Pointé du doigt après le passage à la barre de nombreux témoins d’avoir été violente envers Johnny Depp, Amber Heard témoigne, à son tour, ce lundi 20 juillet dans le procès qui oppose son ex-époux au tabloïd The Sun ; prise pour cible, l’actrice passe à l’offensive.

Deux semaines déjà que Johnny Depp fait face à la Haute Cour de Londres dans le cadre d’un procès pour diffamation intenté à The Sun et notamment à son rédacteur en chef à la suite d’une de leurs publications datant du mois d’avril 2018 qui le qualifiait de « cogneur de femmes ».

Amber Heard attaque fort !


Jusque-là, on peut dire que les nombreux témoignages tournent plutôt en faveur de Johnny Depp. Amber Heard, par contre, ne se laisse pas, pour autant, intimidée et est prête à sortir l’artillerie lourde si besoin est. Attendue à la barre pour ce lundi 20 juillet, la comédienne a attaqué fort, elle aussi, comme rapporté par The Sun.
« Il a explicitement menacé de me tuer à plusieurs reprises », commençait l’actrice, et de rajouter, « Il accusait une personne auto-créée, qu’il appelait souvent le monstre pour toutes ses actions ».

La sombre facette de Johnny Depp.


Amber Heard a évidemment, elle aussi, plus d’un tour dans sa manche. Elle continue donc en affirmant que son ex-époux lui aurait fait comprendre que « la mort était le seul moyen de mettre un terme à leur relation ». « Il a expliqué ce qu’il me ferait si je le quittais ou si je le blessais, par exemple, qu’il me mutilerait le visage pour que personne d’autre ne veuille de moi », révélait la trentenaire. Paraît-il, si l’on se réfère à ses dires, que les violences de Johnny Depp débutait depuis 2013, ce dernier s’est montré agressif envers elle à 14 reprises en trois ans.

Selon Evening Standard, entendues en audience publique, une partie du témoignage d’Amber Heard aurait dépeint une facette plutôt sombre de l’interprète de Jack Sparrow qui, selon ses plaintes, l’a « agressée à plusieurs reprises, à de nombreuses occasions » et plus encore, elle le qualifiait d’être  » jaloux » et de n’avoir aucune considération pour les femmes.

Amber Heard serait la méchante du feuilleton Depp-Heard !


Alors que les réalités rapportées par d’autres témoins en affirment le contraire. Elle serait derrière les traces des bleus retrouvées sur le visage de l’héros de la saga Pirates des Caraïbes. L’actrice lui aurait également ouvert le doigt avec une bouteille de vodka. La jeune femme dément ces accusations avec une éloquence vigoureuse et révèle que c’est Johnny Depp qui lui infligeait « de graves blessures » l’ayant conduit à « craindre pour sa vie ».

Des lourdes accusations !


Des affirmations validées par la défense du Sun qui avance que le comédien, lorsqu’il se trouvait incapable de  » contrôler sa consommation d’alcool et de drogues », il avait tendance à déverser  » sa rage et sa frustration sur Mme Heard, la réprimandant et se lançant dans une variété d’accusations viles, grossières et déraisonnables ».
Et pas que ça, selon l’éditeur, « son comportement consistait à lui lancer des objets, à la gifler, à lui donner des coups de pied, à la saisir par la gorge et à la menacer de la tuer ».
Affaire à suivre.