Zeus

Discussion dans 'Bibliothèque Wladbladi' créé par alexander, 22 Juillet 2008.

  1. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    Zeus

    [​IMG]

    1. Présentation

    Zeus, dans la mythologie grecque, dieu du Ciel et souverain des dieux de l’Olympe, assimilé à Jupiter par les Romains.

    Plus jeune fils du Titan Cronos et de la Titanide Rhéa, Zeus est le frère des dieux Poséidon et Hadès et des déesses Hestia, Déméter et Héra. Seigneur du Ciel et de la Lumière céleste, Zeus commande le déclenchement des orages et des pluies. Il est secondé dans cette tâche par Héra, sa sœur et troisième épouse.

    Souverain des dieux de l’Olympe et des mortels, considéré par Homère comme « le père des dieux et des hommes », Zeus s’impose au fil de l’histoire comme une divinité toute-puissante dominant le panthéon grec. Il est le dieu de la Justice et du Pardon, le protecteur des faibles, celui qui punit les criminels et fait régner l’ordre social et universel. Garant des destinées humaines, capable d’une grande sévérité, il veille au respect des lois, de la piété et de l’hospitalité. Zeus préside à l’assemblée des dieux sur le mont Olympe, en Thessalie.

    2. Légende
    1. L’enfance en Crète

    Pour le sauver de son père qui, craignant d’être détrôné par l’un de ses enfants, avale chacun d’eux à leur naissance, Rhéa substitue à Zeus nouveau-né, avant de le donner à Cronos, une pierre entourée d’un lange. Elle part ensuite cacher son enfant en Crète, sur le mont Ida ou Dicté. Zeus, nourri du lait de la chèvre Amalthée, est élevé par les nymphes Adrastée et Ida, dans le vacarme organisé par les Curètes afin que son père ne l’entende pas crier.

    2. La lutte contre Cronos et les Titans

    Une fois adulte, Zeus contraint Cronos à restituer ses autres enfants. Une lutte sans merci, appelée Titanomachie, s’engage alors entre Zeus, secondé par ses frères et sœurs (Poséidon, Hadès, Déméter, Hestia et Héra), et Cronos allié à quatre de ses frères Titans (Océan, seul, ne participe pas au combat). Après dix ans de bataille, Zeus libère du Tartare les Cyclopes ouraniens et les Hécatonchires, qui lui assurent la victoire, les premiers en lui donnant la foudre et les éclairs, les seconds par leur force et leur courage. Zeus détrône son père et partage le monde avec ses frères : il devient le maître du Ciel, tandis que Poséidon reçoit la charge de gouverner la mer et Hadès le monde souterrain, royaume des morts.

    3. La lutte contre les Géants

    La lutte des Dieux contre les Géants, ou Gigantomachie, est un autre épisode marquant de la légende de Zeus. Les Géants, poussés par leur mère furieuse que les Titans aient été condamnés par Zeus à être prisonniers du gouffre du Tartare, s’en prennent violemment aux dieux. Mais Zeus dérobe l’herbe magique leur donnant leur force invincible et conçoit avec Alcmène, une mortelle, le héros Héraclès, qui s’allie aux divinités olympiennes, leur permettant de vaincre les assaillants.

    4. Dieu tout-puissant, gardien de l’ordre du monde

    Dieu suprême, Zeus manie les châtiments et punit sans pitié les offenses qui lui sont faites. C’est lui qui condamne Prométhée à être enchaîné en haut du Caucase, le foie sans cesse dévoré par un aigle, Ixion à être attaché à une roue qui tourne sans cesse dans le Tartare, ou encore Sisyphe à rouler éternellement un énorme rocher. Furieux que les hommes aient reçu de Prométhée le feu, et pour contrebalancer le pouvoir qu’ils peuvent en tirer, Zeus leur envoie pour les châtier la première femme, Pandore, qu’il fait créer par Héphaïstos. Il met également fin à l’âge de bronze par un déluge destiné à anéantir l’humanité tout entière. Seul Deucalion (prévenu par son père Prométhée) et sa femme échapperont à ce désastre, et permettront la naissance d’une nouvelle humanité. En remerciement, une fois les eaux diluviennes retirées, c’est à Zeus que Deucalion offre le premier sacrifice de cette nouvelle ère.

    Zeus est également un dieu sage qui, quoique tout-puissant, ne va pas à l’encontre du destin. C’est ainsi que lors de la guerre de Troie, il n’empêche pas la mort de Sarpédon, le fils qu’il a eu avec la mortelle Laodamie, qui tombe sous les coups de Patrocle. Zeus est aussi le protecteur de l’ordre du monde. C’est à cet égard qu’il foudroie Asclépios, médecin de génie qui s’était mis à ressusciter les morts.

    5. Unions légitimes et amours adultères

    Zeus prend tout d’abord pour épouse l’Océanide Métis, personnification de la Raison et de la Sagesse. Mais, à la suite d’un oracle, il met fin à cette union en avalant la déesse. Il prend ensuite pour épouse la Titanide Thémis, qui incarne la Justice et la Loi divine puis, après quelques autres amours divines (Déméter, Mnémosyne et Léto), il choisit comme reine des dieux Héra, protectrice des femmes mariées. Mais la légende de Zeus est aussi marquée par ses nombreuses aventures amoureuses. Époux volage de la jalouse Héra, il séduit des déesses (telles Éris, déesse de la Discorde et Séléné, la Lune), des nymphes et de nombreuses mortelles. Pour approcher ces dernières, le dieu se métamorphose souvent : en pluie d’or pour s’unir à Danaé, en cygne pour conquérir Léda, en magnifique taureau blanc pour enlever Europe… Il prend aussi l’apparence d’Artémis pour approcher Callisto, l’une des compagnes de cette dernière.

    6. Une descendance considérable

    Ses nombreuses unions amoureuses font de Zeus le père d’une abondante descendance, dont une liste est dressée par Hésiode dans le dernier chapitre de la Théogonie. De Métis, il a la déesse de la Guerre Athéna, qui sort toute armée de sa tête, tandis que Thémis lui donne notamment les Moires et les Heures. Il enfante Perséphone avec Déméter, les Muses avec Mnémosyne, Apollon et Artémis avec Léto. De son union avec Héra voient le jour Arès, dieu de la Guerre, Hébé, déesse de la Jeunesse, Héphaïstos, dieu du Feu et Ilithye, déesse de l’Enfantement. Parmi ses nombreux enfants illégitimes figurent notamment Dionysos, Hermès, Hélène de Troie, Minos, roi de Crète, et ses frères Rhadamanthe et Sarpédon, les trois Charites (plus connues sous leur nom latin de Grâces) et Héraclès.

    3. Culte


    Les principaux temples consacrés à Zeus par les Grecs s’élèvent à Dodone, en Épire, lieu où est établi son autel le plus ancien, célèbre pour son oracle, et à Olympie. Parmi les festivités liées au culte du dieu, il convient de citer les jeux Olympiques, célébrés en son honneur tous les quatre ans à Olympie, ainsi que les jeux Néméens, organisés à Némée, au nord-ouest d’Argos.

    4. Représentation

    Les sculptures représentent couramment Zeus sous l’apparence d’un roi trônant doté d’une barbe. Son attribut principal est le foudre, l’animal qui lui est rattaché l’aigle, son arbre le chêne. Sa cuirasse, forgée par Héphaïstos, porte le nom d’égide. Dieu le plus important du panthéon grec, Zeus est très fréquemment figuré sur les vases ou coupes attiques, dans les différents épisodes qui peuplent sa mythologie. La plus célèbre des œuvres qui lui sont consacrées est la colossale statue de Zeus, en or et en ivoire, exécutée par Phidias à Olympie.

    http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761557392_2/Zeus.html
     

Partager cette page