"What a Wonderful World" le film marocain programmé au Festival International du Film à Washington

Discussion dans 'Scooooop' créé par nassira, 24 Avril 2007.

  1. nassira

    nassira العـــز و النصــر

    J'aime reçus:
    335
    Points:
    83
    "What a Wonderful World", long métrage du réalisateur et acteur marocain Faouzi Bensaidi, est programmé dans le cadre de la 21-ème édition du Festival International du Film, qui se déroule du 19 au 29 avril à Washington.

    Le film, qui sera projeté à deux reprises les 26 et 27 avril, raconte les péripéties de quatre personnages vivant à Casablanca, ville de contrastes, à la fois moderne et archaïque.

    Kamel (Faouzi Bensaidi ) est un tueur à gages qui reçoit ses contrats par internet. Il a coutume d'appeler Souad (Fatima Attif), une fille de joie occasionnelle, après ses exécutions. C'est souvent Kenza (Nezha Rahil), agent de la circulation, responsable du plus grand rond-point de la ville, qui lui répond. Bientôt, il tombe amoureux de cette voix et part à sa recherche.

    Finalement Hicham (El Mehdi Elaaroubi), un hacker professionnel qui rêve d'émigrer en Europe, infiltre par hasard les contrats du tueur à gages.

    Faouzi Bensaidi a travaillé au théâtre comme metteur en scène et acteur avant de réaliser en 1997, son premier court métrage, intitulé "La Falaise", qui a reçu 23 prix dans plusieurs festivals internationaux.

    En 2000, il a réalisé deux courts métrages "Le Mur", primé au festival de Cannes et "Trajets" primé au festival de Venise. En 2003, son premier long métrage "Mille Mois", doublement primé au Festival de Cannes est distribué dans une dizaine de pays.

    D'autre part, "Sounds of the Soul" (Rythmes de l'âme), film documentaire de Stephen Olsson (USA) consacré au Festival des Musiques Sacrées du Monde de Fès, sera diffusé les 24 et 26 avril dans le cadre du Festival International du Film à Washington.

    Ce film montre des séquences de la 10-ème édition du Festival de musique spirituelle avec le rassemblement à Fès de milliers de musiciens et de mélomanes chrétiens, juifs et musulmans pour exprimer leur culte et foi à travers la musique mystique et liturgique.

    Le Festival International du Film de Washington, ouvert par la projection du film "La môme" sur la vie d'Edith Piaf, rebaptisé pour le marché américain "La vie en rose", a programmé une série d'autres nouveaux films étrangers en se focalisant, cette année, sur le cinéma moderne français.

    Une sélection de films étrangers de plusieurs pays dont l'Allemagne, l'Angleterre, la Suisse, la Corée du Sud, la Chine, figurent aussi sur l'agenda de ce festival international qui se propose, selon les organisateurs, "d'explorer, de découvrir et d'emmener l'audience vers des chemins dont ils n'ont jamais soupçonné l'existence".


    Source: MAP
     

Partager cette page