Weah ne sera pas president!

Discussion dans 'Scooooop' créé par ali38, 10 Novembre 2005.

  1. ali38

    ali38 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    C'est pas encore officiel, mais plus de 80% des bulletins depouillés:

    MONROVIA (AFP) - Ellen Johnson Sirleaf a accru son avance sur son rival George Weah après le dépouillement de près de 80% des bureaux de vote du scrutin présidentiel de mardi au Liberia, a annoncé jeudi la présidente de la Commission Electorale Nationale (NEC), Frances Johnson Morris.

    L'ex-économiste formée à Harvard obtient 57,9 % des suffrages contre 42,1 % à l'ancien star du football George Weah, selon des résultats partiels établis à partir de 79,5% des 3.070 bureaux de vote dans tout le pays, a indiqué Mme Johnson Morris au cours d'une conférence de presse.

    La participation pour ce second tour est estimée à 69% des 1,3 millions d'électeurs inscrits, toujours selon la Nec, pour un taux de participation de 75% lors du premier tour le 11 octobre. La présidente de la Nec a par ailleurs confirmé que M. Weah avait porté plainte pour fraude auprès de la Commission.

    "La Nec va lancer une enquête sur ces allégations. Nous ferons tout pour accélérer les recherches sur cette plainte", a déclaré Mme Morris.


    Mercredi, George Weah avait publiquement dénoncé des fraudes lors du second tour, tout comme il l'avait fait après le premier, appelant toutefois ses partisans à rester calme.

    "Nous n'en sommes pas encore à demander un recompte, mais le monde doit savoir que cette élection n'a été ni libre ni transparente, que je l'emporte ou pas", avait-il alors accusé.


    La présidente de la Nec avait qualifié ces déclarations d'"irresponsables".

    Ces allégations de fraudes, conjuguées aux résultats mitigés du candidat Weah, ont engendré une certaine frustration parmi les partisans de l'ex-star du football, essentiellement des jeunes et de nombreux anciens combattants, faisant craindre de possibles incidents à l'annonce des résultats.

    Le scrutin présidentiel constitue la dernière étape d'élections générales (parlementaires et présidentielle) organisées à l'issue d'une période de transition de deux ans, en vertu d'un accord de paix signé en août 2003 après 14 années de guerres civiles.
     

Partager cette page