Wikipedia, une encyclopédie libertaire sur le Net * ça craint *

Discussion dans 'Scooooop' créé par milagro, 3 Septembre 2005.

  1. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    L ancée aux Etats-Unis en janvier 2001 par l'Américain Jimmy Wales, l'encyclopédie en ligne Wikipedia reçoit aujourd'hui 80 millions de visites chaque jour.

    Son nom vient de la combinaison d'encyclopédie et de "wiki", un logiciel qui permet d'éditer une page Web facilement. Wiki vient aussi du hawaïen wiki wiki qui signifie "rapide", "informel". Le créateur de ce site, Jimmy Wales, 39 ans, né dans l'Alabama, a commencé dans la finance avant de créer une société dans le domaine d'Internet.

    Ce projet d'encyclopédie en ligne est atypique, proche de l'utopie libertaire. Car elle est entièrement rédigée par des bénévoles ­ - n'importe qui peut l'enrichir et la faire évoluer. Elle est également publiée par une société à but non lucratif. L'état d'esprit de ce village global de la connaissance a été voulu démocratique, communautaire, coopératif par Jimmy Wales.



    TOUTES LES LANGUES


    Wikipedia compte à ce jour plus d'un million d'articles. Sa fréquentation la place dans les cinquante premiers sites du monde, selon le classement du site Alexa. Elle est publiée dans 62 langues, les plus importantes étant, dans l'ordre, l'anglais (694 000 articles), l'allemand (280 000) et le français (156 206). On trouve aussi une encyclopédie Wikipedia en breton, en catalan, en basque, en corse, en alsacien, en occitan...

    L'ambition est d'offrir une encyclopédie écrite dans chacune des langues parlées sur la planète, de l'hindi au bambara en passant par le swahili. Dans la partie francophone, il se crée au moins 500 entrées par jour. "On est en très forte augmentation sur les derniers mois, tant sur le nombre d'articles que sur leur longueur et leur qualité", souligne Nicolas Weeger, alias Ryo, un des administrateurs des pages en français et par ailleurs président de l'association Wikimédia France.

    La qualité irrégulière des articles est la principale critique formulée à l'encontre des rédacteurs bénévoles qui, pour certains, cherchent à améliorer des contributions déjà en ligne et à en publier de nouvelles.

    En effet, si certaines pages sont réalisées avec soin (voir par exemple de nombreuses pages scientifiques, au contenu riche et bien vulgarisé), d'autres ne sont qu'ébauchées. On peut aussi se demander pour un grand nombre d'entrées si elles ont leur place dans une encyclopédie (la recette des aubergines farcies végétariennes).

    L'absence de contrôle éditorial est une source d'erreurs, voire de plaisanteries. En quelques clics, n'importe quel internaute peut ajouter dans la biographie d'Elvis Presley que le chanteur est toujours vivant (sur la face cachée de la lune ou ailleurs !). Ou dans un autre article que la France est frontalière de la Chine.

    Il faut aussi compter avec le vandalisme. Certains internautes s'amusent, par exemple, à effacer des textes. D'autres créent une fiche pour dire "bonjour, c'est moi". Ou se faire de la publicité.

    Pour les défenseurs de Wikipedia, la contribution libre ne doit pas être stigmatisée mais appréciée aussi comme une garantie : "Si vous voyez une erreur, ne vous plaignez pas et corrigez-la !" est un slogan.

    Les problèmes de droits d'auteur se posent aussi régulièrement. "Quand on découvre un nouvel article d'un rédacteur inconnu, bien écrit et bien mis en forme, on recherche immédiatement sur le Net s'il n'existe pas déjà", explique Nicolas Weeger.

    Mercredi 24 août, à 20 h 27, un supposé fan du groupe californien The Offspring a mis en ligne les paroles d'une de leurs chansons. A 20 h 28, Ryo a effacé la page, car une telle reproduction intégrale nécessite une autorisation.

    Même souci avec les images : "Nous nous attendons à être poursuivis pour utilisation d'images qui appartiennent a priori au domaine public mais dont quelqu'un pourrait revendiquer la propriété", confie Florence Devouard, vice-présidente de la fondation Wikimédia, qui chapeaute l'encyclopédie et d'autres projets (dictionnaire, livres pédagogiques, banque d'images libres de droits...). Mme Devouard ajoute : "Jusqu'à présent les conflits ont été réglés à l'amiable, mais le copyright navigue dans un tel brouillard qu'on sait le procès inévitable."

    Wikipedia est certes ouverte à tous, mais les règles de fonctionnement (écrites collectivement) existent, que chacun peut et doit faire respecter. Supprimer une page relève des prérogatives accordées aux seuls "sysop" (de system operator, approximativement traduit par "administrateur"). Ils sont une soixantaine pour la partie francophone. Elus sur candidature spontanée par les utilisateurs enregistrés, ils ne prennent jamais de décision sans discussion, sauf évidence.

    Les discussions, ouvertes pour chaque article, sont souvent aussi intéressantes que l'article lui-même. C'est là que sont débattues les questions autour de l'intérêt des sujets et, surtout, de la neutralité encyclopédique du texte.

    Chacun apporte son point de vue, en général de manière plus argumentée que sur la plupart des forums Internet. Sans toujours aboutir à un résultat rapide : la neutralité d'une liste des condamnations en justice de responsables du Front national a été discutée récemment pendant plus d'un mois.

    Wikipedia se démarque enfin des autres encyclopédies (électronique ou papier) en donnant une grande place à la bande dessinée, aux séries télévisées et aux jeux vidéo, comme reflet des goûts et de l'esprit des jeunes ­ - ils sont majoritaires à fréquenter Wikipedia. Sur le site francophone, on trouve, à côté des pages sur l'optique impulsionnelle ou l'histoire de l'Inde, de nombreux textes sur Harry Potter, 178 articles sur les mangas ou une récente entrée sur le phénomène Hello Kitty.


    IMPLIQUER SA COMMUNAUTÉ


    Le dynamisme de Wikipedia tient à l'implication de la communauté de ses contributeurs, qui ne cesse de grandir. Sans les Wikipédiens, le site ne survivrait pas, notamment financièrement.

    Le budget de la fondation Wikimédia est révisé chaque trimestre pour répondre aux besoins croissants en terme de serveurs (ordinateurs abritant les pages et gérant les connexions). Les dépenses en personnel restent limitées puisqu'une seule personne (bientôt deux) est employée à plein temps.

    Les recettes proviennent des dons des particuliers ou du sponsoring (Yahoo! a récemment offert des serveurs). Aucune publicité n'a sa place sur le site. Un appel aux dons a été lancé vendredi 19 août, avec un objectif de 200 000 dollars (160 000 euros). 152 000 dollars (122 000 euros) ont déjà été réunis.

    SOURCE : le monde <02/09/05>
     
  2. lawahiz

    lawahiz Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    Re : Wikipedia, une encyclopédie libertaire sur le Net * ça craint *

    ch7al men recherche khdo khdit menha o chewhatni , pleines de fausses infos , , mais kaynin des articles ki sont bien
     
  3. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Re : Wikipedia, une encyclopédie libertaire sur le Net * ça craint *

    lawahiz : eh ben c'est le hic , comment s'assurer que l'info est correcte ??
    néanmoins ça présente un avantage , on peut y participer et par la suite relater des trucs ur notre culture , notre essor quoi ( mais sans induire les internautes en érreur).
     

Partager cette page