Yellowstone

Discussion dans 'Scooooop' créé par osiris, 11 Novembre 2007.

  1. osiris

    osiris Visiteur

    J'aime reçus:
    103
    Points:
    0
    La surface du super-volcan de Yellowstone s'est soulevée de 18 centimètres depuis 2004


    Aux Etats-Unis, le super-volcan de Yellowstone est-il en train de se réveiller ? Sa caldeira, une grande cuvette longue de 60 km et large de 40 km située au centre du parc national et résultant d'une énorme explosion volcanique qui a eu lieu il y a 642 000 ans, s'est élevée de 18 cm entre juillet 2004 et la fin de 2006. Soit une moyenne de 7 cm par an.

    [​IMG]
    Un bassin d'eau chaude dans le parc de Yellowstone aux Etats-Unis, en 1985.


    Ce gonflement de la caldeira a été mis en évidence par les douze stations GPS qui équipent le volcan et par le radar spécialisé du satellite Envisat de l'Agence spatiale européenne. Ce soulèvement est beaucoup plus rapide que ceux observés depuis 1923. Les élévations annuelles n'ont en effet jamais dépassé 2 cm par an.

    Les scientifiques américains, qui présentent ces observations dans la revue Science de vendredi 9 novembre, pensent que ce phénomène est dû à la recharge de la chambre magmatique géante située sous le volcan, constituée de roches fondues et de matériaux solides. A cela pourrait s'ajouter une pression accrue des fluides hydrothermaux.

    Des recherches précédentes ont montré que la chambre magmatique de Yellowstone est localisée entre 8 km et 16 km de profondeur. Elle a la particularité d'être alimentée en magma par un "point chaud", à plus de 600 km sous terre. Situés à la base du manteau terrestre supérieur, les points chauds correspondent à une concentration locale de chaleur qui amène la fonte des roches. Plus légères que le reste du matériau ambiant, ces dernières remontent vers la surface et percent la croûte terrestre, comme un gigantesque chalumeau.

    En ce qui concerne Yellowstone, les chercheurs sont divisés sur la forme que prendrait une éventuelle éruption : coulées magmatiques ou projection dans l'atmosphère ? Pour l'heure, la surélévation constatée "n'est pas le signe d'une éruption volcanique ou d'une explosion hydrothermale imminentes", tempère Robert Smith, sismologue et professeur de géophysique à l'université de l'Utah, qui a dirigé l'étude publiée dans Science.

    ERUPTIONS GÉANTES

    Cependant le risque est réel. Car le super-volcan de Yellowstone a connu dans le passé des éruptions géantes qui ont eu lieu il y a 2 millions d'années, 1,3 million d'années, et 642 000 ans. Ces dernières ont été respectivement 2 500 fois, 280 fois et 1 000 fois plus importantes que l'éruption dévastatrice du Mount Saint Helens en 1980 (57 morts, un milliard de dollars de dégâts), précise Robert Smith. Depuis, des éruptions de moindre envergure ont eu lieu.

    Le parc de Yellowstone connaît une activité sismique modérée mais régulière, puisque des centaines de secousses s'y produisent chaque année. La plus violente, d'une magnitude de 7,5, s'est produite en 1959. La chaleur apportée par le magma, situé à très faible profondeur, alimente les processus géothermiques caractéristiques du parc : il compte plus de deux cent geysers, ainsi que de nombreuses sources et lacs hydrothermaux.

    Pour anticiper un réveil qui pourrait être catastrophique, l'observatoire volcanologique de Yellowstone a décidé, en 2006, de doter le site de systèmes d'observation et d'alerte plus perfectionnés, selon un programme qui s'échelonnera jusqu'en 2015.


    Le Monde
     

Partager cette page