Yahoo ! est soupçonné d'avoir collaboré avec la police chinoise

Discussion dans 'Scooooop' créé par milagro, 16 Septembre 2005.

  1. milagro

    milagro Visiteur

    J'aime reçus:
    61
    Points:
    0
    Un journaliste chinois a été condamné pour divulgation de "secrets d'Etat" sur Internet
    Yahoo ! est soupçonné d'avoir collaboré avec la police chinoise


    LE MONDE | 16.09.05 | 13h16 • Mis à jour le 16.09.05 | 13h16

    Yahoo ! est-il coupable de complicité abusive avec le régime chinois ou n'a-t-il fait qu'obéir aux règles dont il est tributaire en République populaire ? La question se pose après la condamnation à dix ans de prison d'un journaliste chinois, accusé par Pékin d'avoir divulgué des "secrets d'Etat" par le biais de son adresse Yahoo !.


    En novembre 2004, Shi Tao, rédacteur au Contemporary Business News , dans le chef-lieu de la province du Hunan, est arrêté après avoir diffusé une "recommandation" gouvernementale confidentielle. En fait, un texte mettant en garde les médias à propos d'une possible agitation de Chinois de la diaspora en visite en Chine, pour l'anniversaire du massacre de la place Tiananmen, le 4 juin.

    Shi Tao a été condamné en avril. En le révélant, Reporters sans frontières (RSF) a accusé la filiale hongkongaise d'avoir "transmis à la police des informations compromettant le journaliste" . Il apparaît que Yahoo ! a remis à la police le nom de l'utilisateur du compte, permettant ainsi aux autorités de prendre connaissance des fameux "secrets d'Etat" et de les utiliser à charge durant le procès. Pour RSF, Yahoo !, "déjà collaborateur zélé de la censure" , est devenu un "auxiliaire de la police chinoise" ...

    L'un des cofondateurs de Yahoo !, Jerry Yang, interrogé lors de son récent passage en Chine, a réfuté ces accusations. Tout en admettant avoir transmis aux autorités les informations concernant Shi Tao : "Nous ne savions pas pourquoi elles voulaient ces informations, -la police- ne nous dit pas ce qu'elle cherche." Le fait que Yahoo ! ait signé, début août, un accord de prise de participation de 1 milliard de dollars dans le site chinois Alibaba.com renforce cependant l'impression que le serveur a à coeur de montrer sa bonne volonté.



    "BLOQUER DES EXPRESSIONS"


    Selon Nicolas Becquelin, directeur de recherches de l'organisation Human Rights in China, cité par l'AFP, "si ces sociétés traitant avec des gouvernements autoritaires ne sont pas capables d'adopter elles-mêmes une charte éthique minimum, alors c'est à leur pays d'origine de le faire" . En la matière, a ajouté M. Becquelin, lui-même basé à Hongkong, "le gouvernement chinois a gagné. De fait, il censure Internet" .

    L'affaire est d'autant plus sérieuse qu'elle fait écho au comportement pour le moins "accommodant" d'autres serveurs : en juin, le nouveau portail Internet chinois de Microsoft a bloqué les expressions de "démocratie" , "liberté" et "droits de l'homme" employés par des utilisateurs. Selon RSF, Google aurait, de son côté, prudemment retiré de son moteur chinois la possibilité de consulter des "médias considérés par Pékin comme "subversifs"" .

    Le boom de l'Internet en Chine (une centaine de millions d'utilisateurs) ne doit pas faire oublier qu'une soixantaine de "cyberdissidents" sont en prison dans le pays.
     
  2. A_mir

    A_mir les causes perdues...

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    Re : Yahoo ! est soupçonné d'avoir collaboré avec la police chinoise

    Un grand merci à notre journaliste Milagro [35h]
     
  3. rounhi

    rounhi Touriste

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    18
    MERCI BCP MITER MOLAGRO POUR L'INFO
     
  4. star

    star Visiteur

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0
    Re : Yahoo ! est soupçonné d'avoir collaboré avec la police chinoise

    Idirouha !!!
    Merci Milagro ;-)
     

Partager cette page