Wana vise 20 % de parts de marché en trois ans

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 5 Mars 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Le troisième opérateur de téléphonie au Maroc investira 703 millions de dollars :

    Le lancement d’un troisième opérateur de téléphonie a été accueilli par une longue file d’attente, ce qui prouve l’engouement des Marocains pour un marché des télécoms libéralisé. Ce lancement intervient à la suite du dégroupement du réseau de Maroc Télécom, et avant la mise en œuvre de mesures visant à assurer la portabilité des numéros entre opérateurs.

    Sous le signe d’une concurrence exacerbée, Bayn, l’offre de services de téléphonie mobile et fixe, a été lancée le 7 février dernier par Wana (ex-Maroc Connect), qui vient de communiquer sa nouvelle image de marque. Le lancement a rencontré un véritable succès avec 24 000 nouveaux inscrits dès le premier jour, soit plus du double escompté, rapporte le bureau d’experts londonien, Oxford Business Group (OBG).


    Grâce à un investissement de 703 millions de dollars, le nouvel opérateur, sous le giron de deux holdings proches de la famille royale, ONA et SNI, entend enregistrer ses premiers bénéfices à l’horizon 2010. Wana, qui a installé 500 bases à travers tout le Maroc, s’appuie sur un réseau de 4 600 km de fibre optique installé par l’Office national de l’électricité (ONE).

    Alors que les deux opérateurs actuels, Maroc Télécom et Méditel, ont conservé leurs parts de marché durant 2006, Wana part agressivement à l’assaut de 20 % de parts de marché d’ici trois ans. Mais c’est Maroc Télécom qui domine encore le marché avec une part estimée à 67 %.

    Les experts du secteur, selon la même source, se réjouissent de cette relance de la concurrence et, à une époque où les services de téléphonie ne cessent d’évoluer, tablent sur un élargissement sensible des services proposés. Le nouvel opérateur, Wana, entend baser ses services sur un certain nombre de technologies novatrices, en l’occurrence la technologie CDMA, plutôt que GSM, qui permettra le déploiement, à grande échelle, de services de téléphonie fixe et Internet sur une large partie du territoire, optimisant ainsi la couverture du réseau Wana.

    Les services à destination des entreprises ont également connu un démarrage remarquable, puisque Wana prévoit l’installation de l’infrastructure de cuivre locale à Casashore, un parc industriel consacré aux services offshore. Selon certaines estimations, les entreprises implantées à Casashore, lequel devrait être inauguré au quatrième trimestre de cette année, bénéficieront d’une réduction tarifaire de 30 %.

    Toutefois, la nouvelle offre est victime de son propre succès. Au premier jour de sa mise en service, l’excès de la demande a encombré le réseau et perturbé les communications. De plus, les abonnés aux deux autres réseaux, Méditel et Maroc Télécom, n’ont pas accès aux numéros de Bayn.

    Ces problèmes, qui devraient être résolus sous peu selon Wana, sont apparus malgré le non-dégroupage de la boucle locale maintenue par le monopole de Maroc Télécom. L’Agence nationale de réglementation des télécommunications a approuvé l’offre technique et tarifaire proposée par Maroc Télécom le 29 janvier dernier.


    En vertu de la première phase de libéralisation et, rétroactivement à partir de janvier, les deux rivaux de Maroc Télécom sont autorisés à offrir leurs propres services sur la base de la boucle locale qui a été créée et opérée par Maroc Télécom, pour une charge de 5,90 dollars par utilisateur.

    Cette libéralisation par étapes atteindra son apogée au moment de l’ouverture totale de la boucle locale le 8 juillet 2008, lorsque tous les fournisseurs de services de téléphonie auront accès à la capacité totale de la boucle locale, sans frais.

    La réduction du prix de l’interconnexion devrait se traduire par des économies pour le consommateur, puisque les opérateurs télécoms sont autorisés à opérer sans avoir à investir dans la mise en place de leur propre boucle locale.

    Par ailleurs, la portabilité des numéros entre les divers opérateurs est prévue pour le mois en cours, ce qui permettra aux utilisateurs de changer plus facilement d’opérateurs. Le P-DG de Méditel, Inigo Serrano, a déclaré à OBG que «l’effet lock-in sera perturbé et les consommateurs seront libres de choisir un opérateur sans se soucier de changer de numéro.

    Cela fait quelques mois que nous coopérons avec les autres opérateurs et l’ANRT pour organiser cette transition qui sera effective très bientôt ». Les analystes, cités par la même source, estiment que cette décision ne devrait guère avoir de conséquence sur les résultats de Maroc Télécom, car le marché de la téléphonie fixe devrait croître suffisamment pour compenser toute perte de marché.

    «Le marché du fixe recèle un grand potentiel de développement», a affirmé Karim Zaz, président de Wana, à l’occasion d’une conférence de presse organisée pour le lancement des services de Bayn. Au terme de l’année 2006, le taux de pénétration du marché de la téléphonie mobile a dépassé le seuil de 53,4 % (avec un parc global de 16 millions d’abonnés) alors que le taux de pénétration du marché de la téléphonie fixe a enregistré une baisse de 5,6 % durant la même période, avant de se stabiliser à 4,27 % de la population.

    Avec le plus faible taux de pénétration du marché de la téléphonie fixe du Maghreb, il semblerait que les Marocains préfèrent les connexions portables aux fixes. Néanmoins, Wana prévoit que le taux de pénétration du marché de la téléphonie fixe doublera au cours des prochaines années, et a identifié un potentiel de 1,3 million de nouvelles lignes fixes.

    Des chiffres similaires ont été publiés par l’ANRT qui prédit un taux de pénétration du marché de la téléphonie à hauteur de 12 % d’ici 2015. R. E.

    Source - Jeune-Independant.Com
     
  2. YSF

    YSF Khasser

    J'aime reçus:
    109
    Points:
    63
    Re : Wana vise 20 % de parts de marché en trois ans

    chi khbar 3la linternet dyalhom?les offres?
     

Partager cette page