Désormais, le Maroc passe à une numérotation à 10 chiffres au lieu de 9 actuellement, à partir du 6 mars 2009 à 23h45 GMT. À l’ANRT, on indique que ce changement s’impose par la forte expansion des réseaux mobiles nécessitant une demande croissante en ressources de numérotation et plus particulièrement des services des réseaux de téléphonie Mobile. Ce passage à 10 chiffres n’aura, par contre, aucun impact sur la tarification des appels en vigueur, selon la même source. En plus, ces changements ne concernent pas les appels du Maroc vers l’étranger, les services spéciaux et les numéros d’urgence.


    http://www.aujourdhui.ma/couverture-details66842.html
     
  2. fax02

    fax02 Stranger in the life Membre du personnel

    J'aime reçus:
    128
    Points:
    63
    Wana Corporate décroche la 3ème licence mobile de 2ème génération (ANRT)

    [​IMG]

    L'opérateur marocain de télécommunication "Wana Corporate", a décroché la 3-ème licence de téléphonie mobile de 2-ème génération (2G), a annoncé mercredi l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).
    Cette décision a été prise après l'approbation par le Premier ministre du rapport d'instruction élaboré par l'ANRT relatif à l'attribution de la 3-ème licence pour l'établissement et l'exploitation d'un réseau public de télécommunications utilisant des technologies cellulaires de 2G.

    "Wana Corporate", qui a soumissionné à l'appel à concurrence lancé par l'ANRT en octobre dernier, a présenté une offre "claire et de bonne qualité", a souligné l'ANRT dans un communiqué.

    L'attributaire s'est engagé à consentir un investissement important et à offrir des services innovants à même de répondre aux attentes du marché et de contribuer à l'amélioration des offres des services de télécommunications au Maroc, a précisé l'ANRT.
    En plus de la contrepartie financière, Wana devra contribuer au financement du réaménagement du spectre des fréquences pour une enveloppe de 36 millions de dirhams, a ajouté la même source.

    La contrepartie financière ayant été préalablement fixée, l'évaluation de l'offre de Wana s'est faite sur les aspects techniques et économiques, et notamment, sur la base des engagements en matière d'infrastructure, de couverture, de qualité de service, de la diversité des offres de service et de la cohérence du plan d'affaires, a expliqué l'ANRT, notant que Wana a proposé, pour l'établissement de son réseau, l'utilisation de la technologie GSM lors de la phase de démarrage.

    Selon l'ANRT, les engagements de Wana, tant en termes de couverture que de qualité de service, sont conformes aux meilleures pratiques internationales et sa vision du marché et les propositions tarifaires qu'elle a soumises seraient de nature à contribuer, avec les opérateurs en place, à atteindre les objectifs escomptés à travers cette licence.

    MAP
     

Partager cette page